F2

Formule 2 : victoire de Guanyu Zhou en course principale à Bahreïn !

Au lendemain des deux premières courses sprints du championnat de Formule 2, c’est le poleman Guanyu Zhou qui a remporté la première course principale de la saison, après une course à rebondissements.

Il avait déjà fait le travail vendredi, il a réussi à faire le travail ce dimanche. Le Chinois Guanyu Zhou a remporté la course principale du Grand Prix de Bahreïn après s’être élancé en pole position. Il devance Dan Ticktum, 2e mais sous enquête des commissaires pour un accrochage avec Oscar Piastri à quelques tours de l’arrivée, et Liam Lawson, 3e. Une course qui a vu par deux fois l’intervention de la Safety Car tandis que les favoris Robert Shwartzman et Christian Lundgaard se sont fait piéger. Le Français Théo Pourchaire, pourtant bien en vue tout le long de la course, termine 8e après un undercut gâché par la voiture de sécurité.

Un départ mouvementé

La grille de départ était donc celle des qualifications de vendredi après-midi. Une première ligne 100% “Alpine Academy” avec Guanyu Zhou en pole position et Christian Lundgaard à ses côtés. Le leader provisoire du championnat Oscar Piastri s’élançait 7e tandis que le Français Théo Pourchaire partait de la 10e position.

Guanyu Zhou prend un très lent départ, ce qui profite à Lundgaard qui passe en tête au 1er virage. La piste, très sableuse, piège le Russe Robert Shwartzman qui harponne l’arrière de la monoplace de Roy Nissany. La Safety Car intervient dès le premier tour tandis que Shwartzman reçoit un Drive-Through pour l’accident. Théo Pourchaire, sorti large au virage 3, perd 2 positions et se retrouve 12e à la fin du premier tour.

Au restart, Lundgaard reste en tête après une belle bataille avec Felipe Drugovich tout au long du 1er secteur. Oscar Piastri dépasse Zhou et prend la 3e place, alors que Pourchaire reprend la 10e place. Zhou dégringole au classement avec ses pneus durs : il se retrouve 5e au 8e tour. Au tour 10, Richard Verschoor, alors 6e, est dépassé par Dan Ticktum puis par l’opportuniste  Théo Pourchaire pour prendre la 7e place.

Au 12e tour, les évènements s’intensifient. La fenêtre des premiers arrêts aux stands est ouverte par David Beckmann, tandis que le top 3 se tient en moins d’une seconde. Oscar Piastri s’empare de la tête au 13e tour après une bataille à trois intense entre l’Australien, Lundgaard et Drugovich. Théo Pourchaire tente l’undercut en s’arrêtant le premier dans le top 10. Christian Lundgaard s’arrête à la fin du 13e tour, mais se fait dépasser par Shwartzman à la sortie des stands à cause de ses pneus froids. Felipe Drugovich s’arrête un tour plus tard, mais un arrêt plutôt lent de l’écurie UNI-Virtuosi ne permet pas au Brésilien de sortir devant Lundgaard.

Armstrong et Verschoor opportunistes, Pourchaire peu chanceux

Au 16e tour, Gianluca Petecof est contraint de s’arrêter au premier virage, l’extincteur de sa monoplace s’étant enclenché dans l’habitacle. Oscar Piastri s’arrête à la fin de ce même tour et reste devant Lundgaard. La Safety Car est déployée pour permettre d’évacuer la voiture de Petecof,. Marcus Armstrong profite alors de cette Safety Car en ressortant de la voie des stands en tête ! Très bonne opération pour Richard Verschoor également, qui ressort 3e après son arrêt. Le pari de Théo Pourchaire en revanche ne s’avèrera donc pas payant.

La Safety Car s’efface au 19e tour, et Piastri récupère immédiatement la tête de la course tandis que Armstrong perd 3 places dès le premier virage. Lundgaard perd 3 places dans le tour de relance et dégringole à la 7e place. Richard Verschoor prend la tête du grand Prix au tour suivant, grâce à ses pneus tendres tout neufs ! Derrière, la chute se poursuit pour Lundgaard, 10e à la fin du tour 20… et la malchance se poursuit pour le Danois, qui prend 5 secondes de pénalité ! D’ailleurs, les pénalités pleuvent : Drugovich, Viscaal et Sato reçoivent des pénalités pour des infractions sous Safety Car.

Devant, Verschoor prend le large tandis que Guanyu Zhou fond sur Oscar Piastri et le dépasse au 23e tour. Armstrong, en tête après la Safety Car, se retrouve seulement 7e. Les deux équipiers de l’écurie ART se livrent une belle bataille pour la 9e place, malgré la pénalité infligée à Christian Lundgaard. Le Danois passe le Français Pourchaire au 25e tour.

À 6 tours de l’arrivée, la dégradation des pneus tendres commence à se faire ressentir, et les pilotes en pneus durs se rapprochent. Le top 3 se tient en moins d’une seconde, Richard Verschoor étant en difficulté. Plus loin dans le peloton, Robert Shwartzman entame une belle remontée et intègre le top 10 au tour 27. Guanyu Zhou tente une attaque au 28e tour et passe Verschoor au virage 4 pour prendre la première place. Le top 5 se tient alors en moins de 2 secondes ! Dan Ticktum tente de passer Oscar Piastri au tour 29, d’abord sans succès…

Ticktum et Piastri s’accrochent, Zhou en profite !

Puis ce qui devait arriver, arriva : au 30e tour, Ticktum ferme la porte à Piastri au 2e virage. L’Australien s’accroche avec le Britannique et doit abandonner ! La Virtual Safety Car est déployée pour un tour, avant de s’effacer avant la fin du 31e tour. Ticktum, qui est sous enquête des commissaires, passe Richard Verschoor pour la 2e place. Liam Lawson dépasse lui aussi le Néerlandais dans le dernier tour pour la 3e place, significative de podium.

À l’arrivée, c’est donc Guanyu Zhou qui s’impose dans cette première course principale de la saison. Dan Ticktum termine deuxième malgré son accrochage et Liam Lawson, vainqueur de la course Sprint 1, termine sur la dernière marche du podium. Théo Pourchaire, 10e sur la piste, termine 8e au jeu des pénalités. À noter la remontée fantastique de Robert Shwartzman, 7e avec le meilleur tour après un premier tour catastrophique.

À la fin de ce premier meeting de la saison, c’est logiquement Guanyu Zhou (41 pts) qui part de Bahreïn en qualité de leader du championnat. Il devance Liam Lawson (30 pts) et Jehan Daruvala (28 pts.) Prochain rendez-vous de la saison 2021 de Formule 2 : le Grand Prix de Monaco, qui se déroulera du 20 au 22 mai prochain.

Crédit photo : UNI-Virtuosi

Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire