Biathlon

Antholz – Une journée de folie pour l’équipe de France !

antholz

C'est une journée historique qu'on a vécu à Antholz aujourd'hui. Julia Simon a réitéré l'exploit de la semaine dernière pour s'imposer sur la mass-start féminine, et le relais hommes a remporté lui aussi sa deuxième victoire d'affilée.

Un finish d'Antholz-ogie pour la mass-start femmes

Comme la semaine dernière, la course avait pourtant mal commencé pour Julia Simon. Une faute à chacun des trois premiers tirs, et c'est avec 39 secondes de retard sur la russe Svetlana Mironova qu'elle est rentrée sur le pas de tir pour ce dernier tir. Et comme à Oberhof, elle a profité des erreurs de celles de devant pour ressortir avec le plein et à 9 secondes seulement. Devant, ce n'est pas n'importe qui : la suédoise Hanna Oeberg, l'autrichienne Lisa Theresa Hauser, très en forme en ce moment, et la tchèque Marketa Davidova. L'allemande Franziska Preuss, elle aussi très en forme, ressort avec Julia.

C'est un dernier tour stratosphérique qu'effectue la française, pour passer en tête dès le premier intermédiaire après être rentrée sur les trois athlètes de devant. C'est donc au sprint que la victoire va se jouer, et ce sera entre Hanna Oeberg et Julia Simon. Au bout d'une dernière ligne droite pleine de suspens, c'est bel et bien Julia Simon qui remporte la médaille d'or, après avoir refait une remontée exceptionnelle. Lisa Theresa Hauser prend la médaille de bronze.

Emilien Jacquelin et le relais dans leur jardin

La coïncidence était trop belle. Il y a un peu moins d'un an, ici à Antholz, Emilien Jacquelin devenait champion du monde de la poursuite, devant un certain Johannes Boe. Lors de ces mêmes championnats du monde, le relais hommes remportait une victoire historique. Aujourd'hui, le relais français, composé d'Antonin Guigonnat, Quentin Fillon-Maillet, Simon Desthieux et Emilien Jacquelin, a fait une course très solide. Peu d'erreurs devant les cibles, et toujours aux avant-postes avec l'Allemagne, la Russie ou l'Italie. Quant aux Norvégiens, obligé d'aller visiter l'anneau de pénalité avec Johannes Dale, ils sont derrière mais les frères Boe entament la fantastique remontée.

C'est bien la combinaison noire et rouge de Johannes Boe qui arrive en tête pour le dernier tir. Une petite faute pour lui, mais derrière c'est Emilien qui fait le plein et ressort à trois secondes du norvégien. Benedikt Doll et Eduard Latypov craquent et partent sur l'anneau de pénalité : ils se disputeront le podium. Emilien Jacquelin rentre sur Boe assez rapidement, et commence le remake de l'année dernière. C'est au sprint que la victoire s'est jouée, et encore une fois c'est le français qui s'est joué du norvégien pour venir remporter ce superbe relais. La Russie complète le podium.

Deux victoires dans le même jour, c'est de très bonne augure pour les courses de demain et bien sûr, les championnats du monde en Slovénie.

Crédit photo Une : Twitter @ActuBiathlon

Authors

Dernières publications
Remonter au début