Euroleague

Euroleague Basketball: les enjeux de la dernière partie de la saison régulière

euroleague basketball

Nous arrivons dans la dernière ligne droite de la saison régulière de l’Euroleague basketball, avec les 5 dernières rencontres à disputer (ou 6 en fonction du calendrier) afin de connaître les 8 équipes qui participeront aux play-offs en avril prochain. Mais avec le contexte dû à l’exclusion des équipes Russes de la compétition (CSKA Moscou, Zénit Saint-Pétersbourg et l’Unics Kazan), le classement est totalement chamboulé et il est difficile d’y voir clair.

Euroleague Basketball : quel classement prendre en compte ?

C’est la question que les supporters mais aussi et surtout les équipes se posent. L’Euroleague a pour le moment gardé le calendrier tenant compte des résultats acquis contre les équipes Russes, se permettant de geler uniquement les clubs venant de Russie au classement. Mais sur le même site de l’Euroleague, un classement alternatif ne prenant pas en compte les équipes dans les résultats est aussi disponible. Comme vous pouvez le constater, certaines équipes s’en sortent mieux que d’autres en enlevant les résultats obtenus contre le CSKA, le Zénit et Kazan. À l’image du Bayern Munich qui passe de la 12ème place à la 6ème, du Maccabi Tel Aviv passant de la 13ème place à la 7ème ou bien du champion d’Europe en titre, l’Anadolou Efes Istanbul gagnant 3 places de la 8ème à la 5ème. À contrario, une équipe en particulier perd tout l’attribut de ses victoires contre les équipes Russes, l’AS Monaco qui passerait de la 5ème place à la 9ème, c’est-à-dire hors des play-offs. Et pour les Monégasques, c’est un changement majeur, puisque qu’ayant gagné le droit de participer à l’Euroleague Basketball cette saison grâce à son succès acquit la saison dernière en Eurocup, la condition pour de nouveau participer à la prochaine édition de la plus prestigieuse compétition Européenne est simple, une qualification en play-off. Dès lors, passer d’un potentiel duel contre l’Olympiakos en 1/4 de finale des play-offs à une fin de saison prématurée, il y a un fossé. Ce mystère devrait être levé dans les prochains jours, mais pour le moment, il est préférable de prendre en compte le classement avec les équipes Russes, qui reste celui privilégié par les instances.

Play-off Euroleague Basketball, qui pour rejoindre Barcelone, le Real, Milan et l’Olympiakos ?

Si le combat s’annonce intense jusqu’à la dernière journée, 2 équipes sont déjà qualifiées pour les play-offs, à savoir le FC Barcelone, leader, et son dauphin le Real Madrid. Et 2 autres équipes, à savoir Armani Exchange Milan et l’Olympiakos Le Pyrée sont en très bonnes postures et pourraient officiellement se qualifier lors de la prochaine journée. Reste donc 4 tickets à distribuer parmi les 6 équipes encore en course : l’AS Monaco, l’Anadolou Efes Istanbul, l’Étoile Rouge de Belgrade, Le Fenerbahce Istanbul, le Bayern Munich et le Maccabi Tel Aviv.

AS Monaco (15 victoires et 14 défaites)

C’est actuellement l’équipe la mieux placée (dans le classement comprenant les équipes Russes). Avec 3 victoires d’avance sur la première équipe non qualifiée pour les play-offs, la Roca Team a l’avantage de recevoir à 3 reprises lors de ses 4 dernières rencontres, dont contre 2 équipes déjà hors course, Baskonia et l’Alba. Une occasion que ne devrait pas manquer les joueurs de l’AS Monaco et ainsi décrocher son ticket pour les play-offs mais surtout un ticket pour la prochaine édition.

Reste à jouer (reçoit l’Olympiakos, Baskonia Vitoria et l’Alba Berlin – va à Milan)

Anadolou Efes Istanbul (14 victoires et 14 défaites)

Le champion d’Europe en titre a bien redressé la barre après un début de saison catastrophique. Revenu dans la course aux play-offs, l’Anadolou aura la chance de recevoir à 4 reprises, mais aussi affrontera des adversaires directs comme le Bayern et l’Étoile Rouge. Des rencontres décisives pour la qualification que les Stambouliotes n’auront pas le droit de manquer. Mais Shane Larkin, en leader, montrera le chemin à suivre pour aller défendre leur titre.

Reste à jouer (va à Kaunas et l’Étoile Rouge de Belgrade – reçoit le Real Madrid, Milan, le Bayern Munich et l’Alba Berlin)

Étoile Rouge de Belgrade (13 victoires et 15 défaites)

Avec 4 victoires de rang, l’Étoile Rouge de Belgrade est revenue dans la course aux play-offs, eux qu’on pensait hors course. Mais ce club à une âme différente, et ses joueurs, poussés par le public de Pionir, se transcendent à domicile. Le problème, c’est qu’il ne reste plus qu’un match à la maison, et 4 déplacements dont 2 compliqués à Barcelone et au Bayern. Il faudra probablement remporter 2 matchs pour pouvoir s’inviter en post-season, comme en 2016.

Reste à jouer (va à Barcelone, Alba Berlin, Bayern Munich et Kaunas – reçoit l’Anadolou)

Fenerbahce Istanbul (12 victoires et 13 défaites)

Comme son voisin de l’Anadolou, le Fenerbahce Istanbul avait mal débuté sa campagne Européenne, avec de nouveaux joueurs à intégrer et un nouveau coach à la baguette, Sasha Djordjevic. Une mise en route difficile, mais aussi des blessures qui sont venues semer la pagaille dans la constance de l’équipe (Nando De Colo et Jan Vesely ont dû manquer plusieurs semaines de compétition). Son calendrier est abordable mais l’inconstance pourrait jouer un vilain tour.

Reste à jouer (va à Baskonia, Barcelone et Maccabi Tel Aviv – reçoit l’Alba Berlin et le Panathinaikos Athènes)

Bayern Munich (12 victoires et 13 défaites)

Équipe surprise la saison dernière avec une 5ème place lors de la saison régulière, le Bayern Munich a eu toutes les peines du monde à lancer sa saison avec 4 défaites pour débuter. Mais les Bavarois ont su prendre les matchs contre des équipes supposées plus faibles pour se remettre dans la course. Mais le problème, ce sont les 3 déplacements à venir qui risquent de compliquer la tâche des Allemands dans la qualification, à l’Anadolou et au Real Madrid. La dernière confrontation contre l’Étoile Rouge pourra être aussi décisive.

Reste à jouer (va au Panathinaikos Athènes, l’Anadolou et au Real Madrid – reçoit l’Étoile Rouge)

Maccabi Tel Aviv (12 victoires et 14 défaites)

Après avoir idéalement débuté la saison avec 7 victoires en 10 matchs, le Maccabi Tel Aviv est rentré dans le rang. Une mauvaise série qui a été fatale à son entraîneur, Ioannis Sfairopoulos, limogé il y a plusieurs semaines. Un manque de sérénité au sein de l’institution Israélienne, qui dure depuis déjà plusieurs années. Comparé à ses adversaires directs, le Maccabi n’est pas sur une bonne dynamique. Cependant, le Club Nation recevra 4 fois lors des 6 dernières rencontres, pour avoir son destin entre ses mains.

Reste à jouer (va au Panathinaikos Athènes et à Barcelone – reçoit Milan, le Real Madrid, l’Asvel et Fenerbahce Istanbul)

La qualification possible de Monaco scrutée par les équipes de l’Eurocup

C’est un des sujets du mécontentement de l’AS Monaco. Comme expliqué précédemment, qualifiée pour l’Euroleague Basketball de par sa victoire en Eurocup en 2021 (en compagnie du club Russe de l’Unics Kazan), la condition pour pouvoir participer de nouveau à la prochaine édition est de terminer dans les 8 premiers. Avec l’Unics Kazan qui a été comme tous les clubs Russes exclus de la compétition, on sait déjà qu’un ticket venant de l’Eurocup (pour le moment le vainqueur) sera attribué pour la prochaine édition de l’Euroleague. Mais en cas de non-qualification de Monaco pour les play-offs, ce seront alors 2 tickets (les 2 finalistes) qui seront offerts. Des équipes comme le Partizan Belgrade, la Virtus Bologne ou bien Valence, qui affichent des ambitions de retourner en Euroleague, sont très attentives à la future décision des instances concernant le classement, ainsi que des résultats de l’AS Monaco.

Le combat pour la qualification pour participer aux play-offs de l’Euroleague Basketball s’annonce intense. Avec 6 équipes pour 4 tickets, et des confrontations directes à venir, le suspense et les rebondissements seront au rendez-vous !

 

Crédit photo Eurohoops

Dernières publications

En haut