Cleveland Cavaliers Preview 2019 – 2020 : peu d’éclaircie dans le ciel de l’Ohio

Image

La première saison des Cleveland Cavaliers sans Lebron James a été à la hauteur de ce que tout le monde attendait avec le pire bilan avec 19 matchs avec Kevin Love souvent absent, 22 matchs joués. L’attaque des Cavs a été la pire de toute la ligue (104,5 points marqués). Cependant, la période de reconstruction continue dans l’Ohio avec notamment la Draft de Darius Garland pour former un duo à l’arrière très voire trop jeune.

Une saison à oublier …

Dès le début de saison, les défaites se sont enchaînées et Tyronn Lue n’a été sur le banc que pendant six matches avant d’être éjecté. Malgré ce changement d’entraîneur, la mayonnaise n’a jamais prix entre un leader blessé en la personne de Kevin Love et des jeunes encore trop tendres. De plus, des tensions sont apparus entre les jeunes et Larry Drew. Du côté individuel, Collin Sexton a connu une première saison prometteuse, avec une moyenne de 16,7 points par match, tout en tirant 40,2% derrière l’arc malgré un début de saison délicate et un sérieux manque dans le jeu de passe. Par compte du côté des anciens, Love a souvent été absent et J.R Smith a attendu un transfert. Finalement, l’homme “sans tee-shirt” a été coupé cet été. Enfin, les Cavs ont eu le pire bilan avec les Suns.

… Les mouvements de l’été …

Image

Collin Sexton va devoir cohabiter avec le 5e choix de la dernière Draft : Darius Garland, qui n’a pas joué en NCAA l’an passé. Ce dernier est capable de créer pour lui-même avec un dribble dévastateur mais il manque sérieusement altruisme. Les autres arrivées sont également issues de la Draft avec Kevin Porter Jr et Dylan Windler. Le premier cité est un gaucher avec un gros talent (30e choix de la Draft 2019) au comportement un peu douteux tandis que l’autre est un bon shooteur avec un bon QI basket. Ces deux coureurs seront encore légers pour la NBA et bénéficieront de l’expérience de Dellavedova pour s’aguerrir. Les autres arrivées sont des joueurs discrets dans la ligue. L’autre chantier pour les dirigeants serait un possible échange avec Kevin Love, à moins qu’il joue le mentor pour les jeunes. Sans oublier le contrat toxique de Tristan Thompson difficile à échanger. Le nouveau coach venu de NCAA de Michigan, Jon Beilein, aura du pain sur la planche. Ce choix peut avoir du sens pour encadrer les nombreux jeunes pour un jeu d’attaque avec du mouvement.

… Le Cinq Majeur …

Image

Beilein va tenter de faire jouer ensemble ces deux “pépites” en back-court qui risque de fortement souffrir face à des postes 1 et 2 biens plus aguerris. Jordan Clarkson tentera de s’imposer au poste 2 surtout avec son talent offensif avec 16,8 points de moyenne la saison passée surtout qu’il est en fin de contrat. La valeur sûre Cedi Osman (13 pts – 4,7 rbs – 2,6 ass) sera le poste 3 pour continuer à progresser avec un très bon état d’esprit. Kevin Love (17 pts – 10,9 rbs) va apporter son talent au rebond et aux tirs extérieurs même s’il peut faire bien mieux que ça. Son contrat est excessivement cher et presque aucune équipe peut s’aligner. Tristan Thompson et Larry Nance Jr devraient se partager le poste dans la peinture. Cependant, Cleveland devrait essayer de s’en débarrasser au cours de la saison pour obtenir quelque chose en échange comme des tours de Draft.

… Le Joueur à suivre …

Image

Membre de la deuxième équipe des rookies et à 21 ans, Collin Sexton(16,7 pts – 2,9 rbs – 3 ass) va devoir poursuivre sur la lancée de sa bonne deuxième moitié de saison passée avec ces coups de chaud comme contre Golden State et Detroit (27 points) ou encore 28 points contre Dallas, tout ça en mars. Pour cet an II vers le tanking, il doit s’approcher des 20 points de moyenne et progresser clairement dans le passing-game surtout avec le style de jeu prôné par son nouveau coach. Puis, il va devoir clairement s’imposer face à Garland pour prendre les clés de la franchise.

… La Prédiction

Clairement, cet an II post-Lebron risque de ressembler à la saison passée avec dès les premiers jours des rumeurs de transferts sur Thompson voir Love avec un bilan à 20 victoires. L’été prochain, les Cavs auront plus d’argent pour recruter avec l’expiration de certains contrats. Il est également important pour eux de continuer à perdre pour avoir un bon choix de Draft en 2020.

Les deux poulains vont avoir beaucoup de mal à mener des Cavaliers un peu boiteux vers beaucoup de succès. De plus, face à des vrais étalons, on sait que les chevaux sont des proies faciles surtout depuis le départ de le meilleur pur sang !

 

Photo : cavaliersnation.com

A propos de l'auteur

Grand fan de sport depuis de nombreuses années en passant par Franck Vandenbroucke, Michael Jordan, Roger Federer et Ayrton Senna.

Poster un commentaire

massa adipiscing eget mi, tempus Curabitur venenatis venenatis, risus ut Praesent at