Coupe du monde Rugby

Coupe du Monde féminine de rugby 2022 : le groupe de l’équipe de France

D'abord prévue pour se dérouler à l'automne 2021, décalée d'une année en raison de la pandémie de Covid-19, la Coupe du monde féminine de rugby vivra sa neuvième édition en Nouvelle-Zélande à partir de ce samedi 8 octobre. Avec douze équipes qualifiées dont l'équipe de France qui a hérité d'une poule assez complexe, les regards des amateurs de rugby seront tournés vers l'Océanie et une compétition où les Françaises restent sur cinq matchs pour la troisième place consécutifs, sept sur les huit éditions depuis 1991 et six médailles de bronze : le meilleur résultat de l'équipe tricolore. Zoom sur le groupe de l'équipe de France pour cette Coupe du monde et analyse des adversaires des Tricolores pour les trois premiers matchs de cette compétition. 

La composition du groupe de l'équipe de France

En héritant d'un groupe plutôt abordable malgré la présence de l'Angleterre, les Françaises semblent être en capacité de se qualifier sereinement pour les quarts de finale. Si le deuxième match au programme du premier tour, prévu face à l'Angleterre, s'annonce très relevé, il faudra veiller à prendre le plus de points possibles pour éviter un quart de finale compliqué contre une équipe comme la Nouvelle Zélande ou l'Australie.

La composition du groupe de l'équipe de France : 

  • Angleterre
  • France
  • Afrique du Sud
  • Fidji

L'Angleterre, vrai plat de résistance et revanche au programme ?

En n'ayant jamais terminé après la troisième place depuis la création de la compétition, seule nation avec les Etats-Unis à avoir enlevé un titre aux Néo-Zélandaises, l'Angleterre apparaît comme l'épouvantail de ce groupe C.

Vainqueures de l'équipe de France lors de la “finale” du dernier tournoi de six nations féminins au terme d'un match qui voyaient s'affronter deux équipes invaincues durant la compétition, les Anglaises ont un léger avantage psychologique face à leurs adversaires tricolores qui ne les ont plus battues depuis 2018 et un succès d'un tout petit point dans le tournoi des six nations.

Malgré des derniers duels équilibrés et avec peu d'écart entre les deux équipes, ce sont les Anglaises qui restent sur trois victoires consécutives avant de retrouver les Françaises à Whangarei le samedi 15 octobre.

L'Afrique du Sud, une proie facile ?

Absentes lors de la dernière Coupe du Monde disputée en Irlande, les Sud-Africaines reviennent avec la ferme intention d'imiter leurs homologues masculins et tenter de décrocher le graal mondial du rugby à quinze. Avec une douzième et deux dixième places sur leurs trois participations entre 2006 et 2014, l'Afrique du Sud féminine n'a pas les mêmes ambitions que les Springboks.

Défaites par les les Françaises en novembre dernier dans un match où les Tricolores ne leur ont laissé aucune chance, les Sud-Africaines devront faire mieux que lors de leur dernier mondial disputé, en 2014, avec trois défaites cuisantes en phase de groupes face à l'Australie, le Pays de Galles et la France.

Les Fidji, une première très observée

Pour leur première participation dans la compétition, les Fidjiennes seront très observées malgré un niveau de jeu encore très incertain. Avec très peu de repères sur les références de cette équipe, les Françaises partiront largement favorites et pourront essayer de conclure un phase de groupes que l'on espère très positive pour aborder au mieux les quarts de finale.


Maxime Labrot

Grand amateur de sports en tous genres, l'Olympique de Marseille fait battre mon coeur, Benoît Paire me prend la tête et Tiger Woods me fait vibrer.

Dernières publications

En haut