Euro 2020

Euro 2020 (Gr.D) : une rivalité historique au service de la Reine

Pour leur deuxième match de poule, les Anglais reçoivent les voisins écossais dans un clash historique à Wembley. Rivaux de toujours, unis sous la bannière du Royaume-Uni, les deux pays cohabitent tant bien que mal. Ce soir, il n’y a plus d’amitiés, seulement les trois points en tête.

 

Empire colonial, chef-lieu du Royaume-Uni, l’Angleterre reste le pays politique en puissance dans les îles anglo-saxonnes. En annexant l’Écosse au 18e siècle, le pays colon devient politiquement au pouvoir des écossais, créant par la même occasion une rivalité qui continue encore aujourd’hui. Premier match de l’ère moderne du football en 1872, l’affrontement entre les deux nations est toujours un grand spectacle. À la sortie d’une période de négociation du Brexit et de nombreux mouvements d’indépendance de l’Écosse, c’est dans une compétition européenne que s’affronteront ces rivaux.

 

Au nom de la royauté

Les Anglais arrivent confiants dans ce match. Les supporters des Three Lions chantent régulièrement « It’s Coming Home » (La coupe rentre à la maison) dans les bars et les rues du pays, avec une confiance certaine d’aller au bout de la compétition. La victoire à Wembley la semaine dernière contre la Croatie ne fait que renforcer ce sentiment, une victoire 1-0 grâce à l’ailier de Manchester City, Raheem Sterling. Un énorme match notamment de Kalvin Philips a permis aux Anglais de gagner pour la première fois de leur histoire le premier match d’un Euro. Un bloc solide, une attaque fluide et des mouvements intéressants au milieu ont certainement montré que l’Angleterre ne sera pas un adversaire facile à affronter lors de ce tournoi.

La défense est cependant encore pleine d’interrogations, avec Maguire encore blessé et beaucoup de changements au niveau des latéraux ; il est donc difficile de se projeter pour les Three Lions. La qualité est certainement là, mais tout comme au milieu où le talent déborde, il est parfois difficile d’établir exactement les fondations du bloc anglais. Pire, certaines parties du match contre la Croatie semblaient décousues, sans réelle organisation ni créativité pour réellement construire de belles attaques placées. La Croatie était plus faible que ce qu’on aurait imaginé, il faudra donc redoubler d’efforts ce soir contre un adversaire qui sera motivé pour montrer que, bien que l’Ecosse soit un plus petit pays de football que leur voisin, il n’en reste pas moins de vaillants combattants qui peuvent retourner n’importe quel match.

La Tartan Army en force

Petit pays de 5 millions d’habitants, l’Écosse est souvent délaissée lorsque l’on parle des grands pays en Europe. Leur affiliation au Royaume-Uni leur fait souvent de l’ombre, mais ils ont l’envie de grandir, comme le montre les tentatives d’indépendance récentes. En football cependant, les deux dernières décennies sont remplies de déception, résultant en 23 ans sans grandes compétitions internationales pour les Écossais. Aujourd’hui, la nouvelle génération de McTominay, Robertson et Tierney est prête à montrer qu’il faudra attendre plus d’eux dans les années à venir.

Pour leur premier match de l’Euro, cependant, la déception fut énorme. À Glasgow, au Hampden Park, les Écossais affrontaient une équipe sur le papier tout à fait prenable, la République Tchèque. Mais comme souvent dans les grands rendez-vous, les locaux ont déçu, perdant 2-0 à cause d’un doublé de Patrick Schick, avec notamment le but du tournoi. Créant de nombreuses occasions, les Écossais sont tombés sur un grand Vaclik dans les buts tchèques. Ils ont surtout perdu leur bonne organisation et n’ont pas mis le cœur habituel que l’on retrouve dans chaque sortie écossaise. Un début de tournoi décevant donc qui pousse les Écossais à essayer de prendre au moins un point face à leurs rivaux de toujours pour espérer rester encore dans la course à la qualification. Cela ne sera pas une tâche facile, mais il ne faut jamais sous-estimer le talent et surtout l’envie d’un (ou plusieurs) écossais lorsqu’il est le moins attendu…

 

Compositions probables

Angleterre : Pickford – James, Stones, Mings, Shaw – Rice, Philips, Mount – Foden, Kane, Sterling

Scotland : Marshall – Hanley, Cooper, Hendry – O’Donnell, Armstrong, McGinn, McTominay, Robertson – Dykes, Christie

 

Pronostic

Angleterre 2-0 Ecosse

 

En terres londoniennes, avec un stade bien rempli, l’ambiance ce soir sera folle. Les deux camps feront tout pour battre leurs rivaux historiques, mais la qualité du groupe anglais devrait leur permettre de battre une équipe écossaise en manque de confiance. Le défi sera de taille pour la Tartan Army et les duels seront musclés, on peut s’attendre à un match intense. Début du match à 21h.

 

Crédit photo: Shutterstock

Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire