Tour de France

Etape 8 du Tour de France 2022 : parcours et profil

Tour de France

La huitième étape du Tour de France verra les coureurs changer une nouvelle fois de pays, puisque le peloton se dirigera vers la Suisse pour un nouveau final loin du territoire français. Cette étape de 186 kilomètres sera une journée intéressante, propice à une échappée mais avec un final qui plaira aux puncheurs, voire à certains grimpeurs qui peuvent aujourd'hui être aussi explosifs.

Le profil de l’étape du jour du Tour de France

Il y aura 2500 mètres de D+, mais l'effort gagnant sera sans aucun doute l'ascension finale. Tout au long de la journée, le peloton traversera trois ascensions catégorisées, et le sprint intermédiaire qui les précédera assurera également de l'action. La journée se terminera dans la ville de Lausanne, au bord du lac, près du stade olympique. Ce sera une finale explosive, où plusieurs types de coureurs pourront s'épanouir. La montée finale est de 4,8 kilomètres au total avec une pente moyenne de 4,6%, mais cela ne dit pas tout.

La montée est divisée en deux sections, puisque les deux premiers kilomètres auront une moyenne légèrement supérieure à 5% et seront utilisés pour se défaire de ceux qui ne peuvent pas monter avec les meilleurs. Il y aura un kilomètre entier avec de légères pentes descendantes où les coureurs pourront se reposer un peu, mais sûrement avec un rythme furieux dans les rampes les plus difficiles. Les 1,8 derniers kilomètres présentent une pente maximale de 12% dans les rues de Lausanne, avant de redescendre vers un faux plat qui mènera les coureurs jusqu'à la ligne. Un final délicat à gérer.

Une journée pour les Français sur le Tour de France

C'est l'un de ces profils d'étape qui semble avoir l'échappée écrite, et si les équipes avec les coureurs les plus percutants ont leurs hommes dans le mouvement, alors attendez-vous à les voir se battre pour la victoire d'étape. Le spécialiste de l'échappée Bauke Mollema (Trek-Segafredo) a été plutôt discret jusqu'à présent, et de l'autre côté de la médaille, Magnus Cort (EF Education-EasyPost) pourrait se sentir sous pression pour défendre les pois. Ailleurs, avec les aspirations de Bahrain Victorious au classement général, Matej Mohorič sera impatient de sauver le Tour de son équipe et d'ajouter une nouvelle coche au palmarès de la Slovénie.

Pendant que nous parlons de fierté nationale, la France attend toujours une victoire, alors peut-être que ce sera un jour pour Valentin Madouas (Groupama-FDJ), Benoît Cosnefroy (AG2R-Citroën), Alexis Vuillermoz (TotalEnergies), ou le jeune espoir Victor Lafay (Cofidis). Ou un coureur suisse ? Il n'y en a que quatre dans la course, et Silvan Dillier (Alpecin-Deceuninck) est probablement celui qui a le plus de chances de s'imposer à domicile.

Parier sur l’étape 8 du Tour

Découvrez notre pronostic sur l'étape du jour en cliquant ici.

Dernières publications

En haut