Football

Aymen Souda (FC Sète 34) : “J’aime être libre et me balader un peu partout sur le terrain”

Arrivé en début d’année, l’ailier tunisien commence à retrouver son rythme et c’est tant mieux pour le FC Sète qui va pouvoir bénéficier des qualités techniques de Souda pour la fin de saison.

Souda lors de la défaite de Sète contre Le Mans (0-2)

La solution aux problèmes offensifs du FC Sète ?

Si la défense sétoise fait partie des meilleures du championnat, le secteur offensif est à la peine. Depuis le départ de Warren Caddy (au Paris FC), Nicolas Guibal n’a pas trouvé la bonne formule pour son attaque. Seules 3 formations ont inscrit moins de buts que Sète (25) cette saison : Bourg-en-Bresse (23), Villefranche (24) et Boulogne (18). Pas aidé par les blessures et les reports à répétition, l’entraîneur du Football Club de Sète peut désormais compter sur le retour en forme d’Aymen Souda.

Avant son arrivée sur l’île singulière, l’attaquant de 28 ans n’avait pas joué depuis 6 mois. Lors du match face à Bastia-Borgo, le Tunisien a réalisé sa meilleure partie depuis qu’il est à Sète. Il a marqué un joli but avant d’être à l’origine du but contre son camp d’un défenseur adverse. Et sans un Florian Escales des grands soirs, Souda aurait pu inscrire 1 ou 2 buts supplémentaires.

Pour en savoir plus, nous sommes allés poser des questions au principal intéressé sur sa progression, ses sensations et son positionnement préféré sur le terrain.

J’aime être libre et me balader un peu partout sur le terrain

We Sport : Avant de signer au FC Sète, tu n’avais pas joué pendant 6 mois, comment juges-tu ta progression depuis ton arrivée à Sète ?

Oui, cela faisait de long mois que je n’avais pas disputé un match officiel mais je m’étais très bien entretenu physiquement. Je suis arrivé au FC Sète en forme et prêt à jouer. Les premiers matchs, je les prends comme des matchs qui m’ont permis de retrouver du rythme et des automatismes sur le terrain. Plus j’enchaîne et mieux je me sens sur le terrain. Maintenant, je me sens très bien.

WS : Tu travailles en dehors des séances d’entraînement pour être de mieux en mieux physiquement ?

Oui, je m’entraîne toujours à côté. J’essaye en permanence de progresser sur tous les aspects. Maintenant que je joue toutes les semaines, je me préserve un peu pendant les jours de repos où il n’y a pas d’entraînement.

WS : Le joli but marqué conte Bastia-Borgo est-il un but libérateur pour toi et pour ta confiance ?

Oui, c’est sûr ! Quand un joueur offensif marque, il retrouve de la confiance. Ça fait toujours du bien mais le plus important pour moi était de retrouver mes sensations et mes repères sur le terrain. Je savais qu’une fois cette étape passée, tout allait rentrer dans l’ordre.

WS : Quel est le poste que tu préfères occuper sur le front de l’attaque ?

J’aime être libre et me balader un peu partout sur le terrain. J’ai besoin de toucher beaucoup de ballons pour me sentir bien dans un match. Si je devais choisir un poste, ce serait en 10 dans le cœur du jeu ou sur le côté gauche.

WS : Que peut-on te souhaiter pour la fin de saison ?

Dans un premier temps aider le club à se maintenir en National. Je suis redevable car c’est le FC Sète qui m’a tendu la main quand j’étais sans club, plus précisément Sandryk Biton qui a insisté pour ma venue. Et ensuite, continuer à faire de bons matchs et être décisif pour l’équipe.

Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire