Tennis

ATP : Alexander Zverev a des rêves de grandeur pour 2022

Invité il y a quelques jours d’un podcast de la branche allemande d’Eurosport, Alexander Zverev, numéro 3 mondial au classement ATP est revenu sur les grands moments qui ont émaillé sa saison avant de s’épandre sur ses rêves de grandeur pour 2022. Synopsis.

Une saison riche et garnie,

Du haut de ces 24 ans, Alexander Zverev, actuel numéro trois au classement ATP sort d’une saison exceptionnelle, certainement la meilleure de sa carrière. Vainqueur notamment des Jeux Olympiques de Tokyo, du Masters de Turin sans oublier les tournois d’Acapulco, Madrid, Cincinnati et Vienne, le natif d’Hambourg a mis tout le monde ou presque d’accord sur les douze derniers mois sur ses sensations retrouvées. Des performances qui ne sont pas passées inaperçues sur ses terres. Elles lui ont notamment valu le prix de sportif allemand de l’année, distinction décernée en ce mois de décembre par la chaîne de télévision ZDF. A l’occasion, le tennisman qui a connu plusieurs désagréments hors des courts n’a pas caché son émotion et sa satisfaction personnelle d’être arrivé à si bon port après toutes les vagues mouvantes qui auraient pu pourfendre son ascension : « je suis plus âgé. J’ai eu beaucoup d’événements dans ma vie qui m’ont provoqué des problèmes. J’ai commencé à apprendre et à gérer cela, à ressentir une paix intérieure. Maintenant, c’est comme ça : chaque décision que je prends est une décision de moi-même. À un jeune âge, je n’avais aucun contrôle sur ce qu’on faisait pour moi ».

De bon augure pour une année 2022 des plus sémillantes,

 Le talent d’Alexander Zverev coule de source. Depuis plusieurs années, il fait partie des têtes de pont de la NextGen. Ce qui a certainement changé entre les saisons précédentes et celle écoulée, c’est la constance et la consistance qui sous-tendent désormais les performances de l’allemand. Autant de certitudes qui poussent le 3e mondial à ne plus se cacher et à embrasser des aspirations plus grandiloquentes. C’est un secret de polichinelle ! Zverev veut maintenant occuper la tête du classement ATP et gagner des tournois du Grand Chelem.

« Je n'ai plus 18 ou 19 ans. Peut-être que je comprends mieux certaines choses de la vie et que ça m'aide à être plus tranquille dans certaines situations. C'est ce que j'ai ressenti cette année. (…) La place de numéro un mondial ? Je sais que je ne suis pas trop loin, mais pour cela, il faut gagner des titres, et surtout des Grands Chelems. Bien sûr, il y a une possibilité que je le sois dès l'Open d'Australie. Il y a des milliers de calculs possibles. Si Novak (Djokovic) ne joue pas et que je gagne le tournoi, etc… Mais ce n'est pas le moment de penser à ça. L'important, c'est de se préparer aussi bien que possible pour être physiquement en mesure de jouer le titre », a notamment reconnu l'intéressé au cours de l’interview.

Zverev et son trio de choc pour le nouveau « Big 3 » : Djokovic, Medvedev et lui

« Je pense que 2022 pourrait être très similaire aux six derniers mois de l'année (2021). Avant, on avait l'habitude de toujours parler de Nadal, Federer et Djokovic. Mais tous les grands tournois de l'année, les Grands Chelems, les Jeux de Tokyo, le Masters, ont été gagnés par Medvedev, Djokovic et moi. Et je ne m'attends pas à ce que ce soit différent l'année prochaine, confia à l’occasion Zverev dans “Das Gelbe Vom Ball”, le podcast d'Eurosport Allemagne. (…). Et au vainqueur des derniers JO de poursuivre : « je ne peux parler que pour moi, mais j'ai le sentiment d'avoir énormément progressé ces dernières années. Je ne vois pas ça seulement quand j'affronte Novak, je le sens aussi contre les autres. Mais j'ai aussi parlé de tout ça avec Novak et il a l'impression d'être au plus haut point de sa carrière. Il estime qu'il sert mieux qu'il n'a jamais servi par exemple. Et il ne pense pas avoir déjà mieux joué dans sa carrière. »

En quête d'un premier Grand Chelem et fort de la première saison la plus aboutie de sa carrière, le tennisman allemand ne peut et ne doit que faire mieux en 2022 pour continuer à écrire son histoire dans le marbre.

Dernières publications

En haut