Athlétisme

Championnats d’Europe d’Athlétisme 2022 : les chances de médailles françaises

Championnats d’Europe d’Athlétisme 2022

Quelques semaines après des championnats du monde inquiétants du côté d’Eugene aux États-Unis, les Français tenteront de rectifier le tir lors des championnats d’Europe d’athlétisme 2022 à Munich (du 15 au 21 août). Derrière son leader Kevin Mayer, l’équipe de France arrive sur la pointe des pieds en Allemagne. Avec 101 athlètes qui seront du voyage, il est temps de faire un zoom sur les chances de médailles Françaises lors de ces 25èmes championnats d’Europe.

Le titre comme objectif

Kevin Mayer vise le doublé

Champion du monde à Eugene, Kevin Mayer avait laissé planer le doute sur sa présence à Munich. Mais après bien récupérer de son Décathlon victorieux aux Mondiaux, le double champion du monde veut maintenant décrocher un titre qui n’est pas encore à son palmarès ! Reste à savoir si le physique tiendra le coup.

Gabriel Tual, nouveau leader du 800m

Étonnant 5ème à Eugene et seul Européen de la finale, Grabiel Tual ne visera que le titre lors des championnats d’Europe d’athlétisme 2022. Mais la concurrence Britannique (Kyle Langford et Daniel Rowden) qui l’attend rend cette course indécise, surtout sur une distance où tout est possible. Mais le nouveau statut du tricolore peut-être également source de pression !

Une place sur le podium au minimum

Les gars du 110m haies attendus

Absent de la finale aux mondiaux, Pascal Martinot-Lagarde et Sasha Zoya ont une revanche à prendre. Champion d’Europe en titre, PML retrouve des sensations au fil des meetings et sort d’un meeting de Monaco réussi. Tout comme Sasha Zoya, qui arrive en forme à Munich. Mais le niveau sera relevé avec les présences d’Asier Martinez, Damian Czykier et Joshua Zeller, tous les 3 finalistes il y a un mois. Cependant, aucune médaille sur cette distance serait un échec pour l’athlétisme tricolore.

Le relais 4x100m Masculin a des ambitions

Finaliste aux États-Unis, le relais 4x100m masculin, composé de M. Zeze, P. Mateo, R. Zeze, J. Vicaut avait été disqualifié après un mauvais passage de relais. Une déception pour le quatuor qui espérait déjouer les pronostics. En Allemagne,

Wilfried Happio doit s’affirmer

Au pied du podium à Eugene, Wilfried Happio se sait attendu lors de ces CE. Une place sur le podium est un objectif atteignable, même si le titre parait utopique avec Karsten Warholm, champion olympique et recordman du monde.

Le relais 4x400m Masculin

Avec une 7ème place aux mondiaux, le relais 4x400m masculin visera une place sur la boîte à Munich. Dans une course ouverte où le titre sera dur à conquérir, T. Jordier, L. Prevot, S. Boypa, T. Andant auront des atouts pour ramener une breloque à la délégation tricolore.

Relais 4x400m Féminin

2de nation Européenne de la dernière finale mondiale, le relais 4x400m féminin composé de S. Lacoste, S. Grebo, S. Sylla, A. Brossier arrivera sans pression lors de ces championnats d’Europe d’Athlétisme 2022. Une belle surprise à venir ?

Renélle Lamote en quête de revanche

Éliminée en demi-finale aux Mondiaux, Renélle Lamote nous doit, et se doit une revanche lors des CE. Pourtant convaincante cette saison, la spécialiste du 800m avait raté la qualification pour la finale après une course mal maitrisée. Une place sur le podium serait une belle satisfaction pour la vice-championne d’Europe de 2018.

Mehdi Belhadj pour une première médaille

Le spécialiste du 3000m Steeple viendra pour décrocher une première médaille en carrière. À 27 ans, Mehdi Belhadj arrive à maturité et sort d’une place en finale à Eugene. Dans une course qui s’annonce ouverte, le tricolore aura toutes ses chances à Munich.

La médaille dans un coin de la tête

Jimmy Vicaut peut-il le faire ?

En quête de résultat depuis plusieurs mois et freiné par des blessures ces dernières années, Jimmy Vicaut n’en reste pas moins un sprinteur qui peut performer sur un grand championnat. Même si son meilleur niveau semble lointain, et derrière l’Italien M.Jacobs, des places seront à prendre !

Aurélien Quinion sans pression

En ayant battu son record de France lors des mondiaux, Aurélien Quinion peut espérer obtenir un bon résultat en Allemagne. Sa 14ème place à Eugene, et 5ème Européen, le 35km marche pourrait être une course à suivre côté tricolore.

Mélina Robert-Michon, et si… ?

À 43 ans, Mélina Robert-Michon s’approche de la retraite sportive. Mais la passion et l’envie sont toujours là ! 10ème il y a un mois, la spécialiste du lancer du disque sait que le titre est hors de portée avec la Croate Sandra Perkovic dans les parages. Mais sur un jet, et malgré une saison difficile, tout restera possible pour la vice-championne olympique de Rio.

Quentin Bigot prêt pour le combat

Passé tout près d’une médaille mondiale, Quentin Bigot devra être dans ses records pour pouvoir ramener une breloque. Dans un concours que les Européens dominent (les 5 premières places aux championnats du monde étaient occupées par le contingent Européen), la course à la médaille sera disputée pour le vice-champion du monde 2019.

Ninon Chapelle veut croire en ses chances

Avec une saison 2022 jusqu’à présent moyenne avec un meilleur saut à seulement 4m50 (en qualification), Ninon Chapelle sait qu’elle vaut mieux et son record de France à 4m75 en témoigne. Pour décrocher une médaille, il faudra une Ninon Chapelle au top de sa forme, mais tous les espoirs sont permis.

Renaud Lavillenie, prime à l’expérience

Malgré ses 35 ans, Renaud Lavillenie peut toujours jouer une médaille lors de ces championnats d’Europe d’Athlétisme. On ne parle pas de l’or, tant le meilleur perchiste du monde (et de l’histoire ?) Armand Duplantis domine la discipline, mais de l’argent ou du bronze, qui sont à la portée de champion Olympique 2012.

Jean-Marc Pontvianne à la bagarre

Dans les 8 finalistes aux mondiaux, Jean-Marc Pontvianne sait que derrière le champion du monde Portugais Pedro Pichardo, il y aura de la place. À la lutte avec les Italiens Andrea Dallavalle et Emanuel Ihemeje, le triple sauteur Français veut croire en l’exploit.

Championnats d’Europe d’Athlétisme 2022: la sélection Française

100 m

Femmes : Mallory Leconte.

Hommes : Mouhamadou Fall, Jimmy Vicaut, Meba-Mickaël Zeze, Ryan Zeze.

100 m haies

Femmes : Laëticia Bapte, Cyrena Samba-Mayela, Laura Valette.

4×100 m

Femmes : Wided Atatout, Chloé Galet, Floriane Gnafoua, Mallory Leconte, Leelou Martial-Ehoulet, Hélène Parisot.

Hommes : Jeff Erius, Pablo Mateo, Aymeric Priam, Jimmy Vicaut, Meba-Mickaël Zeze, Ryan Zeze.

110 m haies

Hommes : Just Kwaou-Mathey, Aurel Mange, Pascal Martinot-Lagarde, Sasha Zoya.

200 m

Femmes : Shana Grebo, Gemima Joseph.

Hommes : Mouhamadou Fall, Meba-Mickaël Zeze, Ryan Zeze.

400 m

Femmes : . Amandine Brossier, Sokhna Lacoste.

Hommes : Gilles Biron.

400 m haies

Femmes : Camille Seri.

Hommes : Thomas Jordier, Victor Corollet, Wilfried Happio, Ludvy Vaillant.

4×400 m

Femmes : Amandine Brossier, Shana Grebo, Diana Iscaye, Sokhna Lacoste, Sounkamba Sylla, Marjorie Veyssiere.

Hommes : Teo Andant, Gilles Biron, Simon Boypa, Thomas Jordier, Loic Prévot.

800 m

Femmes : Rénelle Lamotte, Agnes Raharolahy.

Hommes : Yanis Meziane, Benjamin Robert, Gabriel Tual.

1500 m

Femmes : Aurore Fleury.

Hommes : Azeddine Habz, Baptiste Mischler.

3000 m steeple

Femmes : Alexa Lemitre, Flavie Renouard.

Hommes : Djilali Bedrani, Mehdi Belhadj, Louis Gilavert.

5000 m

Femmes : Manon Trapp.

Hommes : Felix Bour, Hugo Hay.

10000 m

Femmes : Mekdes Woldu, Alessia Zarbo.

Hommes : Jimmy Gressier, Yoann Kowal, Yann Schrub,

20 km marche

Femmes : Clémence Beretta, Camille Moutard, Eloïse Terrec.

Hommes : Gabriel Bordier, Kevin Campion.

35 km marche

Hommes : Aurélien Quinion.

Marathon (42,195km)

Femmes : Mélody Julien.

Hommes : Florian Carvalho, Benjamin Choquert, Yohan Durand, Michael Gras, Nicolas Navarro, Emmanuel Roudolff-Levisse.

Décathlon

Hommes : Kevin Mayer, Baptiste Thiery.

Disque

Femmes : Amanda Ngandu-Ntumba, Melina Robert-Michon.

Heptathlon

Femmes : Léonie Cambours.

Javelot

Femmes : Alizée Minard.

Hommes : Felise Vahai-Sosaia.

Marteau

Femmes : Rose Loga, Alexandra Tavernier.

Hommes : Quentin Bigot, Jean-Baptiste Bruxelle, Yann Chaussinand.

Perche

Femmes : Marie-Julie Bonnin, Ninon Chapelle, Margot Chevrier.

Hommes : Thibaut Collet, Renaud Lavillenie, Valentin Lavillenie.

Saut en hauteur

Femmes : Solène Gicquel.

Hommes : Nathan Ismar, Sebastien Micheau.

Saut en longueur

Femmes : Maelly Dalmat, Yanis Esmeralda David.

Hommes : Augustin Bey, Tom Campagne, Jules Pommery.

Triple saut

Hommes : Benjamin Compaoré, Enzo Hodebar, Jean-Marc Pontvianne.

 

Après des mondiaux compliqués, la délégation Française arrive le couteau entre les dents pour ces championnats d’Europe d’Athlétisme 2022. Forte d’une délégation homogène, et en quête de revanche, l’athlétisme tricolore est attendu au tournant à 2 ans des JO de Paris.


Jérémy Ernou

Le sport est une religion

Dernières publications

En haut