F2

Formule 2 : Jüri Vips vainqueur logique de la course principale

Le pilote de la Red Bull Junior Team, Jüri Vips, a récidivé et s’est adjugé sa seconde course consécutive du week-end en levant les bras sur cette feature race. Les Prema d’Oscar Piastri et de Robert Shwartzman complètent le podium. Guanyu Zhou reste leader au championnat.

 

Un week-end à rebondissements

Lors de la première course sprint, Robert Shwartzman, partant de la pole, l’avait logiquement emporté. Il finissait devant un Ticktum en grande forme et le leader du championnat, Guanyu Zhou. Pourchaire se classait cinquième avant de finir neuvième de la course 2 après une superbe remontée. Pour la seconde du week-end, l’Estonien Jüri Vips levait enfin les bras en Formule 2 ; sa première victoire dans la catégorie. Beckmann et Daruvala complétaient le podium.

 

Un départ houleux

Pour cette dernière course de Formule 2 du week-end, que de surprises à la fin du tour de formation. Dans l’incompréhension, les commissaires annoncent une seconde boucle à effectuer avant le départ. La raison : Aitken et Nannini sont à l’arrêt complet sur la grille. Par prévention, leurs voitures sont amenées au stand pendant que les autres chauffent leur gomme dans les nombreux virages du circuit. Seul l’Anglais s’élancera, mais de la Pit Lane.

Nannini et Aitken à l’arrêt avant le départ © Formula 2

 

Après un départ très houleux, Jüri Vips s’empare de la première place au profit de Liam Lawson. Armstrong regoûte au mur pour la deuxième fois du week-end. Également dans l’incident, Théo Pourchaire, pris en sandwich entre le pilote Dams et Ticktum, tire tout droit et repart dernier. Le Français abandonne à cause d’une douleur au poignet gauche alors qu’il pouvait espérer le podium. Pour cette manœuvre suicidaire à l’intérieur du virage 3, Dan Ticktum continue ses déboires, rentre au stand et écope de dix secondes de pénalité.

Le divebomb de Ticktum cause les abandons d’Armstrong et de Pourchaire © Formula 2

Après un tour, la safety car s’efface et Vips contrôle parfaitement le restart. En parallèle, un homme se montre en grande forme. Il s’agit de Robert Shwartzman. Parti dixième, il se retrouve cinquième en seulement six tours, grâce à ses super softs fonctionnant à merveille.

Les tours passent et il faut attendre le dixième tour pour voir les premiers arrêts au stand. Et, c’est le moment choisi par le leader pour changer de pneus. Au même instant, Liam Lawson est lui aussi averti d’une pénalité de dix secondes pour avoir poussé Pourchaire sur la piste de sortie des stands lors du départ. 

 

Un second tiers de course plein de folies

Que de folies dans cette course ! Verschoor envoie Viscaal tout droit dans la zone de dégagement au virage 1 après un freinage trop tardif ; sans conséquence. Le tour suivant, Beckmann, Zhou et Zendeli se croisent et se décroisent superbement pour la onzième place ; le genre de bataille qui font tout le charme de la Formule 2. Le bal des pénalités continue puisque c’est au tour d’Oscar Piastri de recevoir cinq secondes pour un unsafe release après son arrêt au stand. Derrière, Liam Lawson, prend tous les risques pour remonter. 

 

Une fin de course plus calme

Le leader provisoire de la course, Dan Ticktum, s’arrête finalement à six tours du terme. Ressortant à la onzième place, il se lance dans une remontée pour tenter de scorer un maximum de points. Peu en vue depuis le début, Drugovich dépasse les monoplaces les unes après les autres et se retrouve aux portes du podium. En fond de classement, Samaia tire tout droit au virage trois, causant un simple drapeau jaune. En tête de course, Vips est sous pression. Oscar Piastri se rapproche dangereusement. Mais le pilote Hitech tient bon et s’adjuge sa deuxième victoire du week-end. Les deux Prema de Piastri et de Shwartzman complètent le podium. Celui qui est également membre de la Red Bull Junior Team fait ainsi un gros bond au classement alors que Zhou ne finit que treizième. Lawson et Ticktum, tous deux engagés dans de folles remontadas finissent sixième et huitième. Ne décolérant pas à la radio, l’Anglais montre une fois de plus ses traits de caractère qui ne laissent personne indifférent.

 

L’Azerbaïdjan a tenu toutes ses promesses et a offert un week-end mémorable pour le plateau de Formule 2. Pour le pilote ART GP Théo Pourchaire, il n’y aura aucun podium après la déconvenue de la course principale. Le prochain meeting aura lieu à Silverstone du 16 au 18 juillet.

Crédit photo : Formula 2
Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire