Championnats Etranger

Football – Brésil : Chapecoense, un destin tragique

Dans une semaine, les clubs brésiliens seront de retour pour une nouvelle saison. Si les Flamengo, Palmeiras et autres Internacional vont se disputer le titre du Brasileiro, une autre équipe attire la lumière des projecteurs : Chapecoense. Champion de Série B l'année dernière, le club retrouve l'élite après avoir été relégué en 2019. Une renaissance pour Chapecoense puisque l'équipe a dû se reconstruire après le crash de son avion en 2016. Seuls 3 joueurs avaient survécu à cette tragédie. Retour sur cet évènement qui a secoué toute la planète football.

 

Une finale à disputer en Colombie

La semaine s'annonçait belle et radieuse pour le club de Chapecoense, le club de la ville de Chapecó. Les 180 000 habitants de cette ville attendent avec impatience la finale de la Copa Sudamericana, l'équivalent de la Ligue Europa. Nous sommes en novembre 2016 et tous les voyants semblent au vert pour ce club. Après deux matchs nuls en demi-finales contre les Argentins de San Lorenzo, Chapecoense s'apprête à disputer sa première finale continentale. Face à eux, les Colombiens de l'Atlético Nacional se présenteront à Medellín avec la même envie. Une ville entière se vêtit de vert et de blanc, les couleurs de Chapecoense.

Dans l'effectif de cette équipe, certains joueurs sont connus sur le continent européen. C'est le cas de Cleber Santana, milieu de terrain passé par l'Atlético de Madrid de 2007 à 2009. Matheus Biteco a également effectué une pige du côté d'Hoffenheim en 2016 pendant 6 mois, avant de retourner au pays. Un effectif complet, une équipe ambitieuse et un soutien sans faille : l'équipe a toutes les cartes en main pour écrire les pages de son histoire. Mais un évènement tragique va faire basculer le club dans une terrible tragédie.

FC Barcelona: Only Euro Team to Help Chapecoense After ...

L'émotion des supporters dans les tribunes. (TelesurvTV)

 

L'avion victime d'un problème mécanique

Le 28 novembre 2016 restera à jamais un jour noir pour Chapecoense. L'avion qui transportait toute la délégation brésilienne s'est écrasé près de l'aéroport de Medellín. Le bilan est très lourd : seules six personnes ont survécu parmi les 81 passagers. Un problème technique sur l'appareil est à l'origine de cet accident dramatique. Les trois joueurs rescapés (Neto, Jackson Follmann et Alan Ruschel) sont sous le choc de ce drame. Neto est d'ailleurs revenu sur cette tragédie quelques mois après : “Je ne me rappelle pas du crash de l'avion. Je me souviens qu'il tremblait beaucoup, j'avais l'impression qu'il manquait de la puissance. On a ensuite entendu les sons des alarmes, nous savions qu'il y avait une urgence. Je me suis réveillé 10 jours après à l'hôpital. Lorsque j'ai vu le médecin du club, j'ai eu un flash : la finale de la Copa Sudamericana. Pour ne pas me brusquer, il m'a dit que je m'étais blessé pendant le match. Mais quand j'ai vu l'état de mon corps, j'ai compris qu'il me mentait. Quand on m'a dit la vérité, c'était un choc, le plus gros choc de ma vie.”

L'Atlético Nacional et la CONMEBOL sont tombés d'accord pour attribuer le titre à Chapecoense, les matchs de la finale n'ayant pu être joués. À titre posthume, l'équipe entière est déclarée vainqueur de la Copa Sudamericana. Dans une Arena Condá bondée, l'émotion est à son comble. Les rescapés ainsi que les familles des joueurs décédés se recueillent et rendent hommage aux défunts. L'équipe aurait alors pu disparaitre. Mais en quelques semaines, plus de 20 joueurs rejoignent le club, un staff est mis en place et Chapecoense retrouve le chemin du rectangle vert. Parmi ces arrivants, Túlio de Melo, l'ancien attaquant lillois qui n'a pas hésité une seule seconde avant de rejoindre cette équipe : “Plus de 20 joueurs sont arrivés. Il n'y avait pas d'automatisme. On s'est tous dit qu'on va construire tout ça ensemble. Les supporters savent que l'on fera de notre mieux, qu'on donnera tout sur le terrain pour Chapecoense.”

Plane Carrying Brazil's Chapecoense Soccer Team Crashes in ...

Chapecoense a été déclaré vainqueur de la Copa Sudamericana 2016. (NBC)

 

Chapecoense de retour en première division

Malheureusement en 2019, le club termine à la 19e place, synonyme de descente en deuxième division. Le passé douloureux du club donne de la force à cette nouvelle génération qui donne toujours son maximum sur le terrain. Avec seulement 5 défaites sur l'ensemble de la saison de Série B, Chapecoense termine à la première place du championnat et retrouve l'élite du football brésilien. Une revanche et un hommage aux joueurs et membres du club décédés dans l'accident d'avion. Demain et mercredi, l'équipe dispute la finale du championnat de Santa Catarina avant d'ouvrir le Brasileiro le samedi 29 mai à 16h avec un match contre Bragantino.

 

Malgré une situation dramatique, le club de Chapecoense est remonté sur le devant de la scène et évoluera avec les meilleures équipes de Brésil. Le maire de la ville l'a précisé : “Le football n'est pas que 4 lignes sur un terrain avec un ballon. Ce sont des valeurs comme l'amour, la solidarité et la fraternité”. Cette équipe semble donc l'avoir bien compris…

 

 

Crédit une : Márcio Cunha/ACF

Dernières publications

En haut