Coupes d'Europe

Champions Cup : les équipes françaises engagées

L’édition 2022/2023 de la Champions Cup démarre déjà dans un peu plus d'un mois ! Cette année, l'édition a subi quelques modifications et  rassemblera 24 équipes à la fois anglaises, françaises, écossaises, galloises, irlandaises et sud-africaines. Un tiers de ces équipes sont françaises, elles seront donc au nombre de huit à figurer sur la ligne de départ de la plus belle des compétitions européennes.

Concernant leur répartition : au sein de la poule A figurent Castres, Lyon, le Racing 92 et l'Union Bordeaux-Bègles, tandis que la poule B rassemble l'ASM Clermont Auvergne, Montpellier Hérault Rugby, le Stade Rochelais et le Stade Toulousain. Penchons-nous sur ces équipes et leur forme actuelle pour évaluer leurs chances dans cette compétition.

Le Castres Olympique, vaincre enfin sur la plus belle scène européenne

Le club champion de France en 2018 et vice-champion en 2022, est actuellement 7ème du Top 14. Les joueurs enchaînent défaites et victoires avec un bilan équilibré de quatre défaites et quatre victoires depuis le 3 septembre dernier. Le club n’est donc pas en train de réaliser un parcours à la hauteur de l’année précédente bien que le début de saison soit loin d'être catastrophique et suscite quelques beaux espoirs. L’équipe n’a plus joué en Champions Cup depuis l’édition 2018/2019 et devra se montrer à la hauteur de son statut de vice-championne de France pour répondre aux attentes des supporters du Tarn.

Lyon OU, la persévérance comme maître mot ?

Aujourd'hui cinquième du Top 14, le club connaît un très bon début de saison qui semble comme un bol d’air pour les supporters lyonnais après une saison précédente moyenne conclue à neuvième place en championnat (contre une deuxième place en 2020 et une troisième en 2019). En restant sur trois victoires de suite, la tendance du LOU semble bonne et les laisse espérer de bons résultats en Champions Cup.

Racing 92, enfin un succès en finale ?

Actuellement huitième en championnat après un début de saison sans vraiment de vagues pour le club parisien, la saison européenne approche rapidement avec des échéances qu'il ne faudra absolument pas rater compte tenu du nombre de matchs réduits pour la phase de groupes. Tout comme Castres, l’équipe alterne victoires et défaites pour un bilan équilibré pour le moment (4 défaites et 4 victoires depuis le début de la saison). Malgré une certaine expérience en Champions Cup, et beaucoup de finale disputées, le club n’a jamais gagné une fois la compétition et tentera une nouvelle fois lors de cette édition d'accrocher un nouveau titre à son palmarès.

Union Bordeaux-Bègles, l'Europe pour relever la tête

Les Bordelais ont connu un début de saison très compliqué en championnat. Après avoir remporté le titre  en championnat en 2020 et avoir fini quatrième de la saison régulière en 2021, le club est aujourd'hui seulement dixième du championnat après un début de saison largement en deçà des attentes du club, des joueurs et des spectateurs. Malgré un léger regain de confiance et des résultats beaucoup plus positifs dont un succès face à Toulon dimanche dernier, le club girondin souhaitera à coup sûr bien figurer sur la scène européenne au début du mois de décembre prochain.

ASM Clermont, des Auvergnats à l'expérience en Europe qui découvriront l'Afrique du Sud

Assez réguliers sur les trois dernières années en championnat avec des performances qui ont toujours permis aux Auvergnats de décrocher une place en playoffs (6ème en 2022, 5ème en 2021, 6ème en 2020), le club réalise un bon début de saison en retrouvant une dynamique qui semblait un peu rompue sur les dernières années. Doté d’une grande expérience en Champions Cup et fort de ses nombreux titres de champion de France, allant jusqu’à atteindre une finale européenne en 2013, 2015 et 2017, les supporters jaunes et noirs peuvent largement espérer une sortie de poule dans la compétition européenne et ainsi ferrailler avec les meilleures équipes européennes en mars, avril et mai prochains.

Montpellier Hérault Rugby, un champion de France presque “rookie” en Champions Cup

Après un titre de champion de France remporté en juin dernier qui a permis au club héraultais de décrocher le bouclier de Brennus, l’équipe montpelliéraine réalise un début de saison assez décevant, pointant aujourd'hui à la 11ème place du Top 14. Très souvent alignée en Challenge Cup, petite sœur de la Champions Cup, le MHR disputera donc une compétition à laquelle il n'est pas habitué et aura quatre matchs assez abordables face aux London Irishs et au club gallois des Ospreys.

Le Stade Rochelais, défendre son titre, vraiment ?

Auteur d'une très belle progression depuis quelques années grâce à un club très bien structuré, des supporters fidèles toujours présents et des résultats ponctués par un titre en Champions Cup la saison dernière. Aujourd'hui classé 3ème du championnat, après avoir terminé deuxième en 2021 et cinquième en 2020 de la saison régulière, le club champion en titre fait partie des favoris cette année. Un beau parcours est donc à attendre de la part du Stade rochelais qui nourrit beaucoup d'ambitions pour la défense de son titre.

Le Stade Toulousain, de retour au sommet ?

Après avoir remporté une année sensationnelle en 2020/2021 et un double succès Champions Cup et championnat de France, le club réalise un très bon début de saison et caracole en tête du championnat. Le Stade Toulousain a également beaucoup d'expérience européenne, un ouvreur d'exception en la personne d'Antoine Dupont et fait donc logiquement partie des favoris de cette édition malgré des confrontations face au Munster et Sale qui ne seront pas aisées lors de la première phase.

Les clubs français qui ont déjà remporté la Champions Cup

  • Toulouse – 5 titres (1996 – 2003 – 2005 – 2010 – 2021)
  • Toulon – 3 titres (2013 – 2014 – 2015)
  • Brive – 1 titre (1997)
  • La Rochelle – 1 titre (2022)

Ainsi, avec 8 équipes françaises sur 24 engagées et des prétendants à la victoire finale en grande forme comme le Stade Toulousain ou le Stade Rochelais, les fans de rugby français peuvent en toute légitimité espérer un succès français en Champions Cup cette année. Cependant, il faut prendre en compte l’arrivée nouvelle de clubs sud-africains qui pourraient offrir une nouvelle concurrence grâce à un calendrier différent et une compétitivité qui pourrait être très forte. 


Maxime Labrot

Grand amateur de sports en tous genres, l'Olympique de Marseille fait battre mon coeur, Benoît Paire me prend la tête et Tiger Woods me fait vibrer.

Dernières publications

En haut