Auto/Moto

F1 : la drôle de reconversion de Charles Leclerc

Alors que les nouvelles fusent en ce moment dans le monde de la F1, Charles Leclerc a révélé une information qui s'est quelque peu noyée dans la masse. Entre la potentielle signature de Carlos Sainz chez Mercedes, la prolongation de Fernando Alonso, mais aussi l'intérêt d'Audi pour Pierre Gasly et Esteban Ocon, le Monégasque y est lui aussi allé de sa petite sortie médiatique. Et cela risque de vous surprendre !

Bien que nous ne soyons pas en semaine de course, l'actualité autour de la Formule 1 est très animée ces derniers jours. Avant-hier, on apprenait la prolongation de Fernando Alonso chez Aston jusqu'en 2026. Aujourd'hui, en plus de la révélation du calendrier de la saison 2025, le média italien du Corriere dello Sport a annoncé la signature de Carlos Sainz chez Mercedes. Barré pour l'an prochain depuis l'officialisation de Lewis Hamilton chez Ferrari, le pilote espagnol de 29 ans aurait donc trouvé un baquet plus que performant pour la suite de sa carrière.

Pendant ce temps-là chez Charles Leclerc, les nouvelles sont bonnes également, voire très bonnes. D'ores et déjà installé chez Ferrari jusqu'en 2029, le Monégasque profite de son temps libre pour s'adonner à ses passions. Et quand ce n'est pas le streaming, le mannequinat ou alors le piano en compagnie de Sofiane Pamart, le numéro 16 du paddock de Formule 1 trouve toujours de quoi s'amuser.

F1 : le nouveau business de Charles Leclerc

Hier, Charles Leclerc a annoncé la création de son nouveau business au travers d'une vidéo Instagram. En effet, l'enfant de Monaco lance sa marque “LEC”. Un nom loin d'être original pour une affaire qui l'est en l'occurrence. C'est officiel, le pilote Ferrari vend désormais ses propres glaces ! Dans son post, il explique que “la glace est une partie très importante de ma vie. Enfant, je regardais les courses en mangeant une glace. Lors de la prochaine victoire, je célébrerai en mangeant une !” Car Leclerc sait varier les plaisirs, cinq parfums seront mis en vente très prochainement en Italie : Vanillove, Salty Fudge, Swirly Pistachi-Oh!, Peanut Caramel Tango et Chocolate Crunch. À voir dans quelle mesure ses créations pourront s'exporter en France.

Désireux d'explorer d'autres horizons, C.Leclerc a également réagi à la prolongation de Fernando Alonso. “Fernando est l'un des pilotes les plus talentueux de la grille, il mérite sa place en Formule 1. Il y a aussi beaucoup de jeunes qui méritent leur place, mais ce n'est pas facile de trouver cet équilibre. Je ne serai probablement pas là à 43 ans.” S'il a aujourd'hui 26 ans, cela ne veut pas dire que le Monégasque arrêtera la compétition à 35 ans. Bien au contraire. Les 24h du Mans ont toujours été dans un coin de sa tête par exemple.

Actuellement en Master à l'ESJ Lille, je m'avère être un adepte du groundhopping à la recherche de grosses ambiances qui ambitionne de parcourir le globe à travers ses stades de foot. Côté maillot, je fus biberonné au chardon nancéien et au coaching de Pablo Correa. J'ai aussi grandi avec le calme d'Arsène Wenger et les tacles de Laurent Koscielny sur Canal. Mais parce qu'il n'y a pas que le football dans la vie, je vibre tout autant à encourager Thibaut Pinot dans son virage, Julia Simon devant L'Equipe, mais aussi Arthur Fils sur Eurosport.

Dernières publications

En haut