Andy Murray dit stop.

Sortez les mouchoirs. C’est une bien triste nouvelle que nous avons appris cette nuit sur la planète tennis. Membre du célèbre Big Four et ex-numéro 1 mondial, Andy Murray a en effet annoncé la fin de sa carrière de joueur dans un avenir proche. Lors d’une conférence de presse des plus émouvantes, l’Ecossais, souffrant de la hanche depuis près de deux ans, a déclaré ne même plus réussir à effectuer des actions normales du quotidien. 

 

C’est une nouvelle à laquelle surement personne ne s’attendait, ou du moins pas maintenant. Gravement blessé à la hanche depuis de longs mois, Andy Murray a décidé de mettre fin à sa souffrance. Il a annoncé mettre un terme à sa carrière cette année, dans l’idéal à Wimbledon, même s’il ne sait pas s’il tiendra jusque-là. Cet Open d’Australie pourrait donc même s’avérer comme l’ultime rendez-vous de sa carrière.

Si on le savait boîtant depuis plusieurs semaines, il avait de nouveau renvoyé des signes très négatifs hier lors de son match d’entraînement face à Novak Djokovic, lors duquel il a abandonné à 6-1/4-1. (Crédit photo : Le Huffington Post)

Résultat de recherche d'images pour "murray retraite"

Le Britannique de 31 ans a affirmé “ne pas se sentir bien” et “souffrir depuis longtemps”. “Je peux jouer avec des limitations. Mais avoir les limitations et la douleur ne me permet pas de prendre du plaisir en compétition ou à l’entraînement. […] J’aimerais m’arrêter de jouer après avoir fait Wimbledon, mais je ne suis même pas certain de pouvoir le faire. Je pense qu’il est possible que l’Open d’Australie soit mon dernier tournoi. Je ne suis pas certain de pouvoir supporter la douleur pendant encore quatre ou cinq mois” sont les principales phrases à retenir du discours d’Andy Murray.

 

Enfin, concernant tout ce qui est “extra-tennis”, ses mots sont également loins d’être rassurants. Le triple vainqueur en Grand Chelem évoque la possibilité d’une nouvelle opération plus grave à la hanche. Il a même avoué avoir des difficultés à effectuer des action simples de la vie de tous les jours seul, comme par exemple mettre ses chaussures ou ses chaussettes.

 

3 titres du Grand Chelem, 2 médailles d’or olympique, un Masters, numéro un mondial en 2016, une Coupe Davis et 45 titres ATP : voici l’immense palmarès dont Andy Murray pourra se vanter. Surtout qu’il l’a obtenu à une époque où jouait simultanément trois des plus grands joueurs de l’histoire de ce sport, si ce n’est les trois plus grands. Certains n’aimaient pas le joueur, mais tous aimaient l’homme et la figure qu’il représentait sur le circuit. Le combattant Murray aura donc succombé à sa hanche… Pour tout ce que vous avez apporté au tennis, bon vent, Sir Andy.

 

Grégoire ALLAIN (@GregoireAln)

A propos de l'auteur

Surnommé l'électron libre. Fan de Rafa, et heureusement car ce n'est ni l'OL ni le Stade Français qui satisfont mon capital victoires chaque week-ends. Bon sinon, je réussis quand même à être objectif dans mes articles, sauf quand il s'agit d'écrire sur pourquoi le PSG peut-il un jour gagner la Ligue des Champions.

Poster un commentaire

risus. ut fringilla quis Praesent odio libero pulvinar ut Aenean accumsan