NBA

Doncic: fin de l’aventure à Dallas?

Terrible désillusion pour les Mavs de Dallas. Après avoir atteint la finale de la conférence Ouest la saison dernière, Luka Doncic et les siens ne seront même pas au playin cette année. La défaite hier face à Chicago a sonné le glas des espoirs des Texans. Il faut dire que Mark Cuban avait été clair : il fallait perdre, pour conserver le choix de draft protégé top 10. Tant pis pour la post-season. De toute façon, les Mavs avaient-ils espoir de jouer les trouble-fêtes? Sans doute pas. Désormais, le temps de la reconstruction a sonné, car cet effectif, dans ces conditions, ne peut clairement rien ambitionner. Mais est-ce finalement (déjà) l'échec de trop pour le Slovène?

Doncic, premier coupable

Si Dallas a déçu tout au long de la saison, Doncic y est également pour quelque chose. La question n'est évidemment pas de remettre en doute l'étendue de son talent, mais il avait toutes les cartes en main pour faire au moins aussi bien que la saison dernière. Pire, si les Mavs ont envoyé quelques rôles players à Brooklyn, ils ont récupéré une superstar en la personne de Kyrie Irving. Mais finalement, ce trade n'aura eu que très peu d'impact sur le jeu des champions 2011.

Car s'il est bien connu que l'attaque vous fait gagner des matchs, c'est bien la défense qui vous fait gagner des titres. Ce à quoi aspire Luka Doncic. Et force est de constater qu'une nouvelle fois, de ce coté du terrain, les joueurs de Jason Kidd ne font pas, mais alors pas du tout le nécessaire.

Le Slovène le reconnait d'ailleurs complètement, lui qui pointe les carences défensives des siens, mais aussi et surtout les siennes : “L’attaque n’est pas le problème. C’est la défense. Tout le monde peut scorer face à nous. C’est toujours le même problème. L’attaque va bien mais si on donne 130 points en quatre quart temps, c’est compliqué de gagner Ça fait 3 ans de suite que je joue (de longues saisons). Avec 4 semaines de break entre chaque. Parfois c’est difficile pour moi de jouer dur des 2 côtés du terrain. Mais défensivement c’est sûr je dois être meilleur.”

Conscient du problème, l'ancien du Real sait désormais ce qu'il lui reste à faire. A l'American Airlines Center.. ou ailleurs.

Des envies d'ailleurs disait-on.. 

Lassé par certaines décisions du board et par les performances de la franchise, des rumeurs ont fait état d'un éventuel départ de Luka Doncic. Si rient n'est évidemment concret, Cuban devrait se pencher sérieusement sur la question. Car il n'y a pas de fumée sans feu. Après la rencontre d'hier contre Chicago, Kidd a d'ailleurs affirmé que l'effectif serait totalement recomposé : “Beaucoup de personnes ne reviendront pas la saison prochaine. Il y aura de nouveaux visages. “

Doncic fait-il partie de ceux-là? Sans doute pas dans l'immédiat, mais ce nouvel échec pourrait lui faire passer un été plus que songeur. Car cela fait désormais cinq ans déjà que Luka Magic sillonne les parquets NBA, et finalement, les résultats sont loin d'être à la hauteur de son talent : deux éliminations avant les playoffs, deux premiers tours et une finale de conférence l'an passé. Trop maigre.

Avec ce nouvel échec, Dallas va devoir reconstruire quelque chose de nouveau. Il paraît évident que cela ne sera pas avec Kyrie Irving. Si l'ancien des Nets n'a pas grand-chose à se reprocher depuis son arrivée dans le Texas, il ne semble pas être compatible avec Doncic. Il a d'ailleurs déjà annoncé vouloir tester le marché de la free-agency cet été, ce qui n'augure rien de bon. Mais le meneur des Mavs aura-t-il envie, une fois encore, de partir dans la reconstruction de la franchise? Dallas va devoir trouver les ressources pour construire un effectif plus que solide, avec si possible une superstar capable d'emmener l'équipe vers les sommets. Autrement, il existe une hypothèse où Doncic serait tenté d'aller voir ailleurs..

Pour aller où? 

Et où pourrait-il atterrir en cas de départ? Récemment, il a déclaré qu'il avait été très affecté par la perte de son ami Jalen Brunson, parti se régaler du coté du Madison Square Garden. New-York est en plein progès, les Knicks vont disputer les playoffs, et Big Apple cherche toujours un vrai franchise player digne de ce nom. Le mariage idéal? New-York est un gros marché et la franchise a de la ressource avec de vrais rôles players à monnayer (Robinson, Barrett, Fournier, Quickley).

D'autres destinations pourraient le tenter, mais avec son style de jeu très particulier, il faudrait une équipe capable de lui donner totalement les clés du camion. Une équipe qui n'a pas peur du jeu en isolation et du monopole du ballon par un seul et même joueur. Quoi qu'il en soit, beaucoup seraient sans doute prêts à des folies pour attirer un tel joueur.

Doncic et les Mavs ont donc de nouveau échoué. Vouée à l'échec, cette saison n'aura finalement été que la conséquence logique de la légèreté de la franchise dans ses prises de décisions. De quoi remettre en doute l'avenir de leur superstar? La possibilité existe.. 

Le cœur meurtri par la fin de carrière de Rodgeur, je m'en remets au stepback de The Beard. Rien de tel qu'un Vélodrome incandescent pour me faire chavirer de bonheur

Dernières publications

En haut