Ça roule…

F1 – GP d’Allemagne : Verstappen s’impose dans une course incroyable

Cette semaine, la Formule 1 pose ses bagages en Allemagne. Le Grand Prix s’annonçait palpitant avec des conditions météorologiques capricieuses et des Ferrari qui ont raté leurs qualifications. Lewis Hamilton avait toutes les cartes en main, lui qui partait en pôle et qui aime la pluie.

 

Le calme avant la tempête

Les pilotes ont tout d’abord effectué quelques tours de formation derrière la safety car. Finalement, un départ arrêté aura bien lieu. Après un départ sans encombre, Perez a fait un tête à queue au 3e tour, provoquant l’entrée en piste de la voiture de sécurité. À noter que les deux Red Bull ont effectué un mauvais départ. Plusieurs pilotes se sont arrêtés aux stands pour chausser les pneus intermédiaires. Vettel effectuait une belle remontée alors que Pierre Gasly se retrouvait 16e.

Hamilton enchaîne également les meilleurs tours en piste, écrasant toute concurrence. Les trois premiers, Bottas, Hamilton et Verstappen roulaient plus vite que tous les autres. La piste se séchait mais la pluie se faisait très menaçante. Ricciardo, en manque de rythme pendant le début de course a été victime d’un problème moteur, provoquant son abandon et une voiture de sécurité virtuelle. Après un deuxième changement de pneus, Leclerc s’adjuge le meilleur tour en course.

 

Image

Les Mercedes, à l’avant.

 

Le chaos en Allemagne

Carlos Sainz a effectué une sortie de piste avant de revenir sur le circuit, mais il a perdu beaucoup de positions. Pendant ce temps, Leclerc réduisait l’écart avec Verstappen. Magnussen a osé mettre des pneus tendres alors que la pluie était toujours là ! Vettel, à l’agonie avec ses pneus intermédiaires en fait de même et chausse des pneus tendres. Avec une bonne température, ces pneus sont efficaces ! Verstappen a pris plus de risque en chaussant des pneus mediums. Il n’arrive pas à les chauffer et part en tête à queue.

Leclerc, malgré ses bons chronos, enchaînait les petites erreurs. Lando Norris a dû abandonner à cause d’une perte de puissance. Leclerc, victime lui aussi d’une sortie de piste est contraint d’abandonner. La safety car a également fait son entrée. Hamilton a tapé le mur et est forcé de rentrer aux stands. Dans la pagaille générale, l’arrêt a duré 50 secondes ! Grâce à la SC, il ressort 5e. Plusieurs pilotes repassent par la voie des stands pour des intermédiaires, la pluie s’intensifiant.

Image

Leclerc dans le mur.

 

Une fin de course mouvementée

Une fois la SC écartée, la relance a été calme, sans incident majeur. Hülkenberg, alors 2e, s’est fait dépasser par les deux Mercedes. Albon effectuait une performance incroyable avec sa Toro Rosso. Verstappen a effectué le meilleur tour en course alors que Räikkönen effectuait une sortie de piste au dernier virage, là où Leclerc et Hamilton sont également passé large. Hülkenberg est également parti au large, au même endroit que les autres. Il avait effectué une bonne course jusque là. La voiture de sécurité a une nouvelle fois fait son apparition. Verstappen en a profité pour avoir un arrêt gratuit. À la relance, Verstappen prend le large, avant de rentrer aux stands pour passer les slicks, comme nombre de pilotes.

Après les arrêts, Stroll était P2 et Kvyat P3 ! Albon s’est octroyé le droit de dépasser Pierre Gasly. Hamilton est parti une nouvelle fois à la faute en faisant un tête à queue à pleine vitesse, heureusement sans conséquence pour lui. Bottas, qui luttait derrière Stroll, est parti en tête à queue et a tapé le mur. Toto Wolff était fou de rage et les fans néerlandais criaient de joie. Une nouvelle fois, la safety car a fait son apparition. Cette énième relance s’est passée sans encombre. Vettel, parti dernier a remonté tout le monde et se place en deuxième position !  Pierre Gasly a dû abandonner à cause d’un contact avec Albon. Verstappen s’impose et Kvyat s’empare de la troisième place !

 

 

Après une course totalement folle, Verstappen se rapproche des pilotes Mercedes et la place de Bottas est fortement compromise pour 2020. Les pilotes se retrouveront dimanche prochain en Hongrie. Qui a dit que la F1, c’est ennuyant ? 

Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire
libero at et, venenatis, quis dictum ultricies elit.