ATP

Dominic Thiem : la saison du retour ?

Vainqueur de l’US Open 2020 au retour du confinement généralisé dans le monde, ce grand chelem est venu récompenser la première partie de sa carrière. Performant sur toutes les surfaces et finalistes 3 fois en grand chelem avant ce titre, Dominic Thiem était devenu l’adversaire principal de Nadal et Djokovic. Alors que ce titre devait le propulser et être le premier de beaucoup d’autres, l’autrichien n’a pas confirmé en 2021. Épuisé mentalement et parfois blessé physiquement , il a réalisé une saison quasi blanche. Pourra-t-il revenir à son meilleur niveau en 2022

 

Un joueur de terre battue hors normes

Dominic Thiem a toujours été au milieu de 2 générations. Il ne peut pas être considéré comme la Next Gen au même titre que Tsitsipas Medvedev ou Zverev. Un peu plus jeune que Cilic, Dimitrov, Goffin,  Raonic ou encore Nishikori, il a été le premier de ces joueurs à pouvoir durablement tenir tête au BIG 3, sur toutes les surfaces.

Il a d’abord réalisé ses premières performances sur terre battue, sa surface de prédilection. Un premier titre à 20 ans, dans son pays à Kitzbuhel en battant Goffin en 2014. Il a surtout réalisé ses premières performances en grand Chelem à Roland-Garros dès 2016. Au minimum demi-finaliste entre 2016 et 2019, en perdant 3 fois contre Rafael Nadal et 1 fois contre Novak Djokovic. Il semblait se rapprocher année après année du titre. Il était même considéré comme le successeur naturel de Rafael Nadal sur la terre parisienne.

En 2019, il réalise le meilleur tournoi de sa jeune carrière. Un début de tournoi parfait avec des victoires solides en 3 sets contre Monfils (N°14) et Khachanov (N°10). Surtout un match épique en demi-finale contre Novak Djokovic. 5 sets, 4h19 de jeu sur 2 jours et une dernière manche à rebondissements. Dans des conditions climatiques difficiles avec un fort vent et un match interrompu par la pluie le vendredi soir, Thiem avait démontré une force mentale impressionnante pour conclure face au serbe. Sa 2ème victoire d’affilée face à Djokovic, après une victoire sèche en 3 sets en 2017 en quart de finale.

En finale, avec 1 jour de moins de repos que le maitre des lieux Rafael Nadal, il avait proposé 2 sets de grande qualité dont le deuxième qu’il a remporté 7-5 avec une qualité de jeu impressionnante. Avant de craquer physiquement et de s’incliner 6-1 6-1 dans les deux derniers sets.

C’est également sur terre battue qu’il avait signé ses meilleurs résultats en masters 1000 jusqu’en 2019. 2 finales à Madrid notamment en 2017 et 2018.

Un joueur devenu complet

L’autrichien qui avait au début de sa carrière un jeu très lifté, correspondant parfaitement à la terre battue, a adapté son jeu pour pouvoir gagner les plus grands titres sur dur et devenir N°1 mondial.

Il a réalisé son premier match référence sur cette surface à l’US open 2018 avec une défaite en 5 sets contre Rafael Nadal. Un premier set gagné 6-0 par l’autrichien et une défaite au tie-break du 5ème set. Un match qui lui a surement servi de déclic sur cette surface.

En 2019, il remporte 3 tournois sur durs. Son premier master 1000, sur dur, à Indian Wells en battant Roger Federer en Finale. Et deux ATP 500 en fin de saison, l’un à Pékin, l’autre à Vienne, en indoor, à domicile. Signe de ses progrès sur durs, il se hisse en finale du masters alors qu’il n’avait gagné que 3 matchs en 3 participations jusqu’à présent.

Enfin 2020 marque ses progrès en grand chelem sur dur. Une défaite en finale de l’Open d’Australie en 5 sets contre Djokovic dans un match où il menait 2 sets à 0. Mais on retiendra surtout son tournoi fantastique avec des victoires solides en 4 sets contre Nadal et Zverev. Un élan coupé par la crise sanitaire et le confinement.

Cependant,  il a su bien se préparer mentalement et physiquement pour être prêt dès la reprise à l’US open. Avec les non-participations de Federer et Nadal, et la disqualification de Djokovic, Thiem avait une occasion en or de remporter son 1er Grand chelem. Après 3 finales perdues, il avait commencé de la plus mauvaise des manières sa finale contre Zverev. Mené 2 sets à 0, dans le scénario inverse de l’open d’Australie, il a su remonter son handicap. Au terme d’une finale où les 2 joueurs étaient très tendus, sans public, Thiem remporte le trophée.

Thiem vainqueur de l'US Open 2020

2021 : La décompression mentale

La décompression ne fut pas immédiate après l’US open pour l’autrichien. Sa fin de saison 2020 est plus qu’honorable. Présent à Roland-Garros, seulement 2 semaines après son titre à l’US open, il réussit à se hisser tout de même jusqu’en ¼ de finale. Une victoire en 5 sets contre la révélation Hugo Gaston qui l’a fait puiser dans ses réserves. Il s’incline le tour suivant au terme d’un match très intense, en 5 sets contre Schwartzman, qui jouait le meilleur tennis de sa carrière. Puis Il atteint pour la seconde année d’affilée la finale du masters. Des victoires contre Tsitsipas et Nadal en poule puis contre Djokovic en ½ finale avant de s’incliner en 3 sets serrés contre Medvedev.

C’est donc à l’intersaison que la décompression a eu lieu. J'ai poursuivi un rêve pendant 15 ans. Quand j'ai atteint cet objectif, beaucoup de choses se sont effondrées. Je me sens vidé. Je suis tombé dans un trou”.

D'abord un open d’Australie assez étrange avec un match spectaculaire contre Nick Kyrgios au 3ème tour. Mené 2 sets à 0, il s’impose en 5 sets. Puis il passe complètement à côté de son 1/8ème de finale avec une défaite en 3 sets secs contre Dimitrov.

À partir de ce tournoi son bilan est très mauvais pour un joueur de son calibre. 6 victoires pour 6 défaites. Surtout une défaite dès le 1er tour face à Pablo Andujar. Il décide de mettre fin à sa saison après une défaite face à Adrian Mannarino et une blessure au poignet à Majorque.

Thiem lors de sa défaite au 1er tour de Roland-Garros
Crédit image : Martin Bureau/AFP

De retour parmi les meilleurs mondiaux en 2022 ?

Avec une fin de saison prématurée en 2021, Thiem devait en profiter pour recharger les batteries et retrouver ses sensations.

Malheureusement diminué physiquement, il ne participera pas à l’Open d’Australie. Il fera son retour sur la tournée sud-américaine sur terre Battue à Cordoba. Ces tournois sur sa surface de prédilection doivent lui permettre de retrouver de la confiance et un niveau de jeu plus proche de ses standards. SI cela est le cas, on peut espérer le revoir proche de son meilleur niveau sur la tournée européenne sur terre battue. Avec en point d’orgue Roland-Garros, qui s’annonce à la fois plus ouvert en raison des incertitudes concernant Rafael Nadal. Mais également plus dense que les années précédentes (Djokovic, Tsitsipas, Zverev…).

Enfin, redescendu au 15ème rang mondial, il tentera de réintégrer à minima le Top 10. Ce qui est largement à sa portée si il est physiquement et mentalement au niveau.

Dernières publications

En haut