Copa America

Copa America 2024 : les 5 pépites à surveiller pendant la compétition

Ce 20 juin prochain commencera la Copa America. Les compétitions internationales permettent toujours de mettre en lumière des jeunes talents. Voici les 5 jeunes pépites à suivre lors de cette 47ᵉ édition aux États-Unis. 

Les États-Unis vont vibrer football (ou soccer pour les Américains). À partir du 20 juin commence la 47ᵉ édition de la Copa America. L'Argentine, tenante du titre et championne du monde, est la grande nation favorite de la compétition. Le Brésil va tenter de contester cette domination pendant que d'autres nations du continent américain tenteront de monter en puissance en vue de la Coupe du monde 2026 qui sera coorganisée par le Canada, les USA et le Mexique. Ces compétitions internationales permettent à certains jeunes talents de se révéler. Après l'Euro 2024, voici les jeunes joueurs à suivre cet été lors de la Copa America.

Copa America 2024 : les 5 jeunes joueurs à suivre 

Valentín Carboni, l'incarnation de la nouvelle génération

Le jeune milieu de terrain argentin représente la nouvelle génération, la sélection, championne du monde. Valentín Carboni a disputé une saison pleine avec le surprenant Monza en Serie A cette saison. 12ᵉ du championnat d'Italie, le club italien a pu compter sur un joueur précis, fin et décisif.

Prêté par l'Inter l'été dernier, le jeune Valentín Carboni va disputer sa première compétition internationale avec l'Albiceleste. Cette saison, le jeune milieu de terrain d'1,85 m est dans le top 1% des joueurs dans les 5 grands championnats en termes de dribbles réussis. Mais également dans le top 3% en termes de tacles glissés. Avec 31 apparitions cette saison avec Monza mais seulement 26% du temps titulaire, Valentín Carboni a inscrit 2 buts et délivré 4 passes décisives. Néanmoins, il connait déjà la sélection puisqu'il a été appelé pour la première fois par Lionel Scaloni lors du rassemblement de mars dernier.

Darío Osorio, la course contre-la-montre

Buteur en mars dernier contre la France malgré la défaite du Chili 3-2, le jeune Darío Osorio, 20 ans, est en train de se remettre d'une fracture au tibia contractée il y a quelques semaines. Un retour prévu dans quelques jours, mais avec quel état de forme ? Le jeune ailier chilien n'a pas eu énormément de temps de jeu avec son équipe du FC Midtjylland qui a été sacrée championne du Danemark à cette saison.

Arrivée à l'été 2023, le natif de Hijuelas n'a eu le droit qu'à 38% de titularisation en SuperLeague danoise, mais a tout de même réussi à inscrire 5 buts. Lors des plays-offs de fin de saison durant lesquels le club est allé chercher un titre, le jeune Osorio a inscrit 3 buts et délivré deux passes décisives en 9 apparitions.

Mais au-delà des statistiques, Darío Osorio est un détonateur. L'ailier d'1,84 m est doté d'une qualité technique rare. Polyvalent, il peut également évoluer à droite comme à gauche avec une belle qualité de centre, mais également de frappe. Dans un Chili qui peut être l'une des surprises de cette Copa America, Darío Osorio pourrait sortir son épingle du jeu.

Joel Ordóñez, le nouveau roc de l'Équateur 

Joel Ordóñez, 20 ans, sera sans doute l'une des révélations du football sud Américain dans les prochaines années. Le jeune défenseur central du FC Bruges est déjà courtisé par de nombreux clubs, en vue du mercato estival. Le natif de Guayaquil représente la nouvelle génération talentueuse du football équatorien.

Cette saison, Joel Ordóñez n'a pas forcément eu le temps de jeu voulu à cause d'une blessure à l'ischio fin 2023, qui l'a mis out jusqu'en février. Cependant, l'international équatorien a pu disputer plus de 2400 minutes cette saison et notamment  la Conférence League pour engranger de l'expérience. Champion cette saison, avec l'équipe belge, Joel Ordóñez est un défenseur physique avec encore une très belle marge de progression, notamment sur sa qualité de relance.

Kendry Páez, la jeunesse prend le pouvoir

Encore un équatorien, mais dans le domaine offensif cette fois-ci. Kendry Páez, 17 ans, est devenu, en octobre 2023, le plus jeune buteur de sa sélection et également des éliminatoires d'une Coupe du monde lors de la victoire 2-1 face à la Bolivie.

Le jeune milieu offensif de l'Independiente, équipe du championnat l'Équateur, est un talent brut montrant déjà à son jeune âge beaucoup de personnalité. Doté d'une grosse qualité technique, ce jeune joueur peut également évoluer sur le côté droit. Avec son compère Joel Ordóñez, Kendry Páez fait partie du renouvellement et du bon travail de la formation équatorienne. Son transfert avec Chelsea est déjà acté pour juillet 2025.

Endrick, grande première avant le Real Madrid

C'est peut-être le nom le plus connu de cette liste. Le jeune Endrick, 17 ans, arrivera au Real Madrid contre la somme de 47,5 millions d'euros cet été après la Copa America. L'international brésilien n'est plus à présenter et reste l'un des phénomènes du pays, quintuple champion du monde.

L'attaquant pouvant également évoluer sur un côté provient de l'académie de Palmeiras au Brésil. Endrick fait partie des jeunes joueurs sur lesquels la Maison-Blanche a investi pour renouveler son effectif dès l'an prochain. Petit gabarit d'1,73 m, le jeune brésilien est un joueur rapide qui fera des différences individuelles. Cependant, avant sa Copa America, le Brésil s'inquiète pour l'un de ses joyaux avec l'officialisation de Kylian Mbappé. Pour avoir du temps de jeu l'an prochain, Endrick devra faire des différences lors de cette Copa America.

Pour terminer, voici quelques noms qui méritent d'être également cités avec notamment le joueur de Brighton Julio Enciso ou encore l'attaquant d'Aston Villa Jhon Jader Durán. Sur le continent nord-américain, le Canada et les États-Unis montent en puissance avec notamment les jeunes Yunus Musah (AC Milan), Ricardo Pepi (PSV Eindiohven) ou encore le grand Ismaël Koné (Watford).

Passionné de sport et des Girondins de Bordeaux. Bercés par les arrêts de Cédric Carrasso, les coups de casque de Wendel et la finesse de Yoann Gourcuff dans un stade Chaban-Delmas en feu ! Fan de la Ligue des talents, sans oublier les coups de volant de Fernando Alonso, les attaques de Thibaut Pinot ou les atémis du général du ring Gunther.

Dernières publications

En haut