Copa America

Copa América (Gr.A) : l’Uruguay domine la Bolivie (2-0) et file en quarts

L'Uruguay d'Edison Cavani est assuré de prolonger l'aventure en Copa América. Face à la Bolivie, les hommes d'Óscar Tabárez l'emportent 2-0 sans trop de difficultés. L'ancien Parisien, peu en réussite tout au long de la rencontre, a scellé le sort en fin de match. Plus tôt dans le match, Carlos Lampe, le gardien bolivien, avait poussé le ballon dans ses propres cages.

 

De Arrascaeta, l'homme fort de la première période

Grands favoris dans la rencontre, les Uruguayens posent tout de suite le pied sur le ballon et construisent en partant de derrière. Vecino, joueur de l'Inter Milan, touche beaucoup de ballon dans l'entrejeu et les redistribue sur les côtés. Si De La Cruz s'est montré peu en réussite, à l'opposé, Federico Valverde a réalisé un match très complet avec notamment 5 passes clés et de nombreuses interventions à son actif. Il a pu combiner sur le flanc droit avec Nahitan Nández, par ailleurs élu homme du match. Pendant que Cavani manquait l'inratable après un contrôle pourtant maitrisé, c'est De Arrascaeta qui va se montrer décisif.

Le joueur de Flamengo profite d'un mauvais alignement de la défense bolivienne pour lancer sa course au bon moment. Il veut alors centrer mais le défenseur central Jairo Quinteros, mal orienté, pousse le cuir vers son propre but. Carlos Lampe, le portier bolivien, retouche le ballon qui finit cette fois-ci au fond des filets. La possession de balle est plutôt équilibrée mais les Uruguayens tentent beaucoup plus : 22 tirs sur le total de la rencontre.

 

Facundo Torres, l'entrée décisive

L'Uruguay décide de commencer sa deuxième période avec le même 11 tandis que César Farías effectue un double changement. Ceux-ci n'apporteront pas le dynamisme nécessaire, même si la Bolivie a tenté sa chance à 3 reprises dans ce second acte. De son côté, Cavani n'y arrive toujours pas malgré les offrandes offertes par ses coéquipiers. À 20 minutes du terme de la rencontre, le sélectionneur uruguayen fait rentrer Facundo Torres, le joueur de Peñarol qui évolue dans le championnat local. Le jeune attaquant de 21 ans prend la place de De Arrascaeta et se positionne régulièrement à gauche.

Très rapidement, il fait parler sa qualité technique et se crée à deux reprises de grosses occasions de but. Il se muera en passeur décisif pour Cavani après s'être fait oublier sur le côté gauche. Cette fois-ci, le Mancunien ne gâche pas la munition et permet à l'Uruguay de faire le break. Les Boliviens ne reviendront plus et les coéquipiers de Luis Suárez accèdent donc sans surprise au prochain tour

 

Même si le Paraguay venait à remporter ses deux derniers matchs, l'Uruguay possède 4 points d'avance sur la Bolivie, dernière du groupe. Mais il faudra si possible finir plus haut puisque le 4e du groupe B est déjà assuré d'affronter le Brésil au prochain tour.

 

Crédit une : Twitter Copa América

Dernières publications

En haut