ATP

Challenger – Quimper : la victoire pour Lucas Pouille, enfin

La deuxième tentative fût la bonne. Battu par Filip Horansky la semaine dernière au premier tour de Quimper, le Français était de retour sur les courts bretons aujourd'hui pour la deuxième édition du Challenger. A la clé, la fin d'un calvaire qu'il traine depuis plus d'un an et demi. 

La victoire pour Lucas Pouille, enfin

Il n'avait plus remporté un match de tennis depuis le 8 octobre 2019.  A force de travail et de persévérance, Lucas Pouille a enfin renoué avec la victoire.
Mais rien ne fût simple pour l'ex n°10 mondial qui a dû batailler en trois sets contre l'Allemand Yannick Maden (173è).

Logiquement en manque de régularité après autant de temps éloigné des courts, Lucas Pouille a pourtant paru beaucoup plus en forme que la semaine dernière. Bien plus tranchant dans l'échange et en retour, le Français tient plus facilement la cadence. Les deux joueurs s'engagent dans un mano à mano durant toute la durée du premier set. Mais c'est Yannick Maden qui va finalement craquer le premier. L'Allemand cède son service à 5/6, et laisse ainsi tout le loisir au Français de servir pour remporter ce premier set.

Lucas Pouille démarre la deuxième manche de la meilleure des manières. Il break son adversaire dès le troisième jeu et peut se permettre de rêver d'une victoire. Mais le Tricolore va peu à peu se dérégler, et accuse son manque de compétition, notamment au service (seulement 46% de premières balles durant le second set). Il accumule également les fautes directes, et voit son avance s'envoler, en même temps que la deuxième manche qu'il perd 6/4.

Mais le Tricolore n'a jamais baissé les bras dans cette partie. Même malmené, Lucas Pouille ne flanche pas et tient bon malgré son manque de régularité. Le Tricolore parvient à se ressaisir sur ses jeux de service et profite d'un Yannick Maden moins accrocheur pour s'en sortir.
Après 2h de jeu, le Français peut souffler, il remporte enfin sa première victoire depuis 1 an et demi (7/5 4/6 6/2).

Crédit photo : Fanck Hémery

Dernières publications

En haut