Attila Valter : tête de proue de l’émergence du cyclisme hongrois.

0

Cette saison a vu le retour dans le calendrier professionnel du Tour de Hongrie. A cette occasion, on a pu voir de nombreux jeunes Hongrois faire leurs premiers pas au niveau international. Parmi eux on trouve notamment Attila Valter coureur de la CCC Développement Team. On a aussi vu se mettre en évidence Marton Dina coureur lui aussi d’une formation espoir, cette fois-ci celle d’Alberto Contador, la Kometa. Si le général est revenu au Letton Neilands, ce sont bien ces 2 jeunes qui ont complété le podium et qui ont crevé l’écran.

 

Attila Valter, un grimpeur prometteur.

La 2e place du jeune de la CCC n’est pas son seul fait d’arme cette saison. En effet, on l’a très régulièrement vu à son avantage quand la route s’élève. Il était de la sélection hongroise sur le Tour de l’Avenir, et il y a été excellent. Au classement général il prend la 13e place, et surtout gagne une étape magnifique montagneuse à Tignes. Il s’impose ce jour-là devant le futur vainqueur du classement général, Tobiass Foss et relègue tous les autres coureurs à plus de 30 secondes.

Peu avant ces belles performances, il s’est également aligné sur le Tour d’Alsace où il s’est confronté à un autre jeune talent, Tom Piddcock. Sur l’étape reine à la Planche des Belles-Filles, il finit dans le top 5 et prend la même place au classement général final de l’épreuve.

Un beau tour national. 

Sur cette épreuve, la domination de Krists Neilands vainqueur de 2 étapes et du général fut évidente. Toutefois, sur l’étape reine, la 4e, Attila Valter et son compatriote Marton Dina on fait jeu égal avec le champion de Lettonie. Bien que ce ce dernier ait remporté l’étape Valter et Dina l’ont accompagné jusqu’au sommet de la dernière difficulté finissant dans sa roue. Les deux jeunes pousses ont également su faire le travail sur les étapes de plaine. Ils n’y ont pas perdu de temps outre mesure, bien qu’ils aient cédé comme tout le peloton une minute sur le coup de force du champion de Lettonie.

Il boucle donc son tour national sur le podium à un peu plus d’une minute du vainqueur et dans un temps très proche de celui de son compatriote, Marton Dina.

Un environnement serin pour son avenir. 

Attila Valter sera toujours la saison prochaine sous contrat avec l’équipe espoir de la CCC. Si son contrat court jusque fin 2020, on peut aisément supposer que celui-ci rejoindra tôt ou tard l’équipe “A” de la CCC pour continuer son ascension. Celle-ci semble de plus un très bon environnement pour son développement. En effet, bien que tout juste arrivée au niveau World Tour elle possède déjà un bel effectif avec notamment notamment Greg Van Avermaet. Celui-ci sera rejoint dès la saison prochaine par des coureurs de talent comme Trentin, Fausto Masnada ou encore le russe Ilnur Zakarin. Ce dernier sera donc logiquement le leader de la CCC pour les classements généraux ce qui laissera le temps aux jeunes pousses comme Valter ou Zimmerman de progresser avant d’arriver sur le devant de la scène.

Enfin, la CCC semble partie pour faire largement confiance à ses jeunes pousses comme elle l’a fait avec le jeune sprinter polonais Szymon Sajnok qui a pu se mettre en valeur sur la dernière Vuelta avec notamment un podium dans le dernier sprint à Madrid ce qui est un très beau résultat.

Attila Valter et sa génération de jeunes pousses semblent représenter pour le cyclisme hongrois les premières prémices de son émergence sur le circuit World Tour. Nul doute qu’avec un Tour national dans le calendrier pro et une équipe en continental le cyclisme a de beaux jours devant lui, d’autant plus que ce sport semble particulièrement intéresser le public hongrois.  

 

Crédit photo : Pro Cycling stats.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here