F1 : Week-end de course sous pression à Monza, en Italie

0
Crédits photo : Getty Images
Ligue 1

8e course au calendrier 2020, et première manche en Italie, le GP de Monza revêt toujours une atmosphère particulière. Inévitablement liée à Ferrari, la course qui se déroule chaque année sur l’autodrome Nazionale di Monza a pourtant souvent échappé au constructeur italien. Sur les dix dernières années, Ferrari n’en a remporté que deux, en 2010 (Alonso) et 2019 (Leclerc)

Un tracé mythique

Inscrit officiellement au calendrier de la Formule 1 depuis la création du Championnat, en 1950, le tracé est en vérité utilisé depuis 1922 et une victoire de Bordino, un pilote italien, à bord de sa Fiat. Le premier vainqueur de l’ère Formule 1 n’est autre que Farina, qui y est sacré au terme de la saison 1950. Avec son Alfa Romeo, le pilote italien devient le premier pilote titré de l’ère moderne.

Plus récemment, la domination Mercedes s’est également faite ressentir sur le tracé de Monza. Depuis 2014, seule l’édition 2019, remportée par Charles Leclerc donc, a échappé à la firme allemande. Hamilton s’y est imposé en 2014, 2015, 2017 et 2018 avec Mercedes, et en 2012 avec McLaren, tandis que Rosberg a interrompu brièvement Hamilton en 2016. Le Britannique a égalé Schumacher au nombre de victoires sur le tracé de Monza, avec 5 victoires. L’Allemand l’avait emporté en 1996, 1998, 2000, 2002 et 2003, à chaque fois avec Ferrari.

Les enjeux du GP

Cette année, le titre est quasiment promis à Mercedes et Hamilton. L’emporter à Monza, terre de Ferrari, et marcher un peu plus sur les traces de Michael Schumacher, serait un véritable coup de poignard pour les tifosi. Hamilton se rapprocherait également grandement du record de victoires de l’Allemand, qui est établi à 91 victoires. Si Hamilton venait à l’emporter à Monza, il en serait alors à 90…

Pour les autres, l’objectif sera surtout d’essayer de dépasser une Mercedes. Renault pourrait bien enfin remonter sur un podium, tant Ricciardo a paru à l’aise à Spa. En montant encore un peu plus les chevaux, il pourrait y avoir une belle bataille entre Bottas, Verstappen et Ricciardo. Albon et Ocon seront sûrement promis à un rôle de seconds couteaux. Giovinazzi, qui évoluera à domicile, tentera tant bien que mal d’amener sa monoplace au moins en Q2. L’année d’Alfa Romeo est décidément bien compliquée.

Formule 2, Formule 3, même combat

Dans les autres catégories, les Prema jouent également à domicile. En Formule 2, Shwartzman est enfin revenu aux avants-postes, après un gros trou d’air. Il a notamment profité des errements d’Ilott et de Lundgaard. Schumacher, s’il venait à s’imposer enfin à Monza, ferait un sacré clin d’oeil au destin. Trident, écurie également italienne, pourrait confirmer les éclaircies entrevues récemment, par le biais de Nissany (qui effectuera le FP1 avec Williams) et de Sato. Ghiotto, seul pilote italien de la grille, sera forcément galvanisé.

En Formule 3, Prema domine toujours autant le championnat. Sargeant est en tête, devant Piastri. Beckman fait une solide saison, bien accroché à la 3e place, tandis que Lawson et Pourchaire se battent pour terminer sur le podium. Depuis la Belgique, un second français a fait son entrée au sein du Championnat : Pierre-Louis Chovet. Il est le coéquipier de Lawson chez Hitech, et y a remplacé Fewtrell.

Que faire à Monza ?

Pour les fanatiques de football, un club plutôt correct y est situé, et est même monté en Serie B cette année. Dirigé par un certain Berlusconi, le club a tout pour devenir grand. De manière plus atypique, il faut savoir que la région, et plus généralement l’Italie, est très réputée pour la fabrication et la restauration de mobilier. La tendance tend à décroître, mais elle était encore très répandue à la fin du XXe siècle. Ville satellite de Milan, Monza possède en son centre un patrimoine très riche, avec de nombreux lieux à visiter. La cappella di Teodolinda, il Duomo di Monza, la Villa Reale ou encore llarejngario sont autant de monuments à visiter dans cette ville.

Le GP d’Italie, qui se disputera ce week-end encore à Monza, est un des événements phare de la saison de Formule 1. Le tracé, que tous les tifosi connaissent par coeur, son ambiance, en font une course mythique. Bien que disputé à huis-clos cette année, nul doute que la pression sera une nouvelle fois très grande chez Ferrari. 

Sport en directMercato Football

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here