Baby Giro : Colnaghi s’impose au sprint

0
Ligue 1

Arpès une étape folle la veille, les coureurs reliaient, sur cette deuxième journée de course, Garadara à Riccione. Dans une étape plus classique, c’est le sprinter italien Luca Colnaghi qui s’est imposé. Pour le premier sprint massif de l’épreuve, on a eu le droit à une très belle dernière ligne droite. 

Un début d’étape classique

Contrairement à l’étape de la veille, cette étape n’aura pas vu une échappée de 30 se former mais ce sont cette fois-ci 6 coureurs qui l’ont constituée. Porta, Garcia, Ginestra, Ballabio et Schneiter ont composé ce groupe qui est parti à l’avant. Ces 6 hommes ont donc logiquement joué les points attribués au cours de la journée. Les plus gros points au classement de la montagne sont revenus à Ginestra qui est passé en tête de la principale difficulté du jour. Malheureusement pour ces coureurs, le peloton n’était pas cette fois d’humeur à laisser passer sa chance. L’avance de l’échappée n’aura en définitive jamais dépassé les 3′. C’est donc sans surprise que ces hommes ont été repris à quelques kilomètres du but.

Le fait marquant de l’étape : la course interrompue par la météo 

Alors que les coureurs venaient de s’élancer de Gradara, ils ont dû s’arrêter suite à une météo capricieuse qui rendait dangereuse la pratique du sport cycliste. Privilégiant donc la santé des jeunes coureurs, l’organisation a choisi de mettre la course en stand-by. Cette interruption aura duré de 30 grosses minutes et aura permis de reprendre la course en toute sécurité. Le scénario catastrophe de la première étape du Tour évité, les coureurs ont donc repris leur marche en avant.

Colnaghi solide, Dekker absent

Sous l’impulsion de plusieurs formations dont l’équipe colombienne, les échappés ont été repris à 9 km de l’arrivée. À partir de ce moment là, les équipes de sprinters ont pu prendre la course en main et préparer le final. En l’absence de Dekker qui était dans un groupe attardé à plus de deux minutes, c’est Neeus qui est devenu le sprinter de la SEG. Bien que parfaitement entouré, il fut largement battu par Colnaghi. En lançant au moment opportun, le jeune Italien s’est imposé avec deux longueurs d’avance sur la concurrence. La deuxième place s’est jouée à la photo-finish entre Neeus et Milan mais revient à Milan. Derrière, Jake Stewart signe une quatrième place honorable.

Si cette quatrième place peut être une satisfaction pour la formation FDJ, la prestation de Sylvain Moniquet met elle fin à ses espoirs de bien figurer au classement général. En perdant une minute trente sur deux jours, le Belge est désormais hors-jeu pour la victoire finale. Toutefois, si sa forme est toujours ce qu’elle était au tour de Savoie Mont-Blanc, rien ne lui interdit de viser une ou plusieurs victoires d’étapes lorsque le profil lui sera plus favorable.

Pour la troisième étape, le parcours sera une nouvelle fois favorable aux sprinters. Long de 150 km, le tracé du jour ne comporte aucune difficulté majeure et semble donc idéal pour un nouveau sprint. 

crédits photos : twitter Giro U23

 

Sport en directMercato Football

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here