Championnats Etranger

Atlético de Madrid vs Real Madrid : Un derby madrilène attendu malgré le sacre des Merengue

Il n’y a pas que le Clasico entre le Real Madrid et le FC Barcelone qui émule le monde entier. Le derby de Madrid depuis toujours attire aussi un grand monde. Avec ‘’ El Cholo ‘’ Diego Simeone sur le banc de l'Atlético de Madrid, cette rivalité a pris une autre dimension. Champions la saison dernière, les Colchoneros n'ont pu défendre leur titre en raison de leurs faibles niveaux de jeu. Depuis une semaine le Real Madrid est déjà sacré champion d'Espagne, ce qui relève encore plus la saveur de ce match.

 

UNE SEMAINE IDÉALE POUR LE REAL MADRID

 

Le Real Madrid a vécu une folle semaine. Déjà en championnat, les hommes de Carlo Ancelotti avait acquis le 35ème titre de Liga en battant à domicile l’Espanyol de Barcelone par le score sans appel de 4 – 0. Sans doute une belle façon d'aborder la demi-finale retour face aux Sky Blues de Manchester City. Les festivités à la place Cibeles ont montré toute la joie des Madridistas et du club. Puis vint le mercredi, jour de la réception de Manchester City au Santiago Bernabeu. Le reste appartient désormais à l'histoire. À la 75ème minute de jeu, sur une belle passe de Bernardo Silva, Riyad Mahrez d'une frappe appuyée du pied gauche crucifiait Thibaut Courtois. C’est à ce moment que Ancelotti effectua des changements remplaçant son trio du milieu de terrain par de jeunes joueurs tels que Rodrygo, Camavinga et Asensio.

 

6 minutes de pure folie

 

Sur une tentative de Grealish, Ferland Mendy sortait la balle sur la ligne du but. Le Real Madrid paraissait déboussolé et sans arguments. Certains supporteurs madrilènes rentraient chez eux se doutant de ce qui allait se produire. Puis vint la 90ème minute où le quatrième arbitre indiqua 6 minutes de temps additionnel. Sur un centre de Camavinga à la 91ème minute, Karim Benzema fait une reprise pour Rodrygo qui propulsa le cuir au fond des filets. Trois minutes plus tard, c'est au tour de Dani Carvajal d'adresser un centre touché dans un premier temps par Asensio puis finalement par Rodrygo pour le 2 – 1. Place aux prolongations au cours desquelles, Karim Benzema inscrit le but de la qualification sur pénalty pour porter le score à 3 – 1.

 

DÉFAIT À L’ALLER, L’ATLETICO VEUT À TOUT PRIX PRENDRE SA REVANCHE

 

Très décevants dans le jeu, les Colchoneros ont été l’ombre d’eux mêmes cette saison avec des prestations en deçà de celles attendues de la part d’un champion en titre. Peu inspirés dans le jeu et avec une attaque peu efficace les hommes de Simeone n'ont pas été à la hauteur des attentes placées en eux par leurs supporteurs. Avec Luis Suarez pas toujours titulaire et Antoine Griezmann perdu et très peu décisif, Atlético peine à trouver la faille dans les défenses adverses. Même si João Félix trop souvent blessé, Carrasco et Angel Correa sauvent les meubles lors de certains matchs, cela ne suffit pas. Les performances en dents de scie des hommes de Diego Simeone restent assez faibles pour inquiéter le Real Madrid.

 

Cependant un derby reste un derby peu importe la configuration du match. S'il est clair que le Real Madrid est déjà champion, l'équipe de Carlo Ancelotti ne voudra pas perdre face au rival. De la même manière, les Colchoneros voudront gagner pour sauver l'honneur en souvenir de la défaite subie à l'aller au Santiago Bernabeu (ndlr 2 – 0 par le Real Madrid). Pour rappel, le derby de Madrid tourne à l’avantage du Réal Madrid. Le club Merengue mène largement les débats avec 101 victoires, 43 nuls, 46 défaites et 327 buts marqués.

En définitive, même si cette affiche ne changera pas l'issue du championnat déjà acquis par le Real Madrid, on y retrouvera tous les ingrédients d'un classique.

Dernières publications

En haut