College Football: Saison parfaite pour LSU et Joe Burrow

0
Ligue 1

Avec 25 victoires consécutives, Clemson abordait cette finale avec l’étiquette de favori. Elle avait face à elle, une équipe de LSU qui a affolé les compteurs toute l’année. A la tête de cette redoutable attaque: Joe Burrow, la nouvelle star du College Football. Dans un Superdome plein à craquer les jeunes tigres ce sont affrontés dans cet ultime match de la saison universitaire.

 

 

Le film du match

Clemson prend le meilleur départ

LSU nous avait habitué à prendre des départs cannons mais cette fois-ci, ils ont eu un début de finale poussif. Suite à des bons jeux d’équipe spéciale de Clemson, Joe Burrow est obligé de commencer les deux premiers drives dans ses 5 yards. Il n’obtiendra aucun touchdown et LSU devra se dégager par deux fois. C’est donc Clemson qui frappe en premier dans cette finale. En deux passes, Trevor Lawrence amène son équipe près de la ligne et il finit le travail à la course. LSU est mené au score pour la première fois depuis le 26 Octobre.

Si LSU réagit rapidement avec une superbe passe de Joe Burrow pour Ja’Marr Chase et un touchdown de 52 yards, c’est bien Clemson qui semble avoir pris les affaires en main. Ils mettent une pression constante sur le quarterback de LSU notamment grâce à un excellent Isaiah Simmons. En début de 2ème quart-temps, les Tigers de Caroline du Sud confirment leur bon début de match. Les Oranges inscrivent d’abord un field-goal de 52 yards avant de marquer un nouveau touchdown sur un drive express de 96 yards conclut par un jeu renversé et une course de Tee Higgins. 10 points d’avance pour Clemson, LSU semble sonné !

Le réveil de Joe Burrow
Ja’Marr Chase, l’autre héros de cette finale (credit photo: Here)

Alors qu’on pensait les joueurs d’Ed Orgeron dans les cordes, dépassés par l’évènement, c’est le moment choisi par Joe Burrow pour montrer qui était le patron du College Football. Une nouvelle passe énorme pour Ja’Marr Chase amène les Tigers sur la ligne. Joe Burrow se chargera de passer lui-même la ligne avec une course de 3 yards.

L’attaque de Baton Rouge se met ensuite en route et la défense de Clemson va exploser sous les coups de boutoirs de Joe Burrow et de son armée de receveurs. C’est encore l’intenable Ja’Marr Chase qui est à la conclusion d’un drive de près de 90 yards. LSU repasse devant (21-17) et enfonce le clou avant la mi-temps. Sur un drive de 95 yards menés de main de maitre par le vainqueur du Heisman Trophy, et bien aidé par une interférence de passe de Clemson sur une 3ème et 19 yards, LSU prend 11 points d’avance (28-17). C’est cette fois Thaddeus Moss (le fils de la légende Randy Moss) qui est à la conclusion de l’action.

Clemson est dans les cordes ! Réputée comme étant la meilleure défense du pays (avec seulement 10 points encaissés par match), elle vient d’encaisser près de 270 yards et 3 touchdowns en un seul quart-temps. Après un début de match poussif, Joe Burrow marche sur l’eau. Son receveur Ja’Marr Chase n’est pas en reste avec déjà162 yards et 2 touchdowns.

 

Un retour pour rien

Avec 11 points d’avance à la mi-temps, LSU sort des vestiaires en bonne position pour remporter le titre mais c’était sans compter sur l’orgueil du champion. Après avoir réussi à enfin arrêter Joe Burrow, Clemson s’en remet à Travis Etienne et à l’indiscipline de LSU (2 pénalités et 30 yards) pour revenir dans le match. Touchdown du running back et conversion à deux points, les joueurs de Caroline du Sud reviennent à (28-25), le match est relancé. Enfin c’est ce que l’on croit… Après l’attaque, c’est la défense de LSU monte en puissance. Elle va stopper plusieurs fois consécutivement l’attaque menée par Trevor Lawrence qui n’arrive même pas à obtenir le moindre first down.

Trevor Lawrence laisse échapper le ballon et le titre (credit photo: World Of Entertainment)

Si la défense n’encaisse plus de point, c’est bien Joe Burrow qui va se charger de conclure l’affaire. Le jeune homme n’est pas sujet au doute, même lors d’une finale nationale. En véritable métronome, il donne à manger à tous ses receveurs et il bat, au passage, le record historique de touchdowns sur une saison avec sa 59ème et 60ème passe de touchdown lancée. ! C’est d’abord Thaddeus Moss qui est trouvé pour son deuxième touchdown de la soirée.  Terrace Marshall Jr conclura ce feu d’artifice avec un 6ème touchdown. (42-25) pour LSU, le Superdome de la Nouvelle-Orleans est en délire !

Comme un symbole, le match se terminera par un fumble de Trevor Lawrence qui connait là sa première défaite en College Football ! S’il a été efficace sur le jeu au sol, Trevor Lawrence a eu beaucoup de mal sur le jeu de passe (234 yds ; 0 TD). Son meilleur receveur, Tee Higgins, finit le match avec seulement trois réceptions et 52 yards. Seul Travis Etienne (78 yards ; 1 TD + 36 yards) a surnagé dans cette attaque de Clemson…

 

LSU prophète en son pays

Dans un Superdome de la Nouvelle Orléans tout acquis à sa cause, LSU a vaincu la malédiction de la tête de série numéro 1. L’ogre Clemson était le dernier rempart qui se dressait entre LSU et le titre. Pourtant invaincus depuis 25 matchs, les Oranges ont été balayés comme toutes les équipes cette année par l’ouragan venu de Baton Rouge!

Grâce à sa puissance offensive, l’équipe de Louisiane a remporté son premier titre depuis 2007. Un titre spectaculaire et amplement mérité! Il y aura évidemment beaucoup de départs l’année prochaine mais l’épopée de LSU restera dans l’histoire. En plus d’être talentueux Joe Burrow et Ed Orgeron sont des personnages attachants qui ont amené un vent de fraicheur sur le College Football!

 

 

Le MVP : Joe Burrow dans l’histoire

Joe Burrow a tout gagné et ne craint plus personne en College Football (credit photo: Twitter RedditCFB)
Un sang froid à toute épreuve

Quelle finale de la part du Heisman Trophy ! On s’attendait à un duel de haut niveau entre Trevor Lawrence et Joe Burrow. Il n’a même pas eu lieu, tant le quarterback de LSU a dominé les débats.  Après un début de match difficile, due à la grosse pression de la défense de Clemson et aux positions de départs compliqués de son attaque, Joe Burrow s’est ensuite réveillé ! En un seul quart-temps, il a prouvé qu’il était bien le meilleur joueur du pays et il a fait basculer la rencontre. Avec son bras d’une précision redoutable, ses choix toujours pertinents, voir ses courses pour gagner les premières tentatives, Joe Burrow a fait exploser la redoutable défense de Clemson. Ca faisait plus de trois ans que cette défense n’avait pas encaissé plus de 40 points!

Son entente avec ses receveurs, et notamment Ja’Marr Chase, a été excellente. Il finit le match avec 463 yards et 5 touchdowns à la passe et également 58 yards et 1 touchdown à la course. Phénoménal !

 

La saison de tous les records

Avec 60 touchdowns lancés, il a profité de cette finale pour effacer le record de touchdown sur une année.  Après avoir écrasé la saison universitaire, Joe Burrow a donc écrasé les playoffs de College Football. En deux matchs, le quarterback de LSU a lancé 956 yards et 12 touchdowns pour offrir le titre à son équipe. Vous rajoutez à cela, son trophée de Heisman Trophy, une attaque à presque 50 points/match, son record de 60 touchdowns lancés sur une saison et vous avez une des plus belles années d’un joueur en College Football, rien que ça. Les dirigeants et fans des Bengals qui étaient devant leur télévision Lundi soir doivent avoir hâte de voir débarquer ce nouveau phénomène à Cincinnati.

 

 

LSU, une saison sous le signe de l’attaque

La révolution offensive
Ed Orgeron mérite ce titre autant que ses joueurs! (credit photo: Bleacher Report)

On parle beaucoup de Joe Burrow mais c’est toute l’attaque de LSU qui a explosé cette année. Habituée à une attaque classique avec un jeu physique, l’université de Louisiane a fait sa révolution à l’entame de cette saison. Sous la houlette de Ed Orgeron, l’attaque s’est transformée en attaque « Spread Offense » avec quatre, voir cinq receveurs sur la majorité des jeux. Statistiquement ce changement est impressionnant :

Saison 2018 : 402 yds/match ; équilibre entre le jeu au sol (174 yards) et le jeu aérien (228 yards) ; 32 pts/match

Saison 2019 : 568 yds/match ; 400 yards dans les airs ; 48.4 pts/match

 

LSU champion XXL

L’adaptation de Joe Burrow dans le système Spread Offense et l’arrivée de Joe Brady (en partance pour la NFL) au poste de coordinateur des receveurs a permis à LSU de réussir une des saisons les plus abouties offensivement en NCAA. En plus de se voir statistiquement, l’explosion de l’attaque s’est également ressentie sur les résultats.

LSU n’a pas perdu un match de la saison et elle a battu les quatre meilleures équipes du classement établi en présaison. Une première dans l’histoire du Collège Football! C’est d’abord Alabama (#2) qui a subi la foudre des joueurs de Louisiane avec 46 points encaissés. Georgia (#3) a ensuite encaissé 37 points lors de la finale de la SEC. Enfin Oklahoma (#4) et finalement Clemson (#1), pourtant invaincu depuis 25 matchs, ont fini par rendre les armes contre cette attaque irrésistible. Sur ces quatre matchs, les joueurs de LSU ont inscrit 47 points de moyenne. On peut difficilement dire qu’ils ne méritent pas leur titre.

 

 

La saison de College Football s’achève donc comme elle avait commencé avec un feu d’artifice de LSU. Les joueurs d’Ed Orgeron ont crée la surprise car ils n’étaient pas attendu à pareille fête en début de saison mais leur victoire est amplement mérité, vu le niveau de jeu affiché cette année. Un homme incarne cette réussite, il s’agit évidemment de Joe Burrow, Heisman Trophy et futur n°1 de draft!

Sport en directMercato Football

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here