Compétitions internationales

Euro 2020 (Gr.E) : le réalisme de la Slovaquie fait tomber la Pologne

Le premier match du groupe E opposait la Pologne de Lewandowski à la Slovaquie de Marek Hamšík. Au terme d’un match disputé, ce sont les Slovaques qui s’imposent sur la plus petite des marges. Les hommes de Štefan Tarkovič occupent donc la tête du groupe en attendant le match de ce soir, qui verra l’Espagne affronter la Suède.

Le piège slovaque fonctionne à merveille

Le match commence sur un bon rythme, les deux équipes mettent beaucoup d’intensité. C’est la Pologne qui allume la première mèche par l’intermédiaire de l’inévitable Robert Lewandowski, qui voit sa frappe contrée (5e). Le premier quart d’heure est à sens unique en faveur des hommes de Paulo Sousa. Mais quelques minutes plus tard, une inspiration géniale de Róbert Mak, aidée par la malchance de Szczęsny, permet à la Slovaquie de mener, disons le, contre le cours du jeu (18e). Les coéquipiers de Marek Hamšík continuent d’évoluer en contre face à des Polonais passifs dans les duels. La réponse des hommes en blanc est tardive. Elle survient à la 34e minute avec une frappe de Krychowiak, qui fuit le cadre. Malgré quelques timides tentatives, les Białe Orły rejoignent les vestiaires en étant menés (0-1).

Une réaction d’orgueil et puis c’est tout

Il n’a fallu qu’une trentaine de secondes dans le deuxième acte pour que les Polonais égalisent. Sur un centre en retrait de l’ancien Lyonnais Rybus, c’est Linetty, qui d’une frappe écrasée vient tromper le portier adverse. Tout est relancé ! Les Polonais reprennent le contrôle du match et tente d’appuyer pour aller chercher la victoire mais l’exclusion de Krychowiak met un frein aux espoirs des Rouge et Blanc, qui voient dans la foulée Milan Škriniar anéantir leurs espoirs d’une frappe surpuissante. Le scénario de la première période se répète. Les joueurs de Paulo Sousa peinent à se montrer dangereux. Les trois situations obtenues en fin de match n’inverseront pas la donne.

Les Polonais viennent de concéder une défaite cruelle face à la sélection la plus faible de leur groupe, sur le papier. Les coéquipiers de Robert Lewandowski devront obtenir des résultats face à la Suède et à l’Espagne pour espérer continuer l’aventure.

Crédit photo en une : @iF2is / AFP
Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire