Arnaud Démare inaugure son maillot tricolore par une victoire

0
Ligue 1

Au terme d’une course maîtrisée de bout en bout par la formation Groupama-FDJ, Arnaud Démare s’est imposé à Royan. Venteuse mais peu sélective, cette première étape a offert un premier sprint massif. Un sprint qu’a, sans surprise, remporté Arnaud Démare. 

Le début d’étape : les échappées sous le vent

Sorti dès les premiers hectomètres de l’étape, le trio composé de Rosskopf, Dillier et Bizhigitov a constitué la première échappée du jour. Toutefois, ces 3 hommes n’ont jamais pu prendre une avance conséquente. C’est donc assez logiquement que ces hommes ont vite été repris. Une fois ces 3 hommes rattrapés, un nouveau groupe s’est échappé. Ce groupe était composé de VanNierkerk, Vanhouck, Saez ou encore Lopez de la Euskaltel-Euskadi. Ces 4 hommes ont pu se répartir primes et points. Au terme de cette étape, c’est donc Harm Vanhoucke qui enfile le maillot de la montagne.

Lopez (Euskaltel-Euskadi) et Saez (Caja-Rural) en échappée

C’est une fois arrivés dans le final que les hommes de tête se sont mis à rouler. Ils auront tout tenté pour éviter le retour du peloton. Malheureusement pour eux, les hommes de la Groupama-FDJ étaient bien décidés à faire arriver cette étape au sprint. Il aura toutefois fallu que la formation d’Arnaud Démare s’emploie puisque l’écart est longtemps resté supérieur à 4 minutes. Ce fut chose faite lorsque deux formations dont la Groupama-FDJ ont tenté de créer des bordures dans les 40 derniers kilomètres. Bien qu’ayant tout donné, les fuyards ont finalement été repris à 10 km du but. C’est donc groupé que le peloton s’est présenté dans le final.

Arnaud Démare à la photo finish

Entouré de son train habituel, le champion de France semblait donc parfaitement armé pour remporter cette étape. Si ce ne fut pas sans difficulté, c’est donc chose faite. Dans un sprint extrêmement serré avec Alvaro Hodeg, le sprinter picard s’est donc imposé pour quelques centimètres. La troisième place revient elle à Alexander Krieger, le sprinter allemand de la Alpecin-Fenix. Surement très déçu, le sprinter colombien de la Quickstep se pare néanmoins du maillot de meilleur jeune.

Parfaitement amené par son équipe équipe, Arnaud Démare fut lâché à 200m de l’arrivée et aura donc su résister jusqu’au bout au retour d’Hodeg. Après plusieurs minutes de doute, c’est bien le champion de France qui s’offre la victoire. Vice-champion d’Europe hier, et champion de France dimanche, le Picard affiche donc une forme étincelante.

Il confie à notre micro : “C’est dommage, le vent n’était pas assez fort pour créer des bordures. L’arrivée était parfaite pour un sprint même si c’est toujours difficile sur les côtes avec les aménagements pour les piétons. On est arrivés assez fatigués par la course et notamment par les tentatives de bordures. On a pas pu faire le sprint parfait. Il s’en est fallu de peu pour que l’on perdre. Ce sera important de rester humble face à nos adversaires, on sait qu’on est l’équipe à battre”. 

crédits photo : FG Photographics
Sport en directMercato Football

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here