Compétitions internationales

Euro Espoirs – L’Espagne surclasse la Slovénie pour son entrée en lice (3-0)

Vainqueurs lors de l’édition 2019, les jeunes Espagnols débutaient cet Euro Espoirs avec l’ambition de soulever à nouveau le trophée. Face à de faibles Slovènes, la bande de Cucurella s’est imposée sans difficulté 3-0 malgré un premier acte poussif. Javi Puado avait ouvert le score avant de voir Villar et Miranda sceller la rencontre et permettre à la Rojita de prendre les 3 points.

 

Une première période équilibrée…

Dans cet Euro si particulier ( les phases de groupes se déroulent du 24 au 31 mars, les matchs à élimination directe du 31 mai au 6 juin), les tenants du titre se présentent avec une génération talentueuse. Si Riqui Puig était sur le banc, le capitaine Marc Cucurella, passé par le FC Barcelone et aujourd’hui à Getafe se trouvait sur le rectangle vert. Arbitrée par le Français M. Letexier, cette rencontre est rapidement dominée par les Espagnols. Une possession stérile malgré trois frappes cadrées. Le gardien Igor Vekić a stoppé les tentatives de Brahim Diaz (AC Milan) ou Abel Ruíz sans problème. Les Slovènes ont même bénéficié d’une opportunité en fin de première période, mais les attaquants n’ont pas réussi à pousser le cuir au fond des filets. Les 22 acteurs rentrent aux vestiaires sur le score de 0-0.

… avant la démonstration espagnole

De retour sur le terrain, les coéquipiers de Hugo Guillamón montrent de bien meilleures intentions. À la 53e minute, Javi Puado ouvre le score après un bon travail de Brahim Diaz au préalable. Le festival ne fait que commencer puisque quelques secondes plus tard, c’est au tour de Cucurella d’offrir une balle de but à Gonzalo Villar. Le match semble plié et l’Espagne commence à faire tourner son effectif. Parmi les changements observés, la rentrée Yéremi Pino, 18 ans et joueur très prometteur de Villarreal a certainement fait sourire les suiveurs du football espagnol. Rentré à l’heure de jeu, Manu Garcia vient offrir un délicieux ballon entre les défenseurs au latéral Juan Miranda, qui n’a plus qu’à pousser le ballon. Le score n’évoluera plus et l’Espagne s’affirme comme un réel favori.

Leaders du groupe B, les hommes de Jose Luis de la Fuente affronteront l’Italie ce samedi. Dans le même groupe, ces mêmes Italiens ont été accrochés 1-1 face à la République Tchèque et n’auront plus le droit à l’erreur. De son côté, l’équipe de France fera face au Danemark demain à 21h00.

Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire