Fed Cup : Parmentier a failli créer l’exploit, Mladenovic en leader

Pour ce premier jour de demi finale de Fed Cup opposant la France aux USA, l’enjeux était de taille. De part et d’autre, la logique a été respectée. Si Pauline Parmentier fût très proche de créer l’exploit de sa vie, Kristina Mladenovic s’est fait peur mais à assumer son statut de leader pour mettre les équipes à égalité.

Pauline Parmentier, si proche de l’exploit…

Pauline Parmentier (122ème) nous a livré un match de grande qualité face à la n°1 américaine. Loin d’être favorite sur la rencontre, la française a pourtant réussie à faire douter Sloane Stephens.

Malgré un début de rencontre compliqué qui a donné un break d’entrée à l’américaine, “Paupau” s’est vite rebiffée pour debreaker Sloane Stephens dans la foulée. “On fire”, et bien en jambes, la française a ensuite facilement pris les devants face à une Stephens loin d’être à son meilleur niveau. Enchaînant les fautes directes (pas moins de 17 sur les 3 premiers jeux), l’américaine surprend par son non-match.

La française s’envole dans le set, pour mener 4-1, puis 5-2. A 5-4 sur le service de l’américaine, elle obtient 5 balles de set, sans succès… Au tie break, la 9ème joueuse mondiale et dernière vainqueur de l’US Open hausse le niveau de jeu, pour finalement conclure la première manche 7-6(3) en 1h20.

crédit photo : AFP

La perte du premier set aurait pu peser très lourd dans la tête de la française. Malmenée, mais pas vaincue, Pauline ne démérite pas, tient son match dans la deuxième manche et parvint même à breaker l’américaine à 4-3.

Très solide sur les fins de set, Sloane Stephens reprendra l’avantage en faisant le debreak. A 6-5, Pauline Parmentier fini par rendre les armes et c’est Sloane Stephens, 9ème mondiale, qui ramène le premier point du week end à son équipe sur le score de 7-6(3) 7-5.

La défaite est frustrante pour le clan français puisque l’américaine n’a remporté que 7 points de plus que la française. On compte 102 points gagnés pour Stephens, et 95 pour Parmentier… De quoi laisser un goût très amer à la défaite…

Même s’il n’y a pas la victoire au bout, Paupau n’aura pas démérité et nous aura livré un très gros combat de 2h25.

Crédit photo : FFT

Kiki a mis K.O Coco

Le second match de la journée opposait Kristina Mladenovic (20ème) face à Coco Vandeweghe (16ème). Valant son pesant en cacahuètes, ce match (clé ?) ne devait pas être perdu par Kristina si l’équipe de France voulait garder une chance de rester en vie dans cette rencontre.

Malgré un break d’entrée par Mladenovic, la première manche a laissé peu de place au suspens. 6-1 en 31min pour Coco Vandeweghe, le doute est fortement installé dans le clan français. La “Madame Fed Cup” américaine, qui n’est pourtant pas à l’aise sur terre battue, semble lancée et met en marche le rouleau compresseur.

La rébellion en marche, la réaction d’orgueil de Krisitna Mladenovic ne tarde pas à arriver. La française, plus agressive, réussie enfin à mettre son jeu en place. Elle reprend vite les devants au second set pour coller 3-0 à Vandeweghe. L’américaine s’offre elle aussi son petit moment de rébellion pour revenir à 3 partout et laisse revenir le doute dans le camp tricolore.

Agressive, et nourrie par l’ambiance folle du public, Kristina Mladenovic finira par boucler la seconde manche 6-3 en 40min pour égaliser à un set partout.

Toujours portée par le public, la n°1 française du week end ne fera qu’une bouchée de son adversaire au 3ème set. Face à une Coco Vandeweghe en totale perdition, Kristina Mladenovic a étouffée encore un peu plus l’américaine loin de produire un niveau de jeu comparable au 1er set. Elle n’aura besoin que d’une seule balle de match pour plier l’affaire 6-2 au troisième set. Victoire 1-6 6-3 6-2.

En leader de son équipe, Kristina Mladenovic a ainsi assumé et tenue son rang.

Demain, elle tentera de faire basculer la rencontre en faveur de la France face au match (ô combien important) qui l’opposera à Sloane Stephens.

A propos de l'auteur

alias Madame Tennis. Le tennis matin midi et soir, 7 jours sur 7, 365 jours par an !

Poster un commentaire

ultricies felis Aenean Phasellus id et, leo. vel, ut Praesent Curabitur vulputate,