Coupe du monde

Coupe du Monde 2022 : les plus grandes surprises dans l’histoire du mondial

Coupe du Monde

La Coupe du Monde au Qatar approche à grands pas. En attendant le début du mondial, retour sur les plus grandes surprises de l’histoire de la plus belle des compétitions depuis l’instauration des phases à élimination directe.

5) Coupe du Monde 2010 : l'épopée paraguayenne

Remporté par l’Espagne, ce mondial sud-africain aura connu quelques surprises. Entre les échecs piteux de l'Équipe de France ou encore de l’Italie à la révélation Diego Forlan, une équipe sud-américaine s’est révélée. Cette nation, c’est le Paraguay. Dirigée par Gerardo Martino, L' Albirroja réalise lors de cette Coupe du Monde, son meilleur résultat dans l’histoire de la compétition. Dans un groupe composé du champion du monde en titre, l’Italie, la Nouvelle-Zélande et la Slovaquie, le Paraguay parvient à prendre la première place de la poule F. Une place de leader qui s’explique notamment par la solidité défensive paraguayenne (1 but encaissé en 3 matchs). Une défense de fer qui va se montrer une nouvelle fois intraitable en huitièmes de finale. En effet, face au Japon, le Paraguay parvient à se hisser en quart de finale au bout du suspens (0-0, 5 tab 3). 

Pour intégrer le dernier carré de la compétition, les hommes de Tata Martino doivent se débarrasser de l’Espagne. Au terme d’un match ponctué d’erreurs arbitrales, la Roja finit finalement par s’imposer sur la plus petite des marges (1-0). Le bourreau du Paraguay se nomme ce soir-là David Villa. 

4) Coupe du Monde 1986 : la confirmation Bulgare 

Des mauvais souvenirs pour l'équipe de France. Le 17 novembre 1993, le ciel s’abat sur les hommes de Gérard Houiller. Les bleus sont sortis dès les phases qualificatives de la Coupe du Monde à la suite d’une défaite contre la Bulgarie d’Emil Kostadinov. Un résultat qui permet aux Bulgares de participer à leur 6ème CDM. Aux Etats-Unis, les lions font plus que de la figuration. Après une défaite sèche contre le Nigéria en match inaugural (3-0), la Bulgarie remporte ses deux premiers succès dans cette compétition contre la Grèce (4-0) et l’Argentine (2-0). 

Deux victoires qui permettent aux Bulgares de se qualifier pour les huitièmes de finale. Sans pression, les hommes de Dimitar Penev viennent à bout du Mexique aux tirs au but pour s’offrir une place en quart de finale contre l’Allemagne. Les coéquipiers de Lothar Matthaus sont les tenants du titre et s’avancent comme les immenses favoris face à la surprise bulgare. Et pourtant, emmenée par un Hristo Stoitchkov intenable, la Bulgarie s’offre ce soir-là le scalp des Allemands (2-1). L’histoire du petit pays de l’est prendra fin le stade suivant contre l’Italie de Roberto Baggio. Une demi-finale qui reste toujours à l’heure actuelle, la meilleure performance de la Bulgarie dans une compétition internationale. 

3) Coupe du Monde 2006 – Ghana : l’émergence d’une génération dorée

Sortir des poules lors de sa première participation à la Coupe du Monde. C’est une performance qui n’est pas donnée à tout le monde. Pourtant lors de cette CDM 2006, le Ghana va réussir ce tour de force. Habitués à la Coupe d’Afrique des Nations (vainqueur en 1963, 1965, 1978 et 1982), les blacks stars échouent toutefois à se qualifier pour la Coupe du Monde jusqu'à cette édition 2006. Dans une poule composée de la RDC ou encore de l’Afrique du Sud, le Ghana obtient pour la première fois de son histoire son ticket dans cette compétition . 

Une première pour la bande à Michael Essien et Sulley Muntari. Pas de quoi impressionner les ghanéens qui débarquent en Allemagne sans complexe. Malgré un premier revers contre l’Italie (2-0), le Ghana remporte ses deux autres matchs de poules contre la Tchéquie et les Etats-Unis pour se qualifier au stade suivant. Un huitième de finale qui sera fatal aux hommes de Ratomir Dujkovic. Contre le Brésil, le Ghana peine à exister et s’incline logiquement par 3 buts d'écart. Une performance qui ne restera pas sans lendemain. En effet, 4 ans plus tard, le Ghana ira jusqu’en quart de finale battu à ce stade par l’Uruguay dans un match qui reste encore dans les mémoires. 

2) Coupe du Monde 2014 : vous avez dit le Costa-Rica ?

Tout est possible dans le football. Cette maxime, le Costa-Rica l’a bien appliquée lors de la Coupe du Monde 2014. Pour leur troisième participation au mondial, Los Ticos n’ont pas eu la main heureuse lors du tirage au sort des groupes. Tombés dans la poule de l’Uruguay, l’Italie et l'Angleterre, tous les observateurs ne donnent guère chère de la peau des Costariciens. Et pourtant, les hommes de Jorge Luis Pinto vont devenir la sensation de cette édition brésilienne.

Animé d’un état d’esprit sans faille, la Sele surprend l’Uruguay (3-1) puis l’Italie (1-0) pour s'offrir une surprenante qualification pour les huitièmes de finale. Contre la Grèce, un homme va particulièrement briller. Cet homme, c’est Keylor Navas. Le gardien de Levante stoppe la tentative de Gekas pour envoyer le Costa Rica en quarts de finale. Le portier costaricien ne s’arrête pas là. Face aux Pays-Bas, ce dernier réalise une nouvelle fois une performance magistrale. Mais cette fois, la séance de tirs au but est cruelle pour le Costa-Rica. Déstabilisés par le coup tactique de Louis Van Gaal qui fera entrer Tim Krul à la place de Jasper Cillessen pour la loterie des tirs au but, Bryan Ruiz et Michael Umana loupent leurs tirs au but.

Coupe du Monde

1) Coupe du Monde 2002 : la folie Sud-Coréenne

Organiser une Coupe du Monde, c’est toujours un événement particulier. En 2002, c’est la Corée du Sud  qui a la chance de disputer ce mondial sur leur sol. Une CDM 2002 qui restera à jamais dans la mémoire des sud-coréens. Tombé dans une poule à leur portée avec le Portugal candidat au titre et les Etats-Unis, la Corée du Sud se qualifie pour la suite de la compétition au nez et à la barbe des portugais. 

Libéré de la pression d’être ridicule, le Tigre d’Asie va rugir pour la suite de la compétition. Sa première victime, l’Italie. Dans un match ponctué d’erreurs arbitrales, les sud-coréens réalisent l’exploit de sortir le finaliste du dernier championnat d'Europe. Pas rassasiée la Corée du Sud continue son épopée en faisant tomber l’Espagne. Une épopée qui s'arrêtera en demi-finale face à l’Allemagne sur un but de Michael Ballack. 

Place désormais à la Coupe du Monde 2022 avec certainement son lot de surprises, de pronostics. Qui reprendra le flambeau coréen ou encore ghanéen ? Réponse à partir du dimanche 20 novembre. Date d’ouverture de ce mondial au Qatar.


Dernières publications

En haut