Espagne

FC Barcelone – Real Madrid : malheur au vaincu

Une semaine après avoir tous deux subi un coup d’arrêt en Liga, le FC Barcelone et le Real Madrid se retrouvent pour le traditionnel Clasico ce samedi (16h00). Une rencontre qui pourrait bien plonger l’une des deux équipes dans un marasme encore plus profond que ce qu’il n’est déjà.

 

Zidane va (vite) devoir retrouver la solution

Qu’il semble loin le temps où le Real de Zidane roulait sur l’Europe. Titrée en Liga il y a seulement quelques semaines, l’équipe du technicien français est pourtant loin de convaincre les observateurs depuis de nombreux mois. Si les Madrilènes s’en sont souvent remis à une solidité illustrée par leur pragmatisme ou par la qualité de certaines de leurs individualités comme Karim Benzema ou Sergio Ramos par le passé, ils se retrouvent aujourd’hui confrontés à des problèmes plus profonds, qui subsistent. Lorsque la tournure des événements ne s’avère pas toujours favorable, les hommes de Zidane éprouvent d’énormes difficultés à faire la différence dans les zones de vérités. La preuve encore ce mercredi, où le Real a été battu par le Shakhtar Donetsk à l’issue d’une prestation une nouvelle fois insipide, à domicile (2-3).

Alors que l’effectif n’a pas ou peu été renouvelé ces dernières saisons, “ZZ” n’a jamais semblé parvenir à trouver la bonne formule pour inculquer un second souffle au club après ses trois titres européens consécutifs. Les performances de ses milieux de terrain sont irrégulières, mais c’est surtout sa ligne d’attaque qui pose problème. Bien qu’handicapée par les forfaits à répétition d’Eden Hazard depuis son arrivée, l’animation offensive du coach français est toujours aussi floue qu’il y a quelques mois. Son assise défensive en l’absence de Sergio Ramos, n’est pas non plus des plus rassurante.

Vinicius joue moins avec Zidane sur le banc - BeSoccer

Crédit photo : BeSoccer

Ce Clasico sera l’occasion pour le Real Madrid de se rassurer, et de reprendre sa marche en avant dans un championnat qui semble s’affaiblir de mois en mois depuis un certain temps. Il sera aussi l’occasion d’enfoncer un rival barcelonais qui connaît une crise institutionnelle presque sans précédent dans son histoire, et dont la jauge de confiance n’est guère plus haute que celle des merengue.

 

Un Barça encore en quête de repères

Côté Barcelonais, les doutes sont également de mise. Entre des cadres du vestiaires jadis indiscutables mais qui semblent aujourd’hui dépassés tels que Sergio Busquets ou Gérard Piqué, des joueurs très prometteurs qui connaissent une période de moins bien comme Clément Lenglet ou même Frenkie De Jong, et un Antoine Griezmann qui peine toujours autant à trouver sa place au sein du système catalan, Ronald Koeman n’est pas vraiment plus avancé que son homologue madrilène. D’autant plus que l’arrière-garde blaugrana n’en finit plus d’inquiéter, et que l’état d’esprit d’un Lionel Messi est encore en droit d’interroger après l’épisode de son faux départ l’été dernier. Mais le plus inquiétant dans tout cela, est d’avoir la fâcheuse impression de voir évoluer depuis (trop) longtemps un Barça qui ne fait plus peur à personne.

https://www.lesoir.be/sites/default/files/dpistyles_v2/ena_16_9_extra_big/2019/08/15/node_242212/26803685/public/2019/08/15/B9720583095Z.1_20190815191902_000+GQOE7QATR.2-0.jpg?itok=RScsb0W21565889551

Crédit photo : Le Soir

Outre les éclaircies Ansu Fati et Philippe Coutinho depuis le début de saison, le club reste dans une période de turbulences, Bartomeu ayant toujours la main, et la formation catalane peinant depuis de nombreux mois à trouver une ligne directrice sur le terrain. S’ils disposent en apparences de plus d’atouts offensifs viables que leur adversaire du week-end, les partenaires de Lionel Messi devront le prouver, en tenant leur rang au Camp Nou.

Quoi qu’il advienne de ce duel, qui s’annonce sans doute un peu moins spectaculaire que les autres années au vu du contexte actuel, au moins l’une des deux équipes pourrait bien voir son horizon à court terme s’assombrir encore un peu plus.

 

Crédit photo de l’image en Une : Insider.com

 

Grégoire Allain

Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire
commodo velit, libero. et, ut felis ut