NBA

Chicago Bulls : Lonzo Ball hors des parquets pour six à huit semaines

Touché au ménisque du genou gauche vendredi dernier lors de la défaite des Bulls face aux Warriors, le meneur de Chicago a choisi de se faire opérer après plusieurs jours d’atermoiements.

Cette défaite face à Golden State pour le leader de la conférence Est a laissé beaucoup plus de plumes que le seul revers infligé. Par son truchement, deux des têtes de gondole de l’équipe se sont blessés et le pire que l’on puisse dire, ils manqueront quelquesmatchs décisifs de leur équipe. A ce propos, s’il a donné des nouvelles rassurantes pour Zach LaVine, Billy Donovan, le HeadCoach de Chicago était plus inquiet pour Lonzo Ball. On le comprend aisément vu les derniers développements de l’actualité même si The Athletic et ESPN parlent d’une petite déchirure du ménisque.
Pour rappel, le meneur de la franchise de l’Illinois avait déjà connu fortune identique en 2018 avant le training camp des Lakers. Cette fois, le hic semble plus conséquent. La preuve, le joueur a passé la matinée de ce jeudi à réfléchir à ses options avant que les Bulls ne le convainquent de se faire opérer.
Résultat des courses, le meneur de Chicago va manquer six à huit semaines de compétition et dans le meilleur des cas, on le reverra donc début mars. Pas besoin de le préciser, cet éloignement des terrains de l’autre des Ball est un véritable coup dur pour sa franchise d’autant qu’il n’est pas le seul maillon d’importance qui fera défaut au maillon actuellement en pleine bourre sur les prochains jours quand on sait que l’équipe est déjà privée de Zach LaVine et de Patrick Williams.

A toutes fins utiles, il n’est pas superflu de signaler que LaVine a tout de même pu reprendre l’entraînement à un rythme encore très léger. Après l’alerte reçue face aux Warriors au sujet d’une douleur qui le dérangeait depuis un petit moment déjà , Billy Donovan a décidé de prendre aucun risque avec son leader et deuxième meilleur scoreur derrière DeMar DeRozan. « Il a bien réagi. Je n’ai pas encore de date de retour pour lui à ce stade, mais il se sent certainement beaucoup mieux aujourd’hui qu’il ne l’était lorsqu’il est sorti du match face à Golden State », a-t-il indiqué.

Pour l’heure, c’est l’expectative qui domine. Preuve qu’un retour davantage précoce des deux esthètes sera applaudi des deux mains par les supporters des Bulls.

Dernières publications

En haut