Auto/Moto

F1 : l’avis cash d’un ancien pilote Red Bull sur Sergio Pérez

En méforme totale depuis plusieurs mois, Sergio Pérez est loin de faire l'unanimité auprès des observateurs de la Formule 1. Et certains n'hésitent pas à critiquer ouvertement les performances du Mexicain.

Sergio Pérez vit une saison très compliquée. En manque de résultats, le Mexicain n'est plus monté sur le podium depuis le mois d'avril et n'a inscrit que 15 points depuis le Grand Prix d'Imola, où il avait pris la huitième place. Une panne sèche accentuée par les performances de son coéquipier, le triple champion du monde Max Verstappen, qui en a inscrit 119 sur la même période.

Largement critiqué, Sergio Pérez souffre du rééquilibrage des forces au sein du paddock. Si Red Bull surnageait en 2023, permettant au Mexicain d'arracher des podiums et de masquer ses erreurs, ce n'est plus le cas en 2024. À mi-saison, trois écuries semblent en mesure de gagner des courses, et au moins quatre sont capables de placer des pilotes sur le podium. Conséquence : Pérez s'est fait éjecter du top 5 au Championnat du monde des pilotes, et pourrait encore reculer alors que les deux pilotes Mercedes – Lewis Hamilton et George Russell – le talonnent de près.

Mauvais choix de Red Bull ?

Malgré ces performances en dent de scie, Sergio Pérez est assuré de rester chez Red Bull pour les saison à venir. Le Mexicain a prolongé son contrat début juin pour deux saisons supplémentaires, et est désormais lié à l'équipe autrichienne jusqu'en 2026. Un choix surprenant, et que certains observateurs ont encore du mal à comprendre à l'image de Robert Doornbos, pilote de réserve de Red Bull en 2006.

“Tout le monde se demande pourquoi ils lui ont donné un nouveau contrat. Et pourquoi ne le remplacent-ils pas”, a expliqué le Néerlandais à Motorsport. Selon lui, le Mexicain bénéficie d'un traitement de faveur auquel Red Bull n'avait pas habitué ses pilotes ces dernières années. “Ce que Perez montre n’est pas digne de Red Bull. Dans le passé, personne n’a reçu autant de temps que lui”, a-t-il avancé.

Si l'écurie ne semble pas remettre en cause l'avenir de Pérez, Doornbos estime, lui, qu'elle devrait sérieusement y songer. “Je pense qu’ils lui ont donné suffisamment de temps et que maintenant ils devraient prendre de vraies mesures, car pour Red Bull, il est également très important de gagner le championnat des constructeurs”, a-t-il avancé, précisant qu'il agirait au plus vite pour ne pas perdre le championnat des constructeurs. Des suggestions émanant d'un pilote qui n'a jamais performé en Formule 1 (3 GP disputés) et qui ne devraient pas faire bouger Red Bull, même si la question a le mérite d'être posée.

Les mots "Minnesota Miracle" et "No-Call" sont rayés de mon vocabulaire. Mon cœur pleure la retraite de Drew Brees.

Dernières publications

En haut