F1 – GP de France : Les Mercedes tout en finesse

Ce dimanche, la Formule 1 a posé ses valises en France pour cette course qui s’est déroulée au Castellet, au circuit Paul Ricard. Et pour l’occasion, WeSportFR a mis les petits plats dans les grands en vous proposant une multitude d’articles. Vous pouvez retrouver la présentation du circuit, le pronostique de la rédaction, le résumé des qualifications et de la course de F2 qui a vu un français s’imposer. Le résumé de la course, c’est ici.

 

Un départ sous contrôle des Mercedes

Le départ de ce Grand-Prix de France a été relativement calme, avec aucun incident à signaler. Malgré un départ compliqué des Ferrari, Charles Leclerc conserve sa troisième place, et Vettel reste 7e. Ce dernier s’est rapidement débarrassé des McLaren qui ont crée l’exploit en qualifications hier. Carlos Sainz a même failli dépasser Verstappen, mais le Néerlandais a bien défendu sa place. Les Williams, habituées de la dernière ligne cette saison, ont failli se rentrer dedans, mais heureusement, juste un panneau s’est envolé. Perez a coupé un virage lors du premier tour et a gagné plusieurs places. Les commissaires ne sont pas passés à côté et l’ont sanctionné de 5 secondes. Les Haas n’ont pas réussi à remonter dans le peloton, et le calvaire continue. Au bout du 15e tour, Magnussen et Grosjean pointaient respectivement à la 16e et 17e place.

 

Résultat de recherche d'images pour "magnussen haas"

Course très compliquée pour la Hass de Magnussen.

 

Quelques pilotes ont des problèmes, comme Hamilton qui dit qu’il a un problème de siège ou encore Verstappen qui se plaint de sa pédale d’accélérateur. Aux alentours du 20e tour, les hommes de tête sont passés faire un tour dans la voie des stands pour changer les pneus. Hamilton avait une telle avance que lorsqu’il s’est arrêté, il a conservé sa première place. Preuve que les Mercedes dominent tout cette saison.

 

Fin de course avec peu d’action

La fin de ce grand-prix n’a pas été la plus passionnante. Les cinq premiers pilotes sont les mêmes que lors du départ. Les Mercedes, comme depuis le début de la saison ont tout dominé. Lando Norris a eu un échange avec son ingénieur car il voulait dépasser son coéquipier Sainz. Mais bizarrement, son équipe lui annonce qu’il a un problème de DRS et qu’il ne peut pas l’utiliser. Drôle de coïncidence, non ?

Les McLaren ont eu du mal à trouver un rythme de course, mais elles ont réussi se maintenir dans le top 10, synonyme de points pour l’équipe.

Côté français, Romain Grosjean n’a pas réussi à faire mieux qu’une treizième place lorsque ses concurrents étaient au stand. Sinon il a régulièrement côtoyer la quinzième place. Il a abandonné au 47e tour, il n’avait plus rien à jouer. Gasly a également connu une course compliquée où il a rarement été dans le top 10. Le monégasque Charles Leclerc n’a pas quitté sa troisième place de la course. A croire qu’il y tient…

A trois tours de la fin, Albon a balancé un cône sur la piste, provoquant une voiture de sécurité virtuelle. Les commissaires sont vite intervenus. Tout travaille mérite salaire. Vettel s’arrête une dernière fois pour chercher le point du meilleur tour en course. Malheureusement, à cause d’un problème hydraulique, Norris a lâché et a fini 10è. Vettel a fait le meilleur tour et a donc gagné un point supplémentaire.

Le top 3 de cette course.

 

Ce grand-prix de France ne fut pas le plus passionnant, mais les Mercedes nous ont montré à quel point ils dominent tout cette saison. Lewis Hamilton prend de l’avance dans ce championnat du monde. Pour le première fois, deux grand-prix auront lieu en deux semaines. Rendez-vous en Autriche la semaine prochaine.

A propos de l'auteur

Fan de catch et de Formule 1 ! Fier supporter de Guingamp !

Poster un commentaire

ultricies non Praesent ut leo vulputate,