Coupe du Monde féminine. Groupe F : Chili – Suède : Qui pour accompagner les USA ?

Grandes favorites de ce mondial en France, les USA composent cette année avec le Chili, la Thaïlande et le Suède. Si les joueuses du pays nordique visent logiquement la deuxième place, il faudra déjà vaincre le Chili, ce soir, à Rennes. Dans un groupe à priori à leur portée, les matchs contre le Chili puis la Thaïlande font figure de préparation. Avant la finale du groupe F entre la Suède et les Américaines donc, le 20 Juin au Havre.

Le Chili, une première historique

La « Roja Feminina » accède pour la première fois de son histoire à la phase de poule d’une Coupe du Monde féminine. Et de quelle manière ! Après s’être qualifiée brillamment pour la finale de leur Copa America (défaite en finale face au Brésil), elles ont donc obtenu le droit de participer à l’édition française de la Coupe du Monde !

Concernant leur forme, c’est là où le bât blesse. Sur l’ensemble de leurs matchs de préparation sur l’année 2019, aucune victoire est à noter. Pire encore, les 39è au rang FIFA sortent d’une défaite 2 à 0 en Allemagne, d’un nul peu flatteur face à la Colombie. Et enfin, d’une défaite cinglante 7 buts à rien face aux Pays-Bas. Rien de rassurant, donc.

À lire aussi >>>> Quiz : êtes-vous prêt pour la Coupe du monde féminine ?

La Suède, tout pour plaire

Orphelines de leur superstar mondiale Lotta Schelin depuis 2018, les « Blågult » vont devoir prouver au monde entier qu’elles n’ont rien à envier aux autres équipes de ce Mondial. Tombées dans un groupe à leur portée, les Suédoises doivent passer deux matchs tests, face au Chili ce soir, puis face à la Thaïlande le 16 Juin à Nice. Ensuite viendra l’heure de leur premier grand match, face aux numéros unes mondiales, les Américaines.

Les 9è mondiales présentent un historique important au sein du football féminin. Finalistes en 2003, troisièmes en 1991 et 2011, finalistes des JO 2016… Toujours placées mais jamais gagnantes, les joueuses de Peter Gerhardsson ont un collectif solide, bien huilé. De quoi essayer de bousculer l’ordre établi. Pour ce premier match face au Chili, la victoire est donc impérative.

Il faudra aussi espérer ce soir un gros match de leur nouvelle reine, Caroline Seger. Autrefois joueuse de Lyon et du PSG, elle fait aujourd’hui le bonheur du FC Rosengard, dont elle est la clé de voûte. Tout comme en sélection. Avec bientôt 200 sélections en matchs officiels, 10 ans de capitanat à son compteur, elle fait figure de proue.

Les spectatrices et spectateurs du Roazhon Park auront donc tout le loisir d’observer un beau match entre des Chiliennes qui n’ont rien à perdre pour leur première Coupe du Monde, et des Suédoises qui ne peuvent se permettre de semer des points en cours de route. L’autre match de ce groupe, entre les USA et la Thaïlande, se tiendra au Stade Auguste-Delaune de Reims.

A propos de l'auteur

Si un jour on m'avait dit que je deviendrais journaliste F1 ... Fan d'athlètes espagnols en tout genre, mais surtout d'un en particulier. Considéré comme un footix par mes pairs, je supporte fièrement l'Olympique Lyonnais. Considéré comme un basketix par mes pairs, je supporte fièrement GSW.

Poster un commentaire

justo mattis diam felis amet, ut at