Giro

Giro 2024 : Le profil et parcours des 21 étapes du Tour d’Italie

Le monde du cyclisme aura les yeux tournés vers l'Italie du 4 au 26 mai 2024 à l’occasion de la 107e édition du Giro. Le parcours de cette année comprendra deux étapes de contre-la-montre et des ascensions de haute volée (Prati di Divo, Livigno – Mottolino, Stelvio, Passo del Broco, Monte Grappa deux fois). Découvrez le profil et le parcours des 21 étapes du Giro 2024.

Le Grand Départ du Giro d’Italia 2024 sera donné le 4 mai prochain, dans le Piémont, avec une arrivée à Turin. Le premier contre-la-montre individuel, lui, aura lieu le 10 mai, il reliera Foligno à Perugia. Dès le deuxième jour, les coureurs auront droit à une ascension digne de ce nom avec le sanctuaire d’Oropa. L’étape 15 marquera l’arrivée la plus en altitude de ce Giro 2024, à Mottolino (Livigno), à 2385 mètres. Entre décors de carte postale, sur la côte adriatique, et reliefs monumentaux, ce Tour d’Italie devrait faire le bonheur du peloton. Le soumettre à rude épreuve, aussi, un bon mois avant le Tour de France 2024. Bref, on en salive d’avance ! 

Vainqueur de l’édition 2023, Primoz Roglic brillera par son absence à l’occasion de ce Giro 2024. En revanche, son dernier dauphin, Geraint Thomas (INEOS Grenadiers) sera bien de la partie. Il aura fort à faire pour s’imposer, alors que Tadej Pogacar (UAE Team Emirates) s’avance en favori. Derrière, Jai Hindley Bora), Cian Uijtdebroeks (Visma), le régional de l’étape Giulio Ciccone (Lidl), Ben O'Connor (Decathlon AG2R), Damiano Caruso (Bahrain Victorious) ou encore le Français Romain Bardet (dsm-firmenich PostNL) tenteront de dynamiter ce Tour d’Italie. Wout van Aert (Visma), qui avait lourdement chuté fin mars sur À travers la Flandre, visera le classement par points. Sur le papier, le tracé de cette édition 2024 semble à peine moins redoutable que celui de son prédécesseur. De quoi espérer davantage de spectacle. Et conserver un maximum de suspense, jusqu’au bout ? 

Le profil des 21 étapes du Giro 2024

1ère étape, samedi 4 mai – Venaria Reale – Torino – 136 km

Un départ tranquille, vraiment ? Les coureurs du Giro 2024 sont attendus le samedi 4 mai à Venaria Reale, au nord-ouest de Turin, pour le lancement de la première étape de ce Giro 2024 qui tournera autour de Turin. Après quelques “petites ascensions” (Berzano di San Pietro en 4e catégorie, Superga (via dei Colli en 3e catégorie), il faudra se défaire du Colle Maddalena, un col de 2e catégorie sur 6,1 km à 7,4% de moyenne, et un sommet à moins de 20 kilomètres de l’arrivée à Turin. Une montée qui ne devrait pas faire le jeu des sprinteurs. En revanche, des attaquants tels Bagioli ou van Aert pourraient bien hériter du premier maillot rose de ce cru 2024 du Tour d’Italie.

Giro 2024 étape 1 modifié

2e étape, dimanche 5 mai – San Francesco al Campo – Santuario di Oropa – 150km

Le dimanche, le terrain plan de San Francesco al Campo laissera peu à peu place à un profil plus accidenté. Au programme, deux ascensions de 3e catégorie, à Oasi Zegna (kilomètre 111.6) et Nelva (kilomètre 126.4). En guise de bouquet final, le sanctuaire d'Oropa, classé au Patrimoine mondial de l'UNESCO, à Biella. Une ascension qui fait 11,8 km à 6,2% de moyenne. Rien d’effrayant, malgré un passage à 13%. Comme la veille, les sprinteurs auront fort à faire pour rester devant. De quoi faire le jeu des attaquants ou des redoutables finisseurs ? 

Etape 2 : San Francesco al Campo - Sanctuario di Oropa (150km)

3e étape, lundi 6 mai – Novara Fossano – 165 km

Probablement à la peine, du moins pour certains, lors des deux premiers jours de course, les sprinteurs vont avoir l’occasion de s’illustrer dans la plaine du Piémont à l’occasion de cette troisième étape reliant Novare à Fossano. Si l’on excepte une toute petite ascension de 4e catégorie au kilomètre 58.9, et la bosse finale, rien à signaler dans cette étape qui devrait sourire au plus rapide. 

Etape 3 : Novara - Fossano (165km)

4e étape – mardi 7 mai – Acqui Terme – Andora – 187 km

Même chose ou presque lors de la quatrième étape qui rejoindra les bords de la Mer de Ligurie. Pas de difficultés majeures, si ce n'est un col de 3e catégorie franchi à mi-course. Néanmoins, le final s’annonce piégeux avec une descente menant à l'arrivée. Vraiment pénalisant pour les sprinteurs ? Rien n’est moins sûr, même si, au bout de 187 kilomètres d’effort, tout le monde ne disposera pas de la même énergie aux abords de la ligne d’arrivée. 

Etape 4 : Acqui Terme - Andora (187km)

5e étape – mercredi 8 mai – Gernova – Lucca – 176 km

8 mai, jour férié en France, mais travaillé par les sprinteurs. Qui devraient avoir une nouvelle opportunité à l’arrivée, à Lucca. Certes, il faudra franchir le Passo Del Bracco, au kilomètre 62.5 (3e catégorie). Ainsi que Montemagno, au kilomètre 157, classé en 4e catégorie. Mais tout le monde devrait vite trouver sa place dans le peloton, pour une explication finale entre gros bras.

Profil Etape 5 : Genova - Lucca (176km)

6e étape – jeudi 9 mai – Viareggio – Rapolano Terme – 177 km

Une course de gestion à la veille d’un premier contre-la-montre attendu ? En Toscane, entre Viareggio et Rapolano Terme, quelques chemins blancs sur une douzaine de kilomètres, deux cols de 4e catégorie (La Bertesca, kilomètre 90.2 et Grotti, kilomètre 138.7), et une légère ascension pour finir. Rien d’insurmontable pour les sprinteurs, à moins d’assister à une échappée gagnante entre baroudeurs. 

Etape 6 : Viareggio - Rapolano Terme (177km)

7e étape – vendredi 10 mai – Foligno – Perugia – 37,2 km (contre-la-montre)

Le voilà, le premier contre-la-montre de ce Giro 2024. Direction l’Ombrie, sur 37,2 kilomètres d’un tracé coupé en deux. Durant une trentaine de kilomètres, une partie aussi plate que roulante. Puis, dans les 7 derniers, il faudra conjuguer avec des montées irrégulières menant à la ligne d’arrivée, du côté de Pérouse, avec une ascension finale en 4e catégorie. Un tracé qui semble taillé pour Wout Van Aert.

Profil Etape 7 : Foligno - Perugia (ITT, 37,2km)

8e étape – samedi 11 mai – Spoleto – Prati di Tivo – 153 km

Deux salles, deux ambiances. Après le chrono, place à la montagne dans ce Tour d’Italie 2024. Au menu, les Apennins jusqu’au sommet du Prati di Tivo (Abruzzes), oublié du Giro depuis 1975, après une ultime ascension de 14,6 km à 7%. Une difficulté souvent rencontrée dans le Tirreno Adriatico. Avec très peu de plat, cette étape de fin de première semaine de course pourrait laisser des traces. Au kilomètre 38, Forca Capistrello, 2e catégorie avec plus de 16 kilomètres jusqu’à 12%, pourrait laisser des traces. Sans oublier Croce Abbio, en 3e catégorie, à une petite quarantaine de bornes de l’arrivée. 

profil Etape 8 : Spoleto - Prati di Tivo (153km)

9e étape – dimanche 12 mai – Avezzano – Naples – 206 km

Ultime effort avant la journée de repos pour le peloton. Après les Abruzzes, direction le sud et Naples avec un tracé relativement plat, mais long de 206 kilomètres, ce qui après une semaine d’effort est tout sauf anodin. Théoriquement, nous pourrions assister à une quatrième arrivée du sprint. Mais les quelques bosses sur le fil, et le Monte di Procida (kilomètre 172.1), pourraient aussi faire le jeu des attaquants ayant encore un peu d’énergie.

Etape 9 : Avezzano - Napoli (205km)

10e étape – mardi 14 mai – Pompei – Cusano Mutri (Bocca della Selva) – 141 km

Après une journée de repos le long du Golfe de Naples, la 10e étape de ce Giro 2024 va s’élancer d’un lieu historique, la cité antique de Pompéi. Mais pas le temps de faire du tourisme pour le peloton. Invité à franchir un col de deuxième catégorie, à Camposauro (6.1 km avec des pointes à 13%). Avant une ascension finale compliquée, au Bocca della Selva (18km à 5,7%, jusqu’à 10%). Qui aura le mieux récupéré pour aller chercher la victoire en haut de la montagne ? À noter qu’il s’agit d’une étape relativement courte, avec ses 141 kilomètres, mais qui pourrait en surprendre plus d’un, tant il faudra se remettre dans le rythme après la première journée off de ce Giro 2024. 

Etape 10 : Pompeï - Cusano Mutri (Bocca della Selva) (141km)

11e étape – mercredi 15 mai – Foiano di Val Fortore – Francavilla al Mare – 203 km

Changement de décor et direction la mer Adriatique. Malgré la présence d’un col de 3e catégorie à Pietracatella, au kilomètre 50.3, les difficultés sont moindres, au-delà de la longueur de l’étape (203 km). L'arrivée sur une grande ligne droite devrait favoriser les sprinteurs puissants. Reste à savoir qui saura tirer son épingle du jeu au lendemain d’une étape pas si simple à négocier, comme celle du lendemain qui plus est.

Etape 11 : Foiano di Valfotore - Francavilla al Mare (203km)

12e étape – jeudi 16 mai – Martinisicuro – Fano – 183km

Une étape vallonnée et accidentée au menu de ce jeudi 16 mai sur le Giro 2024. Le long de la côte adriatique, de courtes montées mèneront à Fano dans les Marches. La dernière difficulté, San Costanzo (2 km à 6,7%), ne devrait pas fondamentalement changer l’issue de l’étape. Qui compte néanmoins un total de cinq cols de 4e catégorie : Recanati, au kilomètre 76.6 ; Osimo, au kilomètre 93.1 ; Monti, au kilomètre 106.7 ; La Croce, au kilomètre 148.6, et San Constanzo, au kilomètre 170.9. 183 bornes où les échappées aimeraient bien tirer leur épingle du jeu, avant une étape promise aux purs sprinteurs. 

Etape 12 : Martinsicuro - Fano (183km)

13e étape – vendredi 17 mai – Riccione – Cento – 179 km

Du plat, rien que du plat, à l’occasion de la 13e étape de ce Tour d’Italie 2024, qui s’élancera de la station balnéaire de Riccione. À travers l'Émilie-Romagne, le peloton devrait se ménager, avant de préparer un sprint massif qui semble inéluctable, du côté de Cento. Au regard de ce qui se profile sur les prochains jours de course, bon nombre de coureurs tenteront de rouler le plus tranquillement possible sur ces 179 bornes de plat. Nul doute que les formations au sein desquelles les meilleurs sprinteurs sont recensés auront un intérêt bien plus prononcé à occuper l’avant de la course. 

Etape 13 : Riccione - Cento (179km)

14e étape – samedi 18 mai – Castiglione delle Stiviere – Desenzano del Garda – 31 km (contre-la-montre)

Second contre-la-montre du Giro 2024 entre Castiglione delle Stiviere et Desenzano del Garda, au bord du lac de Garde (Lombardie), ce samedi. Avec, cette fois, 31 kilomètres d’un tracé tout plat. Sur ses terres, Filippo Ganna pourrait mettre tout le monde d’accord. Certains viseront la gagne, d’autres tenteront de limiter les dégâts, sur ce tracé bien particulier. A noter que le CLM se situe dans un contexte bien particulier de ce Giro 2024, entre une étape promise aux sprinteurs et une journée de montagne. Là encore, la gestion de l’effort sera importante, sinon capitale, dans l’optique de remporter ce Tour d’Italie, ou a minima, de continuer d’y exister. 

Etape 14 : Castiglione delle Stiviere - Desenzano del Garda (ITT, 31km)

15e étape – dimanche 19 mai – Manerba del Garda – Livigno (Mottolino) – 220km

Dernier effort avant une nouvelle journée de repos, mais quel effort ! Cette quinzième étape, c’est d’abord une petite polémique, avec un changement de tracé décrété courant mars. La Suisse ayant finalement décidé de fermer ses frontières, la décision se fera au niveau du col de Mortirolo, un classique de l’épreuve. L‘ascension du Forcola di Livigno et le canton des Grisons oubliés, il faudra malgré tout parcourir 220 kilomètres. En guise d’apéritif, Lodrino, 3e catégtorie, au kilomètre 37.2, puis leColle San Zenon au kilomètre 64.4 (2e catégorie). Avec trois cols de première catégorie, dans les 80 dernières bornes (Passo del Mortirolo, Passo di Foscagno et l’arrivée à Livigno) cette ultime étape de la deuxième semaine de course nous promet du spectacle, et peut-être des premiers gros enseignements dans la course à la victoire finale. Plus que jamais, il faudra être costaud pour rester devant et lever les bras sur la ligne d’arrivée de l’une des étapes les plus rudes de ce Giro 2024, assurément.

giro 2024 Etape 15 modifié : Manerba del Garda - Livigno (220km)

16e étape – mardi 21 mai – Livigno – Santa Cristina Val Gardena (Monte Pana) – 202 km

C’est à Livigno, en Lombardie, à 1915 mètres d'altitude, que les coureurs du Giro 2024 vont profiter de leur dernière journée de repos. Et autant dire qu’il faudra bien recharger les batteries. Car dès le mardi 21 mai, la 16e étape s’annonce musclée. Au programme, le célèbre col du Stelvio, à 2758 mètres d’altitude, après une cinquantaine de kilomètres de course. L’ascension finale au sommet du Monte Pana (7,6 km à 6,1%) devrait valoir le détour, avec d’ultimes pourcentages effrayants entre 8 et 16%. Sans oublier le Passo Pinei, col de première catégorie, à une dizaine de bornes de l’arrivée, avec plus de 23 kilomètre d’ascension qui risquent de faire des écarts. Le tout sur 202 kilomètres. Rien que ça. 

17e étape – mercredi 22 mai – Selva di Val Gardena – col Brocon – 154 km

Étape plus courte mais pas de portions plates ce mercredi 22 mai jusqu’au sommet du Passo del Brocon, après une ascension de 12,2 km. Au total, cinq cols seront gravis par le peloton. Le Passo Rolle, au kilomètre 67.7, sur près de 20 bornes, est classé en première catégorie, comme à l’arrivée qui plus est. Dès le kilomètre 8.9, le Passo Sella, classé en 2e catégorie, offrira des points à 11%, de quoi planter le décor. Même difficulté pour le Passo Brocon, mais côté Albergo, au kilomètre 127.2, où des pourcentages à 12% sont répertoriés. Le Passo Gobbera, au kilomètre 100.6, serait presque oublié, lui qui est classé en 3e catégorie. Après 154 bornes éprouvantes, qui saura tirer son épingle du jeu ? 

Etape 17 : Selva di Gardena - Passo del Brocon (159km)

18e étape – jeudi 23 mai – Fiera di Primiero – Padoue – 166 km

Enfin un peu de répit pour les non-grimpeurs ce jeudi entre Fiera di Primiero (Trentin-Haut-Adige) et Padoue (Vénétie) à l'issue d'un parcours plat. Quasiment aucune difficulté recensée, si ce n’est la courte ascension, du côté de Lamon, au kilomètre 19.4, en 4e catégorie. Et la possibilité pour les sprinteurs encore valides d’aller chercher une victoire sur ce Tour d'Italie. Une étape aux allures de moment de répit pour le peloton, puisque les choses sérieuses reprendront dès le lendemain pour les grimpeurs et autres candidats à la victoire finale sur ce Giro 2024.

Etape 18 : Fiera di Primiero - Padova (166km)

19e étape – vendredi 24 mai – Mortegliano – Cima Sappada – 154 km

Antépénultième étape accidentée sur le Tour d’Italie 2024. Avec une arrivée à Sappada, après une ascension de plus de sept kilomètres sur la Cima Sappada avec des pointes à 15%. Le Passon Duron, court, mais brutal, après une centaine de kilomètres de course, pourrait déjà avoir refroidi les ardeurs de certains avant l’emballage final. Au menu, 4,4 kilomètres de montée, avec des piques à 18% capables de creuser quelques écarts. Ceux qui souhaitaient souffler avant l’un des grands moments de ce Tour d’Italie, samedi, seront déçus. 

Etape 19 : Mortegliano - Sappada (155km)

20e étape – samedi 25 mai – Alpago – Bassano del Grappa – 175 km

La voilà, l’ultime explication entre grimpeurs. Au menu, une double ascension du Monte Grappa (18,2 km d'ascension entre 8 et 14%) avant une descente d’une trentaine de kilomètres vers Bassano del Grappa, en Vénétie. Le moment choisi par Tadej Pogacar pour s’adjuger ce Giro 2024 ? “C'est pour moi l'étape qui retient mon attention“, a notamment commenté le Slovène Primoz Roglic, vainqueur du dernier Giro. Une vraie prémonition ? Pour y parvenir, il ne s’agira pas uniquement de dompter le Monte Grappa. Outre l’ascension de 4e catégorie dès le kilomètre 28 du Muro di Ca’ del Poggio, il faudra aussi avaler deux grandes descentes, et surtout enchaîner des efforts contraires après quasiment trois semaines de course. Clairement, si rien n’est joué au classement à l’orée de cette avant-dernière étape du Giro 2024, le suspense devrait être à son comble. 

Etape 20 : Alpago - Bassano del Grappa (175km)

21e étape – dimanche 26 mai – Rome – Rome – 126km

Alors que le nom du vainqueur de ce Tour d’Italie 2024 sera officiellement connu depuis la veille, la traditionnelle dernière étape se disputera sous la forme d’un critérium, sur un circuit dans les magnifiques rues de Rome. Un sprint massif dans la capitale qui fera la part belle au sprinteur. Le point final de 126 kilomètres qui offriront de sublimes décors dans la ville éternelle. Devant un public qui devrait répondre présent, et en masse. Le point final, aussi, d’une édition que l’on espère spectaculaire et indécise jusqu’au bout. À un peu plus d’un mois, à peine, du Tour de France 2024 que certains auront idéalement préparé en traversant les si difficiles routes de ce Giro 2024.

Etape 21 : Roma - Roma (126km)

Les dix derniers vainqueurs du Giro 2024

L’Italie est dans l’attente depuis 2016. À cette date, Vincenzo Nibali avait régné dans le Giro d’Italia, devançant Esteban Chaves de 52 petites secondes, l’Espagnol Alejandro Valverde complétant le podium. À 29 ans, pour sa huitième participation, Giulio Ciccone peut-il redonner le sourire au public italien en triomphant sur ses terres. Assurément, il aura fort à faire. Tadej Pogacar, pour sa première participation, étant le favori numéro 1. Mais sur trois semaines et plus de 3300 kilomètres de course, il faudra un mélange de régularité, d’énergie et de pragmatisme pour arriver tout de rose vêtu à Rome le 26 mai prochain. 

  • 2014 : Nairo Quintana (Colombie, Movistar)
  • 2015 : Alberto Contador (Espagne, Tinkoff-Saxo)
  • 2016 : Vincenzo Nibali (Italie, Astana Pro Team)
  • 2017 : Tom Dumoulin (Pays-Bas, Team Sunweb)
  • 2018 : Christopher Froome (Royaume-Uni, Sky)
  • 2019 : Richard Carapaz (Équateur, Movistar)
  • 2020 : Tao Geoghegan Hart (Royaume-Uni, Ineos Grenadiers)
  • 2021 : Egan Bernal (Colombie, Ineos Grenadiers)
  • 2022 : Jai Hindley (Australie, Bora-Hansgrohe)
  • 2023 : Primož Roglič (Slovénie, Jumbo-Visma)

Coordinateur We Sport FR - Passionné de cyclisme - #TeamPogi

Dernières publications

En haut