Champions League

Ligue des champions : Chelsea, réaliste, maîtrise le FC Porto

Chelsea a un pied en demi-finale de Ligue des champions après ce premier acte maîtrisé. Porto n’a rien pu faire face à des Blues très réalistes. Pourtant bien organisé, le bloc très bas des Dragões a fini par s’effriter. Mount, puis Chilwell, ont permis à leur équipe de l’emporter 2 buts à rien. Les attaquants ont globalement été en berne d’un côté comme de l’autre, une véritable guerre s’étant installée au milieu de terrain. 

Mount, l’éclair de génie

Au cours d’un premier acte longtemps haché par les longues relances au pied, Porto a d’abord cru prendre en main ce match. Les Blues, mieux armés sur le papier et en pleine confiance (malgré la défaite face à WBA), n’ont pourtant pas tant dénoté. Les “locaux”, complètement décomplexés, ont bien mieux joué. Dangereux sur coups de pied arrêtés, les hommes de Conceição ont plusieurs fois cru faire déchanter les Anglais. Mendy, en verve, et Azpilicueta, vigilant, ont souvent servi de dernier rempart. Kovačić a lui quelque peu surnagé au milieu de terrain, rendant la monnaie de sa pièce à son entraîneur, qui lui a privilégié son expérience des grands rendez-vous.

Et alors qu’un énième corner faisait trembler le stade vide de Séville, Mount illuminait la nuit de son talent. Sur un contrôle orienté de toute beauté, il enrhumait d’abord Zaidu Sanusi. Seul sur la droite des cages de Marchesín, il croisait du pied droit sa frappe, qui finissait dans le petit filet opposé. Il devenait par la même occasion le plus jeune buteur des Blues dans un match à élimination directe de Ligue des champions. Chelsea, d’abord malmené, se prenait à rêver. D’ailleurs, la suite de la première mi-temps se déroulait bien mieux pour des Blues enfin lancés. Pepe, le vétéran portugais, cantonné à un rôle de sentinelle défensive, ne parvenait pas à cadrer la dernière action de ces 45 premières minutes.

Du faux-rythme puis la punition

Tout au long de la seconde mi-temps, Chelsea n’a cessé d’imprégner un faux-rythme usant pour Porto. Un sentiment étrange émanait de ce match, rappelant la double confrontation face à l’Atlético. Les Blues, qui ne prenaient même plus le jeu à leur compte, se contentaient de laisser Porto s’approcher avant de les museler. Tantôt fébriles, tantôt saignants, les protégés de l’ancien coach du FC Nantes n’ont jamais su sur quel pied danser. Finalement, les attaquants de Chelsea devenaient transparents, surtout Werner. L’attaquant allemand n’a plus marqué depuis 26 matchs désormais… Quoiqu’il en soit, Chelsea n’en avait de toute façon pas besoin, puisque le score était déjà à son compte.

Et alors que Porto jouait son va-tout, en faisant rentrer ses jeunes pousses Martínez et Conceição, un énième moment de flottement permettait à Ben Chilwell de doubler la mise. Depuis son côté gauche, l’ancien de Leicester traversait le terrain dans la largeur pour crucifier de pauvres Portugais pourtant joueurs. Il faudra en mettre deux au moins à Mendy pour espérer atteindre les demi-finales de cette Ligue des champions. Le portier sénégalais, une nouvelle fois brillant, a encore prouvé qu’il était un grand artisan du renouveau du club. Avec l’ancien gardien du SRFC aux cages, rien ou presque ne semble pouvoir arriver à Chelsea.

La statistique du match

C’est la première fois depuis 2012 que deux internationaux anglais marquent dans un même match à élimination directe pour Chelsea. La dernière fois, Terry et Lampard avaient permis aux Blues de l’emporter 4-1 face au Napoli, les qualifiant pour les quarts de finale d’une Ligue des champions qu’ils avaient finalement emporté, face au Bayern Münich. Mount et Chilwell écriront-ils un peu plus la légende du club de Londres ?

Il en faudra bien plus à Porto pour espérer passer les quarts de finale de Ligue des champions la semaine prochaine. Le match retour, toujours à Séville, s’annonce tendu. D’un côté, Chelsea a déjà presque acquis sa qualification, et devra faire attention à un quelconque relâchement. Les Portugais, eux, n’auront plus rien à perdre, et tenteront tout pour renverser leurs adversaires. Quoiqu’il en soit, ce match s’annonce déjà comme très plaisant à voir. 

Crédits photo une : @iF2is

Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire