F1 – Bilan 2019 – Alfa Romeo : Amour à l’italienne ?

0

    Après la fin de saison 2019 de F1, l’heure du bilan s’impose. Les écuries ont-elles été en progression ou régression, en forme ou en méforme. Quels sont les points à retenir par écurie, par pilote… Analysons d’un peu plus près la saison 2019 de chaque écurie et penchons-nous aujourd’hui sur l’écurie italienne, Alfa Romeo.

Alfa Romeo: Constant et régulier mais sans net progrès

    Effectivement, après une année 2018 prometteuse marquant le retour d’Alfa Romeo, sous l’égide de Frédéric Vasseur. L’écurie italienne n’a pas su continuer sur les bases solides de 2018 afin de réellement progresser dans le classement constructeur. Celle-ci reste à la 8e place du classement constructeur.

Vasseur regrette notamment les opportunités manquées lors des “courses chaotiques” qui auraient permis à l’écurie de récupérer plus de points et de se placer plus haut dans le classement.

“Nous avons manqué deux grandes opportunités : une à Bakou, où Antonio a dû prendre le départ du fond de grille et Kimi de la pitlane. À Hockenheim, nous avons été pénalisés. Cela aurait été un championnat complètement différent. Cette saison, je pense que nous avons connu trois courses chaotiques : Bakou, Hockenheim et le Brésil.”

Cependant, Vasseur note une amélioration des performances de la monoplace par rapport à l’an dernier qui a permis de réduire l’écart avec le haut du tableau.

“Nous étions à 2,6% de la meilleure équipe en moyenne [en 2018], maintenant nous sommes à 1,8% ou 1,9%. C’est un bon pas en avant, et il faut faire de même [en 2020].”

Un duo de pilote jamais accordé mais prometteur 

    Le nouveau tandem de pilote, composé de Iceman AKA Kimi Raikkonen et du rookie Antonio Giovinazzi, n’a pas su s’accorder afin de rapporter régulièrement et communément des points à Alfa Romeo. Alors que Raikkonen a apporté les points en première partie de saison, c’est bien Giovinazzi qui a assuré durant la série de 7 GP où le Finlandais n’a pas marqué de point en seconde partie de saison. Cependant, le duo a su profiter des circonstances de courses extraordinaires pour terminer 4e et 5e lors du grand prix du Brésil. Rapportant ainsi de gros points à l’écurie italienne lui permettant de rattraper le retard accumulé et de terminer à la 8e position.

La saison prochaine, si le duo de pilote gagne en régularité, il est certain qu’Alfa Romeo montera dans le classement des constructeurs et se positionnera en outsider sérieux.

Quelques chiffres
  • Classement pilote: Kimi Raikkonen (12e – 43 points); Antonio Giovinazzi (17e – 14 points)
  • Classement constructeur: 8e position – 57 points
  • Meilleur résultat en course : 4e et 5e – Grand prix du Brésil (Kimi Raikkonen; Antonio Giovinazzi)
  • Abandons au cours de la saison: 3 abandons

Avis de  la rédaction

Antoine Pecchia: Alfa Romeo aura été une des équipes séduisantes de cette année. Toujours placée, intelligente dans son développement, avec des pilotes motivés. Giovinazzi, qui partait de loin, s’est bien rattrapé et a même été confirmé pour l’année prochaine, preuve de ses progrès. Räikkönen, qui est loin d’être fini, fait du bien à son écurie, en vieux briscard. Le Brésil couronna le succès de cette écurie, avec les 4e et 5e places finales.

Jérémy Reis: Avant le début de la saison, Alfa c’était l’ovni. Notamment avec ce concept d’aileron avant très marqué par rapport à la concurrence. Et la première partie de saison fut convaincante… enfin surtout pour le vieux roublard du paddock Kimi… qui réussit à tenir pendant le premier tiers de saison la 7e place. Il tenait l’équipe à bout de bras, la faute à un Giovinazzi en mode diesel qui a mis près d’une saison avant de trouver son rythme. L’été et la fin de saison ont été nettement plus délicats pour l’équipe helvetico-italienne, dirigée par Fred Vasseur. Les résultats n’étant pas vraiment aux rendez-vous (sauf au Brésil où les deux voitures font 4 et 5). Au final c’est une 8e place avec un goût un peu amer parce qu’il y avait la place pour se battre avec les trois équipes au-dessus.

    Les perspectives sont plutôt bonnes pour l’écurie italienne à l’aube de la nouvelle saison de F1. En gagnant en régularité et en améliorant les performances de la voiture, Alfa Romeo pourrait représenter une des surprises de cette nouvelle année F1.

Crédit photo: Facebook Alfa Romeo Racing

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here