CrossFit Games- retour sur les qualifiés via les Opens

0
Sara Sigmunsdottir pour la 3e fois gagnante féminine pour les Opens.
Ligue 1

Cette fois c’est bon, les CrossFit Games ont délivré la liste des participants aux CrossFit Games en août prochain. Si le processus continue par les Sanctionals, certains athlètes sont déjà à Madison. Voici une revue des présents.

Patrick Vellner pour une première historique

Depuis que les Opens existent, c’est toujours un Américain qui a gagné cette phase. Cette année cela est différent puisque c’est Patrick Vellner qui remporte pour la 1re fois de sa carrière la phase. Entrainé par Michèle Letendre, l’athlète canadien peut déjà se préparer pour Aout prochain. De plus, il a confirmé sa présence à Wodapalooza à Miami où il remettra son titre en jeu et à Rogue Invitational où il a reçu son invitation.

Il devance le quadruple champion en titre, Matt Fraser qui doit se contenter de ce rang-là. Pour l’instant, il a confirmé sa présence à Londres pour Crossfit Strength in Depth, le week-end prochain à Londres. Par ailleurs cela s’annonce à guichet fermé au vue de sa venue et celle de Rich Froning avec CrossFit Mayhem. Troisième au classement, cette année cela sera une deuxième fois pour Lefteris Theofanidis en individuel. Une performance notable pour l’athlète grecque qui devance des noms comme Bjorgvin Karl Gudmundsson ou encore Noah Olhsen tous deux sur le podium des Games en 2019.

Willy Georges 1er français

Le Vosgien parvient à se hisser 30e au classement, mais sera classé dans les qualificatifs sur les Opens au vu des choix de certains athlètes de faire les Games en équipe (Rogelio Gamboa et Brandon Luckett iront faire les Mondiaux en équipe). Par ailleurs, il conserve son titre de champion le plus en forme de France.

Sara Sigmunsdottir pour la 3e fois

Pour la 3e fois de sa carrière l’athlète islandaise Sara Sigmunsdottir remporte les Opens et se qualifie, elle aussi, aux Games. Double gagnante pour l’instant au niveau des Sanctionnals (Filthy 150 et CrossFIt Dubai Championship), la sociétaire Simmagym CrossFit fera partie des favorites. Cette fois-ci, il faudra qu’elle confirme si elle veut être au minimum sur le podium (2 fois 3e en 2015 et 2016).

Ce top 5 est particulièrement corsé, puisqu’on a la double championne Annie Thorisdottir qui prend acte pour l’été prochain. La propriétaire de CrossFit Reykyavik et organisatrice de la même compétition qui se tiendra en avril prochain, aura remporté 1 event le 20.3 (année + la manche pour déterminer le chiffre) sera aussi sur certains Sanctionals où par son classement elle sera invitée par des organisations (le top 10 hommes femmes peut être qualifié directement sur certaines compétitions sans passé par les qualifications). Kristin Holte complète le podium, où l’athlète norvégienne aura à cœur de confirmer que sa 2e place est due à une forte progression (meilleur classement 2019 était une 7e place). Tia Clair Toomey et Jamie Greene complètent le top 5.

Sabrina Caron 1re Française, Manon Lesur pour un rêve ultime

Sabrina Caron se hisse à une incroyable 24e place ex-aequo avec Amanda Barnhart. Elle se qualifie pour la 2e fois aux Games où cette fois-ci, elle pourra préparer l’évènement de manière plus constructive (au cours des CrossFit French Throwdown 2019, elle avait gagné sa qualification pour les Games, mais avec un mois de préparation c’était très dur de faire un résultat).

Pour la 1re fois de sa carrière Manon Lesur accède en individuel au CrossFit Games (déjà 2 participations en équipe avec Pro1 Montréal en 2018 et 2019). Si elle a dit qu’elle mettrait en terme à sa carrière à l’issue de la saison, la Franco-Canadienne vivra son rêve à fond. Il est fort à parier que Pro 1 Montréal la préparera au mieux pour vivre ces jeux.

View this post on Instagram

Believe and acomplish 🖤 2 different things in 2 different pictures. 2014 I was in the stand of regionals at Toronto looking at all the athletes with my friends cause we just started crossfit and were crazy about it 🤪 First photo: 2015 my first regionals in team qualified very short but dam it was a great experience😉. At the end of the weekend I was looking at the individual women and I said out loud « next year this is where I wanna be » 2016-2017 I compete as an individual women at the East regionals. After 2017, I wanted more but I knew as an individual I would never get to the Games. Then @roch_proteau showed up and told me « I think you’re the key missing to the team ». I love so much competing I couldn’t say no 🤷🏼‍♀️ 2018 regionals in team and we got our ticket to the Games 😍 2019 National champion thing got out…said to myself why not try individual but with no big conviction I would get it cause the plan was team. 2019 we got our ticket to the Games in Bresil 😍 After the Games this summer I was still pumped, still aiming for more cause I decided that this year would be my last as an elite athlete. So I got myself into our second Open of the year.😰 Second photo: This invite is unreal, this is beyond what I expected. This was not planned. This is hard work, pain, sweat, a lot of frustration, a lot of determination, a lot of hours pushing at the gym, etc. For those who know me, I don’t check leaderboards, in any competition and Open is not different. When my forever partner @lorraine.allard told me I was 31 after 20.4, I was like « wtf is she talking about » 🤔🤣(third photo) This makes me so proud. I can barely put words. I did it for me and I’ll never thank enough everyone who saw me grow as an athlete and that’s been part of this craziness (you know who you are 💜) It’s the best gift I could’ve done to myself. This fills up my heart and I don’t really know what to say but what I always say is: I love what I do and I do what I love – with passion since 2016 🙏🏼 #games2020 #athlete #crossfit #compete #love #community @pro1montreal #iampro1 #women #lift #crossfitgames

A post shared by Manon Lesur (@manon121) on

Voici les autres qualifiés par pays que vous pouvez retrouver via ce lien.

Sport en directMercato Football

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here