Basketball

Boston – Charlotte, la win ou l’angoisse

Beaucoup de matchs à suivre cette nuit de surlendemain de MLK Day en NBA. Si Ja Morant rend visite à Giannis dans le Wisconsin, si Bulls et Cavs vont croiser le fer tout en haut de la conférence Est, une autre affiche a retenu notre attention : l'alléchante opposition entre les Celtics et les Hornets. Pas les meilleures équipes de la ligue on vous l'accorde, mais deux franchises qui, dans un bon jour, peuvent faire des étincelles et proposer un match spectaculaire. Et il le faudra, les deux étant à la lutte pour rester dans le playin. Alors, malheur au vaincu? 

Des Hornets à fond la forme 

On ne les arrête plus ! Equipe popcorn du début de saison, souvent auteurs de matchs dignes d'un All-Star Game, les Hornets ont enfin réussi à se canaliser, et cela leur réussi plutôt bien. Cinq victoires sur les six dernières rencontres, et non des moindres : deux succès contre les Bucks champion en titre, une victoire à Philadelphie, et une tranquille au Madison Square Garden pour le MLK Day. Seule une défaite à la maison contre le Magic est venue entacher cette belle série. Surtout, Charlotte, l'une des pires défenses de la ligue, s'est enfin mis à défendre. Lors de trois de ces cinq succès, la franchise de Jordan a laissé ses adversaires sous la barre des 100 points! Elle est à 100.2pts contre elle en moyenne sur cette période. Aux antipodes de ce qu'elle a pu proposer en début de saison. Avec un effectif inchangé, le seul argument valable pour expliquer ces portes ouvertes en début de saison peut-être le Covid. Rapidement décimés, les Hornets ont vu tour à tour l'intégralité de leur starting five être sur la touche pour une dizaine de jours. Mais depuis, tout roule comme sur des roulettes. Huit victoires sur les onze derniers matchs, Charlotte peut voir en grand. Et pourquoi pas aller titiller le top 6?

Boston et la “TatumBrown” dépendance

Un top 6 bien loin des ambitions actuelles des Celtics. Pourtant encore considéré comme un contender, comme depuis bon nombre d'année, Boston ne décolle pas. Avant de rêver d'accession directe en playoffs, les joueurs d'Ime Udoka vont déjà tenter de s'accrocher au playin, ce qui n'est pas encore acté, car les Knicks et les Hawks vont rapidement taper à la porte. Si Boston reste malgré tout sur cinq succès lors des six derniers matchs, son irrégularité fait tâche. Et elle n'est que le reflet de ses deux franchise players. Incompatibles dit-on, Jaylen Brown et Jason Tatum sont persuadés du contraire. Mais il faut dire qu'à l'heure actuelle, ils sont de toute manière bien trop esseulés. Dans leurs standards de la saison passée (24.2pts de moyenne pour le premier, 25.5 pour le deuxième), le reste de la meute ne suis pas la cadence. Marcus Smart a demandé plus de responsabilité ? Il n'est pas en mesure de les assumer. Schroder a mis du temps à se remettre de la signature de son horrible contrat cet été et reste branché sur courant alternatif. La raquette fait peine à voir, et mieux vaudrait pour les Celtics, éviter un affrontement en playoffs face à des équipes comme Philadelphie ou Milwaukee, qui risqueraient de les écrabouiller à l'intérieur. Al Horford n'a plus ses cannes de 20 ans, et bien que son QI basket soit supérieur à la norme, son physique commence à le tirailler. Enes Freedom n'est plus que l'ombre du basketteur qu'il était avant ses problèmes politiques. Seul Grant Williams parvient à tirer son épingle du jeu. Bien trop maigre..

Miles Bridges sur sa lancée

En attendant, c'est une équipe pas forcément mieux armée dans la raquette que les Celtics vont affronter. Vainqueurs des Pelicans avant hier, ils retrouvent des Hornets eux aussi victorieux pour le MLK Day. Et un joueur a particulièrement marqué les esprits : Miles Bridges, auteur de son record en carrière (38pts, dont 28 avant la pause, à 14/20 au shoot) et peut-être en course pour le titre de MIP. Si Lamelo Ball, Terry Rozier, Gordon Hayward réalisent de très bonnes performances mais de façon irrégulière, lui semble s'être assagi. Concerné, il a su se canaliser, et a largement embelli sa panoplie de basketteur, bien plus complète. Avec 20pts et 7.3rbds de moyenne cette saison, il peut-être le facteur X des Hornets pour atteindre les playoffs. A lui de confirmer ce soir, à Boston.

LES PRÉCÉDENTES CONFRONTATIONS CETTE SAISON

Charlotte 129-140 Boston (a.p)

LES LEADERS STATISTIQUES DE CHAQUE ÉQUIPE

Points :

• Jayson Tatum (Celtics) 25.5points

• Miles Bridges (Hornets) 20points

Rebonds :

• Robert Williams III (Celtics) 9.2rebonds

• Miles Bridges (Hornets) 7.3 rebonds

Passes :

• Marcus Smart (Celtics) 5.3 passes

• Lamelo Ball (Hornets) 7.6 passes

LE PROGRAMME DE LA NUIT NBA (Mercredi 19 JANVIER 2022)

1h00 : Philadelphie Sixers – Orlando Magic

1h00: Washington Wizards – Brooklyn Nets

1h30: Atlanta Hawks – Minnesota Timberwolves

1h30: Boston Celtics – Charlotte Hornets

1h30: Miami Heat – Portland Trail Blazers

2h00: Chicago Bulls – Cleveland Cavaliers

2h00: Milwaukee Bucks – Memphis Grizzlies

2h30: Dallas Mavericks – Toronto Raptors

2h30: San Antonio Spurs – Oklahoma City Thunder

3h00: Utah Jazz – Houston Rockets

4h00: Denver Nuggets – Los Angeles Clippers

4h00: Sacramento Kings – Detroit Pistons

4h30: Los Angeles Lakers – Indiana Pacers

Crédit photo : insidebasket

Dernières publications

En haut