ATP

ATP – Monte-Carlo : coup d’envoi de la saison sur terre battue

Pour tous les fans de tennis, ce début de mois d’avril est marqué par le début du Masters 1000 de Monte-Carlo. Après avoir été annulé en 2020 en raison de la pandémie de COVID-19, le tournoi fait son grand retour pour sa 114e édition. En tête d’affiche cette année, le n°1 mondial Novak Djokovic, talonné de près par Daniil Medvedev, ou encore Rafael Nadal, vainqueur à 11 reprises à Monaco.

 

À la recherche d’un nouveau champion ?

Le Masters 1000 de Monaco lance officiellement le début de la saison sur terre battue et est l’un trois grands rendez-vous sur terre battue avant Roland-Garros. Le champion en titre Fabio Fognini et de grands noms comme Alexander Zverev, Stéfanos Tsitsipás et Andrey Rublev sont tous en mission pour une seule et unique raison : défier Nadal et Djokovic pour prouver que le « Big 3 » n’est plus qu’un mauvais souvenir.

Pour cette édition 2020, on retrouve 56 joueurs en lice pour le titre. 16 têtes de séries sont présentes, dont 8 bénéficient d’une qualification directe pour le second tour.

Novak Djokovic entre dans le tournoi à la recherche d’une troisième couronne ici au Masters de Monte-Carlo, mais se retrouve dans l’une des parties les plus difficiles du tirage au sort. La tête de série n°1 est susceptible de débuter sa campagne contre le phénomène Jannik Sinner dans ce qui pourrait être un match décisif au deuxième tour.

Le vainqueur de ce match pourrait affronter le récent champion Miami, Hubert Hurkacz, à condition que le Polonais puisse surpassser Daniel Evans et le finaliste de l’édition 2019 du Masters de Monte-Carlo, Dušan Lajović.

Stéfanos Tsitsipás se retrouve dans une situation tout aussi périlleuse. Il rencontrera le vainqueur du match entre Lorenzo Musetti et Aslan Karatsev et peut entrevoir des confrontations solides contre des spécialistes de la surface tels que Cristian Garín et Matteo Berrettini comme adversaires potentiels plus tard dans le tournoi.

Rafael Nadal, 11 fois champion et détenteur de statistiques folles à Monte-Carlo (71 victoires pour 5 défaites), débutera face à Adrian Mannarino ou contre un qualifié.

Le premier vrai test de l’Espagnol sera probablement le match du troisième tour contre la tête de série n°14 Grigor Dimitrov. Le Bulgare doit cependant d’abord trouver un moyen de dépasser un Jérémy Chardy en pleine renaissance, qu’il pourrait rencontrer en huitièmes de finale.

Diego Schwartzman et Daniil Medvedev ont des parcours relativement plus simples pour les quarts de finale, mais devront quand même se méfier de quelques joueurs en cours de route. Alors que Casper Ruud et Pablo Carreño Busta sont dans la partie de tableau de l’Argentin, Fabio Fognini et le vainqueur de l’Open de Dubaï Nikoloz Basilashvili se tiennent sur le chemin du Russe.

Le point sur les grands absents

Un certain nombre de joueurs ne seront pas présents à Monte-Carlo pour cette nouvelle édition en raison de blessures ou tout simplement de repos pour les futures échéances. C’est le cas notamment de Dominic Thiem (n°4) ne s’estimant pas prêt pour le retour à la compétition. Après deux ans sans avoir jouer sur terre battue, Roger Federer (n°7) loupera également le tournoi. Il en est de même pour Denis Shapovalov (n°12), Milos Raonic (n°19), Stan Wawrinka (n°21) ou encore Kei Nishikori (n°39).

À ces joueurs, nous pouvons ajouter Richard Gasquet, Nick Kyrgios (sans surprise) , Jo-Wilfried Tsonga et Gaël Monfils qui s’est retiré au dernier moment. Le Parisien espérait se refaire la cerise à Monaco après un an de disette….

La plupart des meilleurs joueurs de la planète ont tout de même répondu présent avec 8 joueurs du top 10, ainsi que toute une flopée de spécialistes sur terre battue.

Cinq Français en lice pour le titre

Du côté de nos Bleus, nous allons pouvoir retrouver à la Principauté un Ugo Humbert en bonne forme mais assez inconstant depuis début 2021 ; Benoît Paire que l’on espère donner davantage de sa personne que lors de ses précédents tournois ; Adrian Mannarino qui essaiera de lancer véritablement sa saison ; Jeremy Chardy séduisant avec 3 quarts de finale et 2 demies finales depuis le début de l’année ; et Lucas Pouille qui bénéficie d’une invitation.

Parmi les joueurs restés au vestiaire, Pierre-Hugues Herbert et Corentin Moutet n’ont pas réussi à se sortir des qualifications.

Une chose est sûre, Rafael Nadal est ici l’homme à abattre. À Monte-Carlo ainsi qu’à peu près partout où il joue sur terre, l’Espagnol domine la surface et rares sont ceux qui peuvent se vanter de s’être payé la tête du gaucher sur le Rocher. 

 

Crédits image en une : AFP

Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire