Formule 1

Comment Nyck de Vries a rebattu les cartes de la chasse aux baquets ?

Nyck de Vries

Nyck de Vries a disputé dimanche dernier sa première course en Formule 1. Le pilote de réserve de Mercedes, écurie mère de Williams, a profité d'un concours de circonstance qui l'a propulsé dans le baquet de Albon. En ayant réalisé un week-end prometteur, ponctué par une belle 9e place, le Néerlandais a totalement rebattu les cartes concernant la chasse aux baquets.

L'information comme quoi Nyck de Vries allait disputer le Grand Prix d'Italie est tombée quelques heures avant les Essais Libres 3. Lui qui avait roulé lors des EL1 au volant de l'Aston Martin, s'est donc retrouvé dans le baquet d'Alexander Albon chez Williams. Le pilote thaïlandais, souffrant de son appendicite, n'était plus en mesure de courir pour le reste du GP. De Vries a donc vu une opportunité s'offrir à lui dans une période où les places sont chères en Formule 1. En piste au temple de la vitesse, il a terminé ses qualifications à la 13e position. Cependant, avec les nombreuses pénalités dans le paddock il s'est finalement élancé depuis le 8e rang pour son baptême du feu. Pendant ce temps-là, Latifi était 10e.

La course s'est ensuite bien déroulée pour le champion du monde de Formule E 2021. Sa performance solide pour une première quasi sans entraînement, à laquelle on peut ajouter quelques abandons bienvenus, l'a amené à une 9e place sur la ligne. Un classement synonyme de ses deux premiers points en F1 pour celui qui attend toujours son premier baquet à temps plein. De l'autre côté, c'est le doute qui s'installe de plus en plus dans la tête de Latifi. De nouveau en difficulté, le Canadien a terminé son 16e GP de la saison en 15e position portant son capital point à 0. Seul Hülkenberg en compte autant. Or, il n'a qu'une seule course disputée.

NYCK DE VRIES A MIS LATIFI SUR LA SELLETTE 

Nicholas a sûrement désactivé les réseaux sociaux depuis dimanche. En même temps, il faut reconnaître qu'on ne parle uniquement de Nyck récemment. En effet, celui qui a été élu pilote du jour en Italie, entend bien bousculer la hiérarchie des pilotes. D'ailleurs, il reste potentiellement plusieurs sièges pour 2023. Avec le poste vacant de Fernando Alonso, il n'est pas impossible qu'une partie de chaises musicales ne démarre dans le paddock. Si de son côté Yuki Tsunoda devrait prolonger l'aventure chez Alpha Tauri, Guanyu Zhou et Mick Schumacher sont toujours dans l'attente d'une offre concrète. Enfin, il reste bien entendu, le volant de Latifi qui semble menacé par de nombreux pilotes.

Pourtant le Canadien ne perd pas espoir. Il ne cache d'ailleurs pas sa volonté de continuer avec Williams. Mais pour cela il va falloir obtenir de meilleurs résultats en course. Derrière la porte, les candidats pour reprendre son baquet ne se feront pas prier pour signer. Alors qu'on parle actuellement du cas de Vries, un autre nom a également fait son apparition dans la presse. Celui du pilote Carlin en F2 Logan Sargeant. Membre de l'académie Williams, son CV a bel et bien été transmis à la direction. L'avenir de la deuxième monoplace Williams se dessinera peut-être une fois celui de la seconde Alpine décidé.

ALPINE ANNONCERA SON PILOTE AVANT SINGAPOUR

En raison de l'annulation du GP de Russie, les pilotes devront attendre le 2 octobre pour courir de nouveau. À Singapour, ils seront alors de retour, avec pour certains un contrat en poche pour l'an prochain. En effet, Alpine a annoncé que l'identité de son deuxième pilote serait dévoilée avant le GP de Singapour. D'ici là, l'écurie prévoit d'effectuer des tests sur le Hungaroring en Hongrie afin de sélectionner la personne idéale pour le poste. Parmi les noms évoqués, on retrouve l'attraction de la semaine Nyck de Vries. Le Néerlandais a tapé dans l'œil du staff français qui espère ainsi devancer Williams. Le pilote d'Indycar Colton Herta serait lui aussi de la partie.

Cependant, Nico Hülkenberg ou encore le pilote F2 Jack Dohan devraient eux aussi participer à ces essais. Si ces options sont financièrement abordables pour l'équipe, il reste également les possibilités Pierre Gasly et Daniel Ricciardo. Or, il faudra racheter la dernière année de contrat dans le cas du Français, ou mettre sur la table entre 25 et 30 millions pour reprendre l'Australien. On peut également citer Mick Schumacher dans l'équation mais force est de constater que son nom ne ressort plus trop dans les médias ces derniers temps.

Avec son très bon Grand Prix d'Italie, de Vries a totalement rebattu les cartes concernant l'attribution des sièges pour 2023. Alors que la prochaine course est dans trois semaines, on devrait en apprendre plus d'ici-là quant à l'avenir de plusieurs pilotes. 

Crédit Photo : Twitter Williams

Theo Wargnier

Fan de Sport avec un grand S je prends du plaisir à écrire sur l'actualité sportive :) Je suis adepte du groundhopping et à la recherche de grosses ambiances. À noter que je supporte Nancy et Arsenal !

Dernières publications

En haut