Formule 1

F1 : Charles Leclerc frustré par Sainz chez Ferrari

Les Ferrari ont connu un week-end difficile à Barcelone ce dimanche. Déjà battus en qualification le samedi, les Rouges n'ont pas connu, une plus belle performance en course. 

Charles Leclerc paraissait frustré en sortant de sa monoplace ce dimanche à Barcelone. Le Monégasque n'a pas connu une course de tout repos avec une SF-24 capricieuse qui ne lui a pas permis de lutter pour le podium. En début de course, Leclerc s'est offert une bataille avec son coéquipier Carlos Sainz. Une bataille qui n'a pas plus au vainqueur de Monaco.

“Nous avions une stratégie claire en début de course qui consistait pour les deux à préserver les pneus pour pouvoir attaquer plus tard. Carlos n'a pas préservé ses pneus dans le virage 14 et a bien sûr eu l'opportunité de me dépasser dans le virage 1, ce qui est un peu dommage parce que nous avons perdu du temps entre nous. J'ai endommagé mon aileron avant à cause de Carlos qui a pris le virage et n'a pas vu que j'étais à l'intérieur, ce qui a rendu notre course plus difficile.”

Leclerc ne comprend pas le mouvement de Sainz

Le Monégasque n'a pas forcément compris la tentative de son coéquipier. Ferrari sort de deux week-ends compliqués au Canada et à Barcelone et devra tenter de remonter la pente en Autriche cette semaine, Alors que McLaren et Red Bull s'envolent au championnat des constructeurs.

“Je n'ai pas compris l'intérêt de faire ça alors qu'il était clairement indiqué avant la course qu'il fallait rouler à l'économie dans cette phase. C'est un peu inutile, mais je comprends aussi que c'est sa course à domicile et que c'est aussi un moment important de sa carrière, alors je suppose qu'il voulait faire quelque chose d'un peu spectaculaire. Mais je n'étais probablement pas la bonne personne pour le faire,” ajoute Leclerc

Passionné de sport et des Girondins de Bordeaux. Bercés par les arrêts de Cédric Carrasso, les coups de casque de Wendel et la finesse de Yoann Gourcuff dans un stade Chaban-Delmas en feu ! Fan de la Ligue des talents, sans oublier les coups de volant de Fernando Alonso, les attaques de Thibaut Pinot ou les atémis du général du ring Gunther.

Dernières publications

En haut