Espagne

Barcelone arrache sa qualification en finale de Coupe du Roi

Barcelone Séville

Dans un nouveau match au scénario totalement dingue, le FC Barcelone a battu le Séville FC 3-0 au Camp Nou après prolongations et arrache sa place en finale de Coupe du Roi. 

Barcelone métamorphosé

Pour démarrer ce match, Ronald Koeman a remis en place le système gagnant du weekend dernier contre Séville avec ce 3-5-2. Une composition qui permet à la charnière centrale d’être plus rassurée et à l’attaque d’être plus incisive. Cela va se voir dès le début avec Ousmane Dembélé et son occasion dangereuse mais ratée. Cependant, l’ailier français s’est rattrapé à la 13e minute en ouvrant le score. Pourtant, il venait de freiner une belle action collective avec Lionel Messi. Mais sur sa phase arrêtée aux abords de la surface, il a déclenché sa frappe puissante qui permet à son équipe d’enclencher la remontée. Les Sévillans ne font que courir après la balle à cause de la grosse intensité mise par le Barça. De plus, sur les rares occasions qu’ils ont, Ter-Stegen s’est montré très solide. Plus tard, Messi s’est faufilé dans la surface et a éliminé un défenseur grâce à une feinte de frappe. Son tir est sauvé de justesse sur la ligne par Acuna d’une retournée.

Le FC Barcelone a dominé la première mi-temps de bout en bout et a totalement asphyxié Séville. Dembélé a permis aux Blaugranas de réaliser la moitié du chemin à la mi-temps.

Ocampos loupe le break, Piqué le libérateur

La deuxième période a été plus tactique. Julen Lopetegui a demandé à ses joueurs de se regrouper en défense pour ne former qu’un bloc et de n’évoluer qu’en contre. Koeman s’est ajusté en repassant en 4-4-2 avec Dembélé et Messi en pointe. Ces changements stratégiques ont fait redescendre le rythme du match.

La première action sérieuse est intervenue à la 67e quand Jordi Alba a hérité d’un ballon dans les 10 mètres. Le latéral a envoyé une reprise supersonique en plein sur la barre transversale qui a lourdement résonné. Cependant, le vrai tournant du match est attribué à Lucas Ocampos. L’Argentin parvient à obtenir un penalty après une faute de Mingueza. Néanmoins, son penalty est très mal tiré et bloqué par Ter-Stegen qui réalise un match parfait.

À partir de la 80e minute, Koeman abandonne toute idée de défense au profit d’une attaque totale. Griezmann, Trincao et Braithwaite sont donc rentrés à la place de Dest, Dembele et Pedri. Toutefois, Séville tient et conserve son avance d’un but sur le cumulé. Le match va connaître un nouveau basculement dans le temps additionnel. À la 92e, Fernando fait faute sur Trincao et écope d’un deuxième carton jaune, synonyme d’exclusion. Messi a frappé ce coup franc à 18 mètres qui est détourné en corner. Le ballon est adressé à Griezmann qui ne l’a pas assez planté. Celui-ci allait sortir quand un défenseur l’en a empêché. Cela permet à Griezmann de récupérer et de centrer dans le tas. Piqué a sauté plus haut que tout le monde et a arraché la prolongation dans les dernières secondes.

Braithwaite donne la victoire

Séville a donc dû jouer la prolongation à dix contre onze en étant déjà fatigué d’avoir défendu 90 minutes. Dès le début de la prolongation, Jordi Alba adresse un centre au premier poteau. Braithwaite plonge et croise sa tête pour donner l’avantage à son équipe qui exulte. Par la suite, le match s’est calmé au niveau de l’intensité tant la fatigue est présente. Cette fatigue s’est transformée en tension du côté de Séville. Les Andalous ont réclamé un nouveau penalty pour une main de Lenglet dans la surface. Après vérification vidéo, le penalty n’est pas accordé car le ballon touche d’abord la poitrine du français. Cela a rendu fou le banc sévillan qui a encaissé deux cartons rouges. Un pour une personne du staff et un deuxième pour Luuk de Jong.

À la mi-temps de la prolongation le Barça a fait le travail et se concentrait pour conserver ce résultat favorable.

Dans les quinze dernières minutes, les faits notables sont peu nombreux. Le premier est la grande frayeur pour Piqué qui semblait rechuté au niveau de son genou. Heureusement, le défenseur espagnol a pu finir le match. Le dernier cette frappe de Trincao contrée par Koundé.

Le FC Barcelone réalise une première remontada face au Séville FC et se qualifie pour la finale de la Coupe du Roi. Les Catalans affronteront soit Levante soit l’Athletic Bilbao. Dans tous les cas, cette victoire va certainement faire beaucoup de bien au moral pour le reste de la saison.

Crédit photo : Icon Sport

Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire