Burnley FC : Une première partie de tableau méritée

0
Ligue 1

Avec dix matchs de moins, Burnley a presque fait autant de points que la saison dernière, avec cinq places de plus. Un regain de motivation mais des périodes de forme aléatoires résument l’exercice actuel de Burnley. 

Classement actuel : 10ème : 11 victoires, 6 nuls, 12 défaites. 34 buts pour, 40 buts contre (-6)

FA Cup : Éliminé au 4ème tour par Norwich City (1-2)

EFL Cup : Éliminé au 2ème tour par Sunderland (1-3)

Une saison en zigzags entre l’Europe et le ventre mou

Au niveau des transferts, des départs de joueurs indésirables plus une idole. Tom Heaton, fidèle gardien de Burnley depuis six ans, prend la direction d’Aston Villa pour 9M€. Nahki Wells, lui, va effectuer un prêt infructueux à QPR avant de signer à Bristol pour 5M€. Au niveau des arrivées, Jay Rodriguez arrive de West Brom pour 6M€, Bailey Peacock-Farrell de Leeds pour 3M€ et Erick Pieters de Stoke pour 1M€. Cet hiver, Josh Bronwill arrivera à son tour de Bristol pour 10M€.

Pour lancer la saison, Sean Dyche décide de ne pas déroger à son 4-4-2. Très critiqué pour ses faiblesses offensives la saison dernière, ce dernier va se faire remarquer avec sa capacité à améliorer le pressing et la relance rapide. Pour autant, après une victoire à Southampton, Burnley ne retrouvera le chemin de la victoire que cinq matchs plus tard. Enchaînant par ailleurs des matchs complets mais fébriles en défense.

La saison de Burnley est un courant alternatif. Une série de bons résultats pour remonter au dessus du classement, puis des défaites et retour en bas. Il y eut comme ça dans l’exercice cinq cycles dans ce courant. Tous d’une durée assez similaire. Avant l’arrêt du championnat, le club restait sur un cycle de remontée avec cinq victoires et trois nuls, dont des victoires contre Unitedn Leicester ou des nuls contre Tottenham et Arsenal. Une dixième place méritée au vu des efforts que fait Burnley pendant la saison pour revenir constamment dans les dix premiers.

Un collectif très dépendant

Au vu de la saison de Burnley, il est compliqué de mettre des tops et flops. En effet, le jeu collectif renforcé cette année n’a pas laissé lieu à de grandes individualités. Chacun est responsable de chaque situation en match. C’est pour cela qu’on voit des buteurs en défense, milieu et attaque. Si un secteur faisait défaut, c’était tout le système de Dyche qui était menacé ou perdait ses moyens. Le onze est dépendant de la stabilité de la formation. Et c’est à la fois une force et une faiblesse.

Subsister pour tenir la saison prochaine

Avec aucune compétition européenne, Burnley n’aura pas besoin de doubler certains postes en vue de l’Europe. C’est pourquoi consolider l’effectif actuel et lui apporter un peu de jeunesse pourrait être une bonne idée à envisager durant le mercato estival. Mais avant tout, la santé des joueurs et les finances seront les priorités numéro 1.

Demain, retour dans la capitale pour parler d’un club bien en dessous des espérances cette saison, Arsenal !

Sport en directMercato Football

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here