Basketball

Devin Booker porte les Suns face aux Sixers

Suns Sixers

Dans l’affiche du Saturday Night Live, les Suns se sont imposés contre les Sixers 120-111 notamment grâce à une performance XXL de Devin Booker. Le jeune arrière finit une nouvelle fois avec des statistiques hallucinantes (36pts, 5 rbd, 4 ast).

Un début match parfaitement équilibré

Le début de la rencontre a été serré entre deux des meilleures équipes de la ligue. Joël Embiid a démarré très fort avec 11 points et 3 rebonds dans le premier quart temps. Le candidat MVP a permis à son équipe de prendre un petit avantage de cinq points à la fin des douze premières minutes. Chez les Suns, les points sont plus répartis entre chaque joueur et c’est le collectif qui a primé. D’ailleurs, ce collectif va se montrer plus payant que les individualités fortes de Philadelphie et du duo Embiid/Simmons.

En effet, Phoenix est parvenu à recoller au score lors du deuxième quart à 36-36 grâce à la second unit. Des joueurs comme Dario Saric vont pouvoir briller offensivement et donner une variété d’attaque plus grande que la paire Booker/Paul. Cela a donné lieu au run de l’égalisation puis à l’impression de domination des Suns. Côté Sixers, Ben Simmons s’est illustré lors de ce deuxième quart temps. Il est devenu le meilleur scoreur de son équipe pendant qu’Embiid se reposait. Au final, les deux équipes sont rentrées à la pause sur un score paritaire de 53-53.

Le show Devin Booker

Le troisième quart-temps a marqué le tournant du match. Devin Booker a débuté son show et personne n’a réussi à l’arrêter. Les Suns sont passés devant au score avec seize nouveaux points du jeune prodige de l’Arizona, élevant son compteur personnel à 28. Dans le jeu, le duo Embiid/Simmons paraissait éteint, surtout au scoring, forçant Tobias Harris à prendre le relais en tant que leader offensif. Un choix pertinent sur le très court terme mais qui ne va pas suffire à compenser la montée en chaleur de Booker. Les compteurs de la paire phare des Sixers se sont figés au plus mauvais moment car la connexion Chris Paul/Devin Booker commençait à s’enclencher sérieusement. Le scénario s’était au final inversé, les Suns menant de cinq points (86-81) et le duo en forme ayant changé de camp.

Cependant, contrairement à Philly, Phoenix a su enchaîner pour boucler le match. D.Book s’est enflammé au shoot avec 36 points (14/23 au shoot et 3/5 à 3pts), bien soutenu par Chris Paul et ses 10 passes et 18 points. Enfin, mis à part son pivot camerounais, tout le reste de l’attaque du leader de l’Est a été muselé. Embiid a tout de même terminé le match avec 35 points et 8 rebonds mais s’est retrouvé trop seul dans le money time.

De plus, on peut noter les étranges décisions de Doc Rivers concernant la gestion des temps morts. À trois minutes de la fin du match, le coach de la franchise de Pennsylvanie n’en avait déjà plus alors que Monty Willaims en possédait encore quatre. Philadelphie n’a donc jamais pu rattraper ses treize points de retard en fin de match. Une dernière minute de garbage time vint conclure le match pour voir les Suns s’imposer 120-111 et continuer leur excellente saison.

Les Suns enchaînent une cinquième victoire de rang et tenteront d’enchaîner demain en back to back face au Magic. Quant aux Sixers, il faudra vite se ressaisir après cette défaite, leur prochain match étant dans deux jours face à leur homologue de l’ouest : le Jazz d’Utah.

Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire