Espagne

Ousmane Dembélé, opération reconquête

Buteur ce week-end sur la pelouse de Sanchez-Pizjuan, Ousmane Dembélé a suscité l’exaltation dans la péninsule ibérique

Deux fois buteur dans la double confrontation face au Séville FC, Ousmane Dembélé a suscité l’exaltation dans la péninsule ibérique. “Oui  il peut !” pour Sport, “Réapparition” titrait également l’Esportiu avec Dembouz en une dimanche dernier. Auteur de son troisième but en Liga et son huitième but de la saison TCC, le Français retrouve des couleurs dans cette saison barcelonaise si étrange. Reconquête.

Enfin du rythme

L’histoire du porte parole du Winchester FC au Barça n’a jamais été de tout repos. Des débuts tronqués par ce claquage tendineux qui va suivre longtemps Ousmane en terres blaugranas. Une deuxième saison un peu plus convaincante avec du temps de jeu, des buts, huit, ainsi que quatre passes décisives en Liga pour aller conquérir le titre de champion. Après une saison 2019/2020 cauchemardesque avec cinq petits matchs de championnat, Dembélé fait le maximum pour repartir du bon pied dans cette nouvelle saison sous la joute de Ronald Koeman. Grand bien lui en a pris puisque à l’heure où j’écris ces quelques lignes, le Capitaine Crochet a déjà joué trente et un matchs TCC, soit son deuxième meilleur bilan en terme de matchs joués après quatre ans en Catalogne.

En terme statistiques, n’ inscrit “que” trois buts et délivré deux passes en Liga, mais le bilan est similaire en Ligue des Champions, ce qui relève la note. Au-delà des chiffres, Dembouz a eu plusieurs rôles au sein de l’animation de Koeman.

Ousmane Dembélé, toujours bien accompagné. Crédit photo : Onze Mondial

Dembélé, l’homme de la droite

En effet, tantôt ailier droit, tantôt piston droit, parfois même ailier gauche, le champion du monde 2018 a beaucoup navigué sur le terrain mais semble se fixer à droite dans deux systèmes. Le premier est sa position d’ailier droit naturelle dans un 4-3-3 que Ronald Koeman a logiquement beaucoup utilisé en début de saison dans la pure tradition barcelonaise. Le second est piston devenant ailier dans un 5-2-3 évolutif ou Dembélé retrouve son allant offensif à la récupération du ballon avec Sergi Roberto en couverture. Ce système était surtout pour s’adapter à la blessure de Dest.

Utilisé en tant qu’avant-centre le week-end dernier, sa vitesse et sa spontanéité ont fait la différence. Avec Lionel Messi en soutien, le numéro 11 est pratiquement sûr d’avoir un ballon exceptionnelle à chaque appel. Derrière, la qualité de dribble de Dembélé doit lui permettre de finir. Est-ce un poste où il peut avoir un avenir ? Rien est moins sûr car ce plan de jeu n’est propre qu’à un type de match où le Barça délaisse le ballon , ce qui est reste très très rare.

Quel avenir pour Ousmane Dembélé ?

Dans un Barça en reconstruction, où les élections de début mars conditionneront énormément la stratégie sportive et économique du club, difficile de savoir quel visage aura le FC Barcelone 2021/2022. Dembélé lui, sera en fin de contrat la saison prochaine. Ce dernier a toujours eu comme envie de rester et de s’imposer en Catalogne. Néanmoins l’explosion d’Ansu Fati, la découverte de Trincao, l’avènement de Pedri peuvent changer la donne.

L’ancien rennais a un profil unique mais ses blessures chroniques (85 matchs loupés pour blessures, NDLR) et son irrégularité ne plaident pas en sa faveur. Alors le vendre mais à quel prix ? Est-ce que Messi et Griezmann seront là l’année prochaine ? Koeman sera-t-il toujours l’entraîneur ? En voilà une montagne de questions qui chacune d’entre elles peut impacter l’avenir du natif d’Évreux en Catalogne.

Vous l’aurez compris, l’histoire d’Ousmane Dembélé au Barça a commencé il y a quatre ans, mais elle ne semble pas avoir encore véritablement démarré. À bientôt 24 ans, l’international français doit montrer au monde entier et surtout à son club que les 140M d’euros investit étaient une bonne idée. Dans une ambiance sud-américaine, nul doute que Dembélé cartonnerait. Il existe des similitudes avec le vestiaire blaugrana, donc Dembouz, tu n’as plus qu’à.

Crédit photo : Onze Mondial

Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire