Bien joué Kylian M’Bappé!

Après son carton rouge samedi soir suite à sa réponse à un tacle méchant de Savanier , Kylian M’Bappé a été la cible de critiques acerbes, lui reprochant d’avoir pris la grosse tête et de ne plus supporter la moindre faute sur lui. La réaction du jeune parisien est pourtant la meilleure nouvelle possible pour son club, et la preuve qu’il est un joueur aussi talentueux que dur au mal.



« Mbappé joue-t-il un rôle ? » « Mbappé est-il trop nerveux ? » « Kylian Mbappé est-il un joueur sanguin ? » « PSG : le coup de sang de Kylian Mbappé à Nîmes passe mal en interne »… La presse était (presque) unanime au lendemain de l’expulsion du prodige parisien face à Nîmes (victoire du PSG 4-2).
Rappel des faits : on joue les toutes dernières minutes du match quand Téji Savanier, milieu de terrain du NO vient percuter intentionnellement la jambe de Kylian M’Bappé. Le genou en avant, il heurte la cuisse de son adversaire. Après être tombé au sol et avoir fait 2-3 roulades (pour convaincre l’arbitre de sortir le rouge ?), le jeune joueur change de tactique, se lève et vient bousculer le fautif. Un geste qui lui vaudra un carton rouge, suivi peu après d’un autre pour Savanier.

Il n’en faut pas plus aux médias pour s’enflammer et spéculer sur l’état d’esprit du jeune homme, qui aurait subitement changé depuis sa victoire en coupe du Monde. Twitter s’enflamme également, certains accusant M’Bappé de suivre les traces de Neymar.

Une preuve d’envie, pas de prétention

Et pourtant… Qu’est-ce que j’aimerai voir Neymar réagir comme ça, au moins une ou deux fois dans la saison en Ligue 1. Au lieu de faire 35 mètres en roulant après un contact, la star brésilienne pourrait une fois, juste une fois, se lever et demander des comptes à son opposant.

La réaction d’M’Bappé est parfaite et démontre ce qui a toujours manqué au PSG version Qatari pour progresser sur la scène européenne. De l’envie, un mental d’acier, une volonté de ne jamais se faire marcher dessus. Le jeune homme n‘a même pas 20 ans, et il vient de montrer à son club le chemin. Il a faim, bien plus que n’importe lequel de ses coéquipiers. Et pour être sûr de sortir de la poule en C1 cette année, il va falloir au PSG onze M’Bappé dans l’envie.

Je préfère mille fois voir le jeune ailier se relever et répliquer, quitte à être expulsé, que de rester au sol en pestant car « il faut protéger les artistes ! » (dixit J.M Aulas).
Alors, qu’on ne vienne pas me parler d’exemplarité. Oui, le geste du n°7 parisien est répréhensible, oui, ce n’est en soi pas une image à donner aux jeunes footballeurs.

Le rouge est dommageable et toujours pénalisant pour l’équipe, d’autant plus que Kylian M’Bappé devrait être suspendu plusieurs matchs (on saura tout ça mercredi). Mais ne rêvons pas, le PSG n’a pas besoin de lui en championnat, et il a laissé son équipe à 10 pour à peine quelques dizaine de secondes  de jeu.

Un atout en Ligue des champions

Beaucoup ont dit « il fait le dur face à Nîmes mais on ne l’a pas entendu quand il s’est fait découper face à l’Uruguay en quart de finale du Mondial. » Et bien heureusement ! Ça montre sa maturité : évidemment, le geste n’est pas à faire dans les grands matchs. Evidemment, s’il s’était relevé et en avait collé une à Godin en mondovision, on aurait râlé, et on aurait eu parfaitement raison. Mais là, c’était presque le bon timing !
Si M’Bappé se relève et ne dit rien : 1) Savanier s’en sort également, alors que le geste est dangereux et méchant. Il avait 95% de chance de blesser plus ou moins gravement son adversaire,  2) Ça pourrait donner des idées aux équipes qui rencontreront Paris en championnat. « S’il part seul au but, ne vous embêtez pas: une bonne béquille, et il s’arrêtera tout seul. Vous ne prendrez même pas de carton. » C’est certain, vu comme ça, l’exemplarité est déjà moins évidente.

M’Bappé a montré que non seulement il avait du talent mais aussi du caractère. Il a montré que, non, il ne prendrait pas les mauvais côtés de Neymar comme certains le craignait avant la saison. L’attaquant est apparu en guerrier, et il en a parfaitement conscience. « Si c’était à refaire, je le referais » a-t-il commenté après la rencontre.

Kylian M’Bappé sera bien sûr suspendu, car c’est les règles, personne n’y échappe (c’est d’ailleurs peut-être la seule chose à laquelle il ne peut pas échapper au vue de sa pointe de vitesse). Le PSG devra faire sans lui pendant deux à six matchs de L1, la belle affaire…

Le jeune homme est un joueur complet, technique, rapide et en plus, il a un mental d’acier et un étant d’esprit de battant : ALLELUIA ! C’est justement ce qu’il manquait à son club pour enfin exister sur la scène européenne parmi les têtes d’affiche. Il ne reste plus au jeune homme qu’à insuffler son fighting spirit à Rabiot, Silva, Neymar, Di Maria… et on a peut-être une chance de voir un jour le jeune prodige sur le tout de l’Europe avec le maillot parisien.

A propos de l'auteur

Diplômé ESJ Paris, journaliste foot, passé par le Paris Normandie. L'important n'est pas d'avoir raison, mais de l'argumenter. Rabiot est surcôté

Poster un commentaire

Aenean ipsum consectetur nec massa neque.