WTA – Wimbledon : Le triomphe inattendu de Simona Halep

Incroyable ! La Roumaine vient de remporter le second Grand Chelem de sa carrière ici à Wimbledon (après Roland-Garros l’an passé). L’ancienne n°1 mondiale s’est offerte le prestige d’emporter le titre en battant en finale Serena Williams en deux sets secs. Auteure d’un tennis parfait pour l’enjeu, Halep retrouvera le top 4 lundi et se replace dans la course à la première place mondiale pour la seconde partie de la saison.

Une finale survolée par la Roumaine

La physionomie de ce match a été avant tout une surprise tant les rôles ont paru s’inverser cet après-midi. Et ce dès le premier jeu de la partie. Avec un double break d’entrée, en engageant les échanges et profitant des nombreuses fautes directes de son adversaire, la Roumaine et tête de série n°7 a proposé d’entrée un plan de jeu rondement mené et très solide. En face, Serena Williams se montre trop pataude dans ses déplacements et paraît subir ce début de finale. Même si on observe un réveil de l’Américaine à partir de 4-0 aussi bien au service que dans les échanges en retour, c’est bien son adversaire qui a le dernier mot. Simona Halep garde dans ce premier set un excellent pourcentage de 1e balles au service (73%)  et surtout réalise des coups en bout de course qui mettent Williams bien trop en difficulté pour renverser la vapeur. 6-2 pour la Roumaine.

La deuxième manche pourrait alors signifier un réveil pour l’Américaine. Mais Serena Williams semble manquer cruellement de sensation en retour. Qui plus est, sa panne de service à 2-2 étonne. En face, Halep force sa concurrente à jouer le coup en plus et fait tourner régulièrement le point en sa faveur. Break de la Roumaine qui montre des qualités mentales dignes d’une finale de Grand Chelem. Les quelques services gagnants de la septuple vainqueur du tournoi n’y changeront rien. Serena Williams est bien trop attentiste et paralysée par l’enjeu pour dominer son adversaire. D’un revers long de ligne, Halep va chercher le double break et s’en va soulever le Venus Rosewater Dish par un jeu blanc.

Serena passe (encore) à côté

Difficile de savoir de quelle moitié il faudrait voir le verre après cette finale pour l’Américaine … Comme l’an passé, Serena Williams se hisse en finale en profitant d’un bon tableau mais en proposant un tennis de qualité et surtout dans un contexte de préparation minimale. Mais à nouveau, cela pêche face à une top player bien mieux en jambes et dans la tête un jour de finale.

Depuis son retour de maternité, Williams est parvenue à réintégrer le top 10 en seulement quelques tournois et à atteindre 3 fois la finale d’un Grand Chelem. Qu’on se le dise, cette performance est exceptionnelle et hormis Kim Clijsters, peu de joueuses de tennis (voire même de sportives) ont su réaliser un come-back post partum de cette qualité.

Mais on a affaire ici à Serena Williams. Et on sait très bien désormais que la plus grande joueuse de l’histoire en activité ne saurait se satisfaire de 3 finales en Grand Chelem. Il va falloir pour l’ainée des sœurs retravailler l’aspect mental les jours de finale, c’est quelque chose qui est largement à sa portée. En revanche, c’est plutôt du côté de la préparation tennistique qu’il va falloir mettre les bouchées doubles et ça, c’est la grosse interrogation à ce jour … Serena Williams a t-elle encore la condition physique pour remporter un 24e tournoi du Grand Chelem ? A elle de nous le prouver dans 2 mois.

Halep brille là où on ne l’attendait pas

Bien malin fut la personne qui aurait parié il y a quinze jours que ce serait la native de Constanta qui soulèverait le trophée. Cela aurait même fait doucement sourire les amateurs de tennis qui savent bien que jusqu’à présent, Simona Halep n’avait pas vraiment eu beaucoup de réussite sur gazon. Avec “seulement” une demi-finale à Wimbledon et un titre à Bois-le-Duc, la carrière de la Roumaine n’était pas forcément florissante sur les courts en herbe.

Souvent dépassée dans le échanges et débarquant après une saison sur terre extrêmement prenante pour elle, Simona Halep n’avait pas forcément le loisir de s’investir pleinement sur cette surface. Mais force est de constater que l’herbe de Wimbledon rendue plus lente cette année par les organisateurs a donné un bon coup de pouce dans son jeu.

Un autre aspect assez impressionnant fut son mental. Là où elle peut se montrer tendue voire colérique quand la partie lui échappe, on a vu une Simona Halep davantage sereine et surtout nullement dépassée par les événements pourtant inédits pour elle cette semaine. On le sait, Halep est sans aucun doute l’une des joueuses de tennis qui doit gérer le plus de pression hors du court (de par son entourage, sa fan base, son pays …). Et là où son titre Porte d’Auteuil il y a un an apparaissait comme une délivrance, cette seconde couronne obtenue cet après-midi semble avoir été acquise beaucoup plus sereinement. De quoi se donner le plein de confiance à l’approche de la saison nord-américaine.

Crédit photo : Twitter – Roland-Garros / France24

Poster un commentaire

justo libero ultricies lectus felis quis venenatis Praesent nec risus. sem,